Accueil > Mutuelle senior > Kinésithérapie des seniors : objectifs et remboursement par votre mutuelle

Kinésithérapie des seniors : objectifs et remboursement par votre mutuelle

Comprendre la kinésithérapie

Avant de parler du remboursement kiné, définissons tout d’abord ce qu’est la kinésithérapie. Il s’agit d’un acte paramédical qui consiste à faire travailler le corps. Réalisée manuellement ou bien avec des matériels spécifiques, elle peut être aussi préventive que curative. C’est le domaine de prédilection d’un kinésithérapeute.

Les séances de kiné sont composées de divers exercices, à savoir :

  • Gymnastique ou musculation,
  • Massage,
  • Electrostimulation,
  • Étirements,
  • Mobilisation, etc.

 

Quand la kiné est-elle prescrite ?

Les médecins prescrivent des séances de kinésithérapie particulièrement en cas de pathologies rhumatismales, telles que l’arthrose. Le patient pourra ainsi éviter les problèmes articulaires, dont des douleurs et la perte de mobilité.

La kinésithérapie représente une alternative efficace pour des drainages lymphatiques. Précisons qu’il existe aussi une branche appelée « kinésithérapie respiratoire ». Cette dernière permet de libérer les bronches grâce à des pressions sur le thorax du patient.

 

Le coût d’une séance de kinésithérapie

Le tarif conventionnel des séances de kinésithérapie est de 22,26 €. Ce chiffre peut varier selon si le praticien est conventionné ou non. Il s’agit d’un cas généralisé, car un professionnel médical peut appliquer le tarif qui lui convient, surtout s’il est non conventionné.

Le coût d’une séance de kinésithérapie varie de la raison de l’intervention, car la nature de l’acte va en dépendre. Prenons par exemple le cas d’une rééducation d’un membre. Chaque séance pour cette dernière coûte environ 16,13 €. Cependant, le traitement des autres maladies ou douleurs peut coûter plus de 33 €.

 

Le fonctionnement du remboursement de l’assurance maladie

Pour que les frais de kinésithérapie soient pris en charge par la Sécurité sociale, il faut avant tout que les séances soient indiquées par le médecin traitant du patient. En plus, ce dernier doit se conformer au parcours de soins coordonnés.

S’il s’agit d’un patient assuré ayant plus de 18 ans le taux de remboursement kiné est de 60 %. En tenant compte du tarif de convention, la Sécurité sociale rembourse 12,85 €. En principe, les actes paramédicaux pris en charge sont :

  • Les séances de massage,
  • L’électrothérapie : le courant électrique est utilisé pour traiter une maladie ou une douleur locale,
  • La thermothérapie : le traitement de la pathologie se fait par le biais de la chaleur,
  • Les séances de rééducation motrice et fonctionnelle.

Le patient aura également à sa charge une franchise médicale de 0,50 €. Cette somme n’est pas incluse dans la somme remboursée par l’Assurance maladie.

Prenons comme exemple des frais de kiné de 40 €. La formule sera lors : 40 € - (22,26 € x 60 %) – 0,50 € = 27,14 €.

Dans ce cas, le patient aura alors à payer 27,14 €.

 

Quelles sont les exceptions pour le remboursement de l’Assurance maladie ?

Le taux de remboursement varie dans certaines situations. En effet, un senior bénéficiant des avantages du Fonds spécial vieillesse ou de l’ASPA ou Allocation de solidarité pour les personnes âgées profite d’un taux de remboursement de 80 %. Une personne soumise au régime spécial d’Alsace-Moselle, quant à elle, est prise en charge à 90 %.

L’Assurance maladie propose un remboursement à 100 % des frais de kinésithérapie (actes et services inclus) dans le cadre d’un séjour hospitalier stationnaire. Il en est de même pour les traitements kinésithérapiques qui ont débuté lors d’une hospitalisation et qui continuent même après celle-ci. Le kinésithérapeute traitant doit être toujours le même et la durée du traitement n’excède pas 2 mois.

 

Une mutuelle santé pour une kinésithérapie, pourquoi ?

Une complémentaire santé s’avère être une nécessité en cas d’insuffisance du remboursement de l’Assurance maladie. De plus, un patient a besoin de plusieurs rendez-vous chez le kinésithérapeute pour retrouver sa santé.

En optant pour une bonne formule de mutuelle, vous pouvez bénéficier du remboursement de la part qui reste à votre charge. Vu que les séances peuvent être nombreuses, la souscription à une mutuelle vous permet de limiter les dépenses.

Avant de souscrire une mutuelle, nous vous conseillons de bien lire le contrat, car certaines formules d’assurance ne prennent en charge que certaines situations spécifiques : par exemple, des traitements kinésithérapiques suite à une opération chirurgicale.

 

Quelques conseils avant de choisir une mutuelle

Comme susmentionné, tous les actes de kiné ne sont pas pris en charge de manière systématique par la complémentaire santé. Certaines remboursent l’intégralité du reste de la somme à la charge du patient, tandis que d’autres n’en tiennent compte que partiellement.

De ce fait, le mieux est de comparer un maximum de formules de mutuelles. Grâce à un comparateur d’assurance en ligne, vous pouvez recevoir plusieurs devis gratuits en seulement quelques minutes. Lisez attentivement le contrat afin de savoir les détails de chaque offre. Cela vous permet d’éviter les mauvaises surprises.

 

Combien de séances de kiné suffisent ?

En ce qui concerne la délimitation du nombre de séances de kinésithérapie, deux cas peuvent se présenter :

  • 1er cas : le médecin traitant indique le nombre de séances de kiné sur l’ordonnance. Le kinésithérapeute n’aura qu’à suivre la prescription. Si vous jugez que le traitement n’est pas suffisant, vous pouvez demander à votre médecin une nouvelle ordonnance.
  • 2ème cas : le médecin traitant ne fait qu’indiquer les interventions kinésithérapiques à faire. Il revient alors au kinésithérapeute de définir le nombre de séances nécessaires. Cependant, ce dernier est limité.

 

La kinésithérapie pour personne âgée

Bien que la kinésithérapie concerne tous les âges, elle est recommandée plus fréquemment pour les seniors que les jeunes.

 

Le déroulement d’une consultation kiné pour senior

À un certain âge, le senior doit faire un bilan sur divers points tels que sa fonction articulaire, sa motricité et son équilibre. Pour ce faire, le professionnel réalise divers tests. Il se peut qu’il demande à son patient de soulever une chaise par exemple. Afin de mettre en évidence les capacités motrices de ce dernier, il procède à un TMM ou test moteur minimum. Le senior est évalué en étant assis, debout et allongé ainsi qu’en marchant.

Selon les appréciations du kinésithérapeute, des séances de réadaptation et de rééducation peuvent être prévues. Le praticien est à même de prodiguer des conseils adaptés afin que la personne âgée puisse améliorer sa motricité et son équilibre.

 

Le remboursement kiné des personnes âgées

Toutes les personnes âgées bénéficient d’un régime spécifique de remboursement par la Sécurité sociale. Il s’agit d’une prise en charge à un 80 %. Pour le reste à sa charge, le senior doit être couvert par une complémentaire santé. Sachez que les conditions de remboursement (garantie, délai de carence, taux, etc.) varient d’une compagnie d’assurance à une autre.

Dans la mesure où les personnes âgées peuvent avoir une mobilité réduite, les séances sont réalisées à domicile. De ce fait, un remboursement qui prend en compte ce genre d’intervention est conseillé. Notamment dans le cas des seniors, les dépassements d’honoraires sont fréquents. D’où la nécessité de souscrire une mutuelle qui les prend en charge.

La kinésithérapie est un acte médical qui peut concerner des personnes de tout âge. Les frais sont souvent élevés, car des séances répétées voire des appareillages coûteux sont nécessaires. Voilà pourquoi la souscription d’une mutuelle santé est vivement conseillée.