Accueil > Mutuelle senior > Incontinence : en quoi votre mutuelle peut vous aider ?

Incontinence : en quoi votre mutuelle peut vous aider ?

Les troubles de la continence : qu’est-ce que c’est ?

Une personne souffre de troubles de la continence lorsqu’elle est incapable de retenir son urine et ses selles ou de les évacuer correctement. Les troubles de la continence regroupent quatre problèmes de santé, notamment :

  • L’incontinence urinaire
  • L’incontinence fécale
  • La rétention urinaire
  • La rétention fécale.

Cependant, le trouble de la continence le plus fréquent chez les seniors est l’incontinence urinaire.

 

L’incontinence urinaire

Il est question d’incontinence urinaire lorsque la vessie libère l’urine involontairement. Elle perd ainsi toute notion de rétention. C’est un trouble qui peut affecter toutes les catégories de personnes, adulte ou enfant, homme ou femme. Cependant, les seniors en sont les principales victimes.

Notons cependant que l’incontinence urinaire n’est pas vraiment une maladie. Il s’agit plutôt du symptôme qu’un quelconque trouble physique. Chez les petits comme chez les seniors, l’incontinence urinaire est due à la peur, le manque d’une ou plusieurs personnes en particulier, la tristesse, etc.

Comparées aux hommes, les femmes sont plus sujettes à ce problème. En effet, l’anatomie de l’homme est plus résistante, le rendant moins vulnérable face à l’incontinence urinaire.

 

Les différents types d’incontinence urinaire

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’incontinence touche autant les petits que les grands. Elle se présente sous différents aspects selon le degré de gravité de la situation. Nous recommandons fortement la consultation d’un médecin spécialiste dès les premiers signes pour éviter les complications.

Pour vous appuyer financièrement et combler les remboursements de la Sécurité sociale, pensez à souscrire à une mutuelle santé.

Toutefois, pour déterminer le stade actuel de l’incontinence urinaire, voici les différents types possibles :

  • L’incontinence urinaire à l’effort
  • L’incontinence urinaire par regorgement
  • L’incontinence urinaire d’urgence
  • L’incontinence urinaire fonctionnelle
  • L’incontinence urinaire mixte
  • L’incontinence urinaire totale.

 

L’incontinence urinaire à l’effort

L’incontinence urinaire à l’effort touche particulièrement les femmes et les seniors. Cette dernière désigne l’action de libérer involontairement une mince quantité d’urine sans ressentir l’envie d’uriner. La fuite urinaire ne survient que si les muscles du périnée sont affaiblis.

L’incontinence urinaire à l’effort peut apparaître suite à une toux, un éternuement, un éclat de rire... Chacune de ses actions implique une grande pression au niveau de l’abdomen et atteint la vessie.

Chez les hommes, elle peut survenir après une chirurgie de la prostate. En effet, le sphincter, un muscle de relâchement situé au-dessus de la vessie, est souvent touché accidentellement. Un accident pouvant nuire à son fonctionnement et conduisant la vessie à libérer involontairement une petite quantité d’urine.

 

L’incontinence urinaire par regorgement

L’incontinence urinaire par regorgement, aussi désigné sous le nom d’incontinence urinaire par trop-plein, est la conséquence d’une vessie trop pleine d’urine. Ainsi, l’urine s’échappe de la vessie involontairement sans que la personne puisse la contrôler.

Chez l’homme, ce trop-plein d’urine résulte d’un trouble au niveau de la prostate. Chez la femme, il est dû au mauvais fonctionnement du muscle de la vessie. Cela cause une incapacité de la vessie à se libérer, d’où son regorgement involontaire.

À force de retenir votre urine trop longtemps, la vessie finit par céder. Il est important d’uriner dès que vous en ressentez l’envie. Plus vous vous retenez, plus l’urine s’accumule et le fonctionnement de la vessie se dégrade.

 

L’incontinence urinaire d’urgence

L’incontinence urinaire d’urgence, aussi appelée vessie hyperactive ou encore vessie inhibée, est un autre type d’incontinence que l’on observe chez les seniors, homme ou femme. Il s’explique par le fait que la vessie produit beaucoup plus d’urine que la normale.

Ainsi, les personnes atteintes urinent fréquemment. Cette incontinence urinaire affecte la psychologie. Le simple fait d’entendre de l’eau couler ou de penser à uriner peut déclencher des relâchements involontaires d’urine.

 

Effet des maladies chroniques

En général, les seniors touchés par ce trouble sont ceux qui ont fait face à des maladies chroniques notamment la maladie de Parkinson, l’Alzheimer et autres maladies touchant le cerveau. À cet effet, le contrôle nerveux de leur vessie se détériore et engendre l’incontinence urinaire d’urgence.

Notons que le centre de contrôle de la vessie est implanté dans le lobe frontal du cerveau. Sa fonction principale est de permettre la rétention durant l’envie pressante d’uriner.

Néanmoins, ce trouble peut être passager en cas de consommation excessive de café, de l’alcool ou de somnifères. Les substances contenues dans ces produits ralentissent le fonctionnement du cerveau. En d’autres termes, ils affaiblissent le système nerveux et privent le senior du contrôle sur ses muscles.

 

L’incontinence urinaire fonctionnelle

L’incontinence urinaire fonctionnelle résulte des troubles mentaux ou physiques rendant une personne incapable de se rendre aux toilettes lorsqu’elle a envie d’uriner.

Comme les seniors sont sujettes à des problèmes moteurs ou des dysfonctionnements au niveau du système nerveux, ils sont plus susceptibles de contracter le trouble urinaire fonctionnel.

Les problèmes de santé tels qu’une fracture ou encore une arthrose de la hanche ou du genou les empêchent de se rendre à temps aux toilettes.

 

L’incontinence urinaire mixte

L’incontinence urinaire est dite mixte lorsque plusieurs formes d’incontinence urinaire surviennent chez une seule et même personne. Le cas le plus observé est l’association de l’incontinence d’urgence avec l’incontinence à l’effort.

Lorsqu’une personne a une vessie hyperactive, produisant une grande quantité d’urine, celle-ci a tendance à lâcher au moindre effort abdominal, notamment suite à un éclat de rire ou un éternuement.

Cependant, dans ce genre de cas, l’urine relâchée par la vessie n’est pas toujours en petite quantité. Puisque la vessie est hyperactive, il est très probable qu’elle relâche toute l’urine contenue.

 

L’incontinence urinaire totale

L’incontinence urinaire totale est la pire forme d’incontinence urinaire qui soit. Elle se caractérise par une miction involontaire continue, jour et nuit. Les seniors installés dans les hospices en sont les principales victimes.

Le patient perd le contrôle total de sa vessie. Cette dernière devient donc incapable d’assurer son rôle de réservoir pour l’urine. Ce trouble découle d’une grave blessure physique suite à un accident ou une maladie qui a touché la moelle épinière.

Dès que la moelle épinière est touchée, plus aucune contraction ne peut avoir lieu au niveau de la vessie, ce qui fait que l’urine sécrétée se libère directement.

Chez un homme opéré de la prostate, une incontinence urinaire totale peut venir d’une destruction totale ou partielle de sphincter, le muscle de rétention qui se trouve dans le bas de la vessie.

 

Les éventuelles causes de l’incontinence urinaire

Outre les sentiments, il existe des causes plus concrètes à l’incontinence urinaire chez les seniors. Chez les femmes âgées, elle est généralement due au relâchement des muscles du périnée (les muscles qui maintiennent la vessie et contribuent à son bon fonctionnement).

 

L’accouchement par voie basse

La principale raison d’une incontinence urinaire chez les femmes est la grossesse et l’accouchement vaginal. En effet, le bébé passe par les muscles du périnée pour sortir de l’utérus de la femme. Par la suite, la probabilité que les muscles du plancher pelvien s’affaiblissent est considérable.

L’incontinence urinaire touche particulièrement les femmes ayant accouché de plusieurs enfants par voie basse. Par ailleurs, la prise de poids et le vieillissement contribuent également au relâchement de ces muscles.

 

La consommation des certains médicaments

Certaines substances contenues dans les médicaments peuvent également causer l’incontinence urinaire, à savoir :

  • Les relaxants musculaires qui, pris en grande quantité, peuvent entraver le fonctionnement des muscles pelviens
  • Les antidépresseurs
  • Les décongestionnants nasaux.

La prise de ces médicaments est donc à modérer autant que possible.

 

Une faible agilité

L’incontinence urinaire touche également les seniors à mobilité réduite, donc ceux qui se servent de béquilles ou de fauteuil roulant pour se déplacer.

Il se peut qu’ils n’aient aucun problème avec leur vessie. Seulement, à force de retenir l’urine le temps d’arriver dans les toilettes (ce qui prend un peu de temps pour les personnes à mobilité réduite), cette dernière finit par relâcher l’urine involontairement.

 

La descente de vessie des femmes

L’incontinence de la vessie résulte aussi de la « descente de vessie » qui ne touche que les femmes. C’est un problème qui arrive quand les tissus se trouvant entre le vagin et la vessie sont particulièrement affaiblis ou étirés. Au bout d’un certain moment, ils n’arrivent plus à supporter la vessie.

Les fonctionnements de la vessie deviennent difficiles à contrôler et mènent vers l’incontinence de l’urine.

Outre les causes déjà citées ci-dessus, voici d’autres causes probables de l’incontinence urinaire :

  • Le vieillissement
  • La ménopause
  • L’affaiblissement des muscles de rétention dû à certaines opérations chirurgicales
  • Certaines maladies
  • Le surpoids, etc.

 

La vieillesse

Quand une personne prend de l’âge, son urètre connaît des blocages susceptibles de causer une incontinence urinaire. Particulièrement chez les femmes, la ménopause, qui se définit par la fin de production des hormones féminines, cause l’affaiblissement des muscles y compris ceux de la vessie. D’où la fréquence de l’incontinence urinaire élevée chez les femmes âgées.

Par ailleurs, les muscles autour de la vessie, notamment le périnée et le sphincter, peuvent être affaiblis par la chirurgie de cette partie du corps. Ce qui est le cas d’une chirurgie de la prostate, de l’abdomen ou encore du petit bassin.

 

Une infection de la vessie

En outre, l’incontinence urinaire chez les seniors peut aussi avoir pour cause l’infection de la vessie, aussi appelée la cystite. Atteinte de cette maladie, une personne peut avoir des contractions involontaires des muscles de la vessie conduisant à l’incontinence urinaire.

Toutefois, ce trouble a aussi des causes indirectes. Le tabagisme et l’alcoolisme en font partie étant donné qu’ils mènent à la perte de contrôle des muscles et donnent lieu à des contractions involontaires.

Les études scientifiques ont également montré que l’obésité peut conduire à l’incontinence urinaire. Cela s’explique par l’incapacité du sphincter à se refermer correctement à cause de l’excès de graisse contenu dans l’abdomen.

 

Troubles de la continence et mutuelle santé

Dans la société où nous vivons actuellement, l’incontinence est plus ou moins un sujet tabou. Les personnes atteintes par ce trouble ont donc du mal à en parler et à consulter. Pourtant, chez les seniors, quand l’incontinence urinaire n’est pas traitée, elle peut causer des infections urinaires chroniques douloureuses en plus de perturber la vie sociale.

Comme les traitements des troubles de la continence sont coûteux, il est avantageux d’avoir une bonne mutuelle santé. Une mutuelle qui vous permettra de bénéficier d’une excellente prise en charge et de réaliser moins de dépense pour vos soins médicaux.

 

Une mutuelle en ligne pour alléger les frais

Nul besoin de se déplacer, l’évolution de la technologie permet de trouver une mutuelle sûre depuis chez vous. Parmi toutes, nous préconisons particulièrement Santors, un courtier en assurance qui prend en charge les besoins des seniors.

Santors vous éduque et vous guide en vous indiquant toutes les procédures de souscription à une offre. Ses conseillers, experts en besoin senior, vous accompagneront pleinement et individuellement dans le choix de votre contrat d’assurance.

Avec une assurance santé, l’incontinence peut être traitée dans des conditions optimales. D’ailleurs, l’objectif principal de l’équipe est votre satisfaction. Découvrez Santors ici.

 

Incontinence et mutuelle : les soins remboursés

En souscrivant à une offre de mutuelle, vous vous attendez certainement à des remboursements satisfaisants. En termes de remboursement, une bonne mutuelle vous soumettra à deux options :

  • Un remboursement en pourcentage
  • Un remboursement en forfait.

À vous de décrire vos besoins de couverture santé pour avoir un devis personnalisé. En pourcentage, la mutuelle remboursera toutes vos dépenses en se basant sur le taux de pourcentage conclu entre vous.

En revanche, si vous optez pour un remboursement en forfait, la mutuelle définit un plafond dès le début pour que vous puissiez avoir une idée de la somme que vous empochez pour financer vos soins médicaux.

Avant de signer un contrat d’assurance, découvrez les soins remboursés par la mutuelle dans le traitement d’une incontinence urinaire.

 

Un traitement médicamenteux

Le traitement à base de médicament est vivement préconisé lorsque les fuites urinaires sont à leur genèse, soient en petite quantité. À ce stade, vous pouvez prendre des médicaments avec ou sans prescription du médecin.

Cependant, pour être sûr que la mutuelle rembourse les frais, achetez les médicaments directement en pharmacie. Si vous voulez être pris en charge, il est important de passer par un médecin agréé.

Voici une liste de quelques médicaments que vous pouvez prendre afin de réduire les contractions de votre vessie :

  • Vesicare
  • Detrol
  • Urispas
  • Ceris
  • Ditropan.

 

La rééducation du périnée

Si l’incontinence urinaire est à un stade moyen, suivez des cours de rééducation des muscles pelviens. Les consultations de votre kinésithérapeute sont prises en charge par votre mutuelle.

Ce traitement consiste à pratiquer des exercices, à savoir le Kegel, pour tonifier votre périnée jusqu’à ce que les fuites urinaires s’arrêtent. En plus de ces exercices physiques, vous suivrez des séances de rééducation comportementales.

Vous recevrez des conseils qui vous permettront de mieux contrôler vos muscles et vos envies de miction.

 

Les opérations chirurgicales

Si votre incontinence urinaire est à un stade critique, il est indispensable de contracter une mutuelle pour senior. Les opérations chirurgicales sont onéreuses et dangereuses. À cet effet, une aide financière serait la bienvenue pour que vous puissiez jouir de soins de qualité.

Lorsque l’incontinence urinaire n’est pas soignée à temps, elle empire. L’opération chirurgicale est à éviter autant que possible. Néanmoins, si vous avez essayé les soins doux contre l’incontinence de l’urine en vain, vous devez vous faire opérer.

Votre mutuelle prendra en charge le coût de l’opération chirurgicale jusqu’à ce que le plafond soit atteint. Pour bénéficier d’un maximum de remboursement, privilégiez les remboursements en forfait. Ainsi, vous connaîtrez dès la signature du contrat, la somme que la mutuelle allouera à vos soins. Notons que ce plafond varie d’une mutuelle à une autre.

 

Les options envisageables lors de l’opération

Chez les seniors, une opération chirurgicale contre l’incontinence urinaire consiste à replacer la vessie jusqu’à ce qu’elle soit plus fonctionnelle. Si la personne souffre d’obésité, l’installation d’un sphincter artificiel est envisageable.

Cet implant est également concevable pour les femmes qui ont accouché plusieurs fois et qui ont donc des muscles pelviens trop affaiblis.

Par ailleurs, la neuromodulation des racines sacrées est aussi commode pour guérir l’incontinence urinaire d’urgence. C’est une technique chirurgicale améliorant le contrôle de la vessie.

 

Quoi qu’il en soit, sachez que toutes ces opérations sont prises en charge par votre mutuelle santé. Accordez-vous des soins de qualité, comparez les offres des mutuelles ici. À bon entendeur salut !