Accueil > Mutuelle senior > L’amour chez les personnes âgées, un sujet qui mérite d’être abordé

L’amour chez les personnes âgées, un sujet qui mérite d’être abordé

Vieillir ne signifie pas qu’on doit se priver d’être heureux

Comme on dit, l’amour n’a pas d’âge. Donc, il n’y a pas de limite d’âge ! Une personne au-delà de la soixantaine peut très bien trouver l’amour et vivre à nouveau le bonheur. Il faut se mettre en tête que durant leur retraite, les seniors ont donc plus de temps pour enfin profiter de la vie après les années de travail.

Ils ont plus de temps pour profiter de la vie aussi bien pour les loisirs que le bonheur d’être en couple. Ils peuvent s’adonner à leur passion comme voyager et faire de nouvelles rencontres. Et pourquoi ne pas vivre une histoire d’amour ? Un âge avancé ne justifie en rien une vie sans désir et sans envie ainsi que le fait de se priver d’une relation intime.

Pour pouvoir préserver une vie affective, sexuelle et amoureuse quand on est senior il faut avoir sa propre recette. En effet, à chacun sa propre méthode pour s’y prendre, mais toujours en se focalisant sur le souci de soi ainsi que de la vie sociale. L’amour est la clé des petits bonheurs au quotidien. Il garantit également une bonne hygiène de vie et cultive les activités sociales.

Ne jamais surtout renoncer à la vie affective et à la vie sexuelle.

 

Quelques idées reçues sur la sexualité des personnes âgées

Les personnes âgées ont souvent tendance à renoncer à leur sexuelle, alors que le sexe est bon pour la santé et le moral. Nombreux sont ceux qui pensent que les performances baissent de niveau avec la vieillesse. Effectivement, on lie le désir avec la jeunesse et le plaisir à la verdeur. Pour nous faire croire que le sexe est réservé aux éphèbes et non plus aux personnes âgées.

On croit que :

  • Tout juste après la ménopause, les pulsions et désirs d’une femme disparaissent. Et pourtant ce n’est pas le cas, la ménopause ne veut pas dire que la vie sexuelle d’une femme s’arrête là. C’est juste le signe qu’elle n’est plus fertile, mais le désir sexuel est toujours présent. Pour certaines, il peut arriver qu’il diminue à cause de la routine qui s’est installée.
  • Les personnes en âge avancé ne s’intéressent plus au sexe. C’est une fausse idée parce que les émotions, les envies et les fantasmes sont toujours présents à n’importe quel âge.
  • La sexualité s’arrête avec l’âge.

Une personne âgée est totalement en mesure d’avoir toujours une vie sexuelle active si :

  • elle accepte tous les changements de fonctionnement sexuels qui sont liés à l’âge ;
  • elle continue à se sentir désirable ;
  • elle accepte sa performance et partage un plaisir mutuel ;
  • elle vit une vie sexuelle active sans faire trop d’efforts physiques.

Nombreux sont ceux qui pensent que la sexualité est quasi inaccessible pour les personnes âgées. Pourtant, ce n’est pas ce que prouvent les chiffres.  En effet, d’après les archives of sexual behavior, à peu près 55 % des hommes et 35 % des femmes de plus de 70 ans ont encore une vie sexuelle bien active.

 

Opter pour un autre regard sur soi

On doit rester bien conscient qu’une vie sexuelle d’un senior est tout à fait différente de celle d’un jeune dans les trentaines. Parfois, l’excitation et la jouissance sont bien plus longues à se manifester. En âge avancé, il y a les problèmes de santé qui peuvent interférer s’accompagnant :

  • De fatigue
  • Des différents risques cardiaques
  • De douleurs locales
  • De la démence…

Les personnes âgées souffrent souvent des dysfonctions érectiles surtout à partir de 60 ans. Pour les hommes, le volume éjaculatoire se réduit nettement et pour les femmes la ménopause peut entraîner une sécheresse vaginale et une baisse de la libido. Cependant, tous ces petits déclins n’empêchent en rien d’avoir une vie sexuelle.

Les vrais obstacles ne sont pas les limites physiques, mais le regard des autres et de soi sur son corps. Il s’agit pourtant d’une question d’estime qui peut arriver même aux jeunes. Pour se faire, il faut alors renoncer à vouloir être au top de la performance, mais se focaliser sur une éventuelle baisse de désir. Avec l’âge, ce dernier peut être dû à un problème de santé.

Une vie amoureuse au troisième âge ou au quatrième âge comprend :

  • Les relations sociales
  • Les besoins émotionnels
  • Les besoins physiques
  • Les intimités.

 

Qu’en est-il de la drague pour les personnes âgées ?

D’après un récent sondage de l’institut français des seniors, les personnes âgées de 50 ans et plus représentent plus de 25 % des utilisateurs de la toile. Donc, la réponse est « oui », les seniors draguent toujours !

Contrairement aux idées reçues, les seniors se connectent sur internet pour entretenir leurs relations familiales, amicales et s’inscrivent même sur des sites de rencontres. Les inscriptions se font de plus en plus et beaucoup y trouvent l’amour. On a tendance à avoir une image de dépendance et solitude envers les seniors alors qu’ils s’offrent une seconde chance sur internet.

Actuellement, des sites spécialisés sont mis en place pour aider les seniors à faire des rencontres réelles et vivre une nouvelle vie amoureuse. Ces sites ont un rôle similaire à ceux d’une agence matrimoniale et plus de 60 % des rencontres se réalisent grâce à eux.

Bref, les personnes âgées ont besoin d’une vie amoureuse, tout comme les jeunes. Pour surmonter la baisse de performance sexuelle, des traitements parfois onéreux sont envisageables. Voilà pourquoi la souscription à une mutuelle santé senior est vivement recommandée pour prendre en charge les dépenses y afférentes.