Accueil > Mutuelle senior > Vivre en maison de retraite : quels avantages et quel coût ?

Vivre en maison de retraite : quels avantages et quel coût ?

Le dossier d’inscription en maison de retraite

Pour vous inscrire dans une maison de retraite, vous devez d’abord remplir le formulaire Cerfa n° 14732*01. Si vous souhaitez faire une demande dans plusieurs établissements, vous devez fournir ce dernier à chacun d’eux.

En outre, vous avez besoin d’une photocopie de la carte vitale ou d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile et des ressources. Vous aurez également à présenter le dernier avis d’imposition et un justificatif d’assurance responsabilité civile pour maison de retraite.

Il faut également compléter un dossier d’admission en maison de retraite. Il comprend un volet administratif comportant des informations au sujet de :

  • Votre état civil,
  • Vos coordonnées,
  • Votre situation familiale,
  • Votre type d’hébergement,
  • Vos moyens de financement des frais de séjour,
  • La date à laquelle vous souhaitez entrer en maison de retraite.

Il y a également le volet médical qui doit être rempli par votre médecin.

Une fois que vous avez complété ces dossiers, envoyez-les par courrier aux différents établissements de votre choix ou déposez-les directement sur place.

Attention, la liste d’attente des maisons de retraite est souvent longue. Alors, dès qu’il y a une place de libre, cherchez à intégrer immédiatement l’établissement.

En principe, c’est le psychologue, le directeur de la maison de retraite ou le médecin coordonnateur qui valide votre dossier. Toutefois, votre demande d’admission en maison de retraite peut être refusée dans le cas où vous ne pouvez pas bénéficier d’une prise en charge médicale. Il en est de même si vous disposez de ressources insuffisantes ou d’une dérogation d’âge.

 

Les avantages de vivre en maison de retraite

Vivre en maison de retraite offre de nombreux avantages, tels que la création de liens sociaux. En effet, avec les diverses activités proposées dans un tel établissement, il vous est facile de tisser des liens avec les résidents. Vous pouvez trouver dans une maison de retraite des activités sportives, culturelles et artistiques. Le bingo, le bridge, le yoga et la danse peuvent également faire partie des divertissements proposés au sein de l’établissement.

Une maison de retraite offre également des prestations sur mesure, selon la durée de votre séjour. Vous pouvez, par exemple, opter pour une formule qui inclut l’entretien de chambre, la restauration, les loisirs et les animations. En outre, vous bénéficiez de soins médicaux ou d’assistance médicale.

La sécurité est un autre avantage de vivre dans une maison de retraite. Effectivement, la plupart de ces établissements disposent d’un système de sécurité 24 h/24 h. Le personnel peut aussi vous venir en aide en cas de besoin. Chaque chambre est équipée d’alarmes incendie et de système d’appel. C’est d’ailleurs pour cette raison que les heures de visites sont contrôlées dans ce genre d’établissement.

Vivre dans une maison de retraite vous dispense également des travaux d’entretien de votre maison. Effectivement, vous n’avez plus à tondre votre gazon, à nettoyer les gouttières ou la cour arrière.

En maison de retraite, vous bénéficiez aussi d’autres services pour ne citer que les soins médicaux, le salon de coiffure, la pharmacie ou le dépannage.

Vous pouvez personnaliser votre espace de vie à votre guise. Vous pouvez même y apporter votre mobilier et vos objets de décoration.

 

Comment bien choisir une maison de retraite ?

Différents critères sont à prendre en considération avant de choisir une maison de retraite. Tout d’abord, il y a les différents soins. Effectivement, vous devez rencontrer l’équipe médicale et soignante de l’établissement. Celle-ci assure les soins quotidiens à apporter aux personnes âgées. En réalité, chaque personnel médical doit disposer d’une qualification spécifique. Il travaille 24 h/24 h et est toujours à la disposition des résidents en cas d’urgence.

Avant de choisir une maison de retraite, assurez-vous également que l’établissement collabore avec différentes entités telles que la pharmacie, les hôpitaux, les cliniques, les professionnels de la kinésithérapie et d’autres types de paramédicaux.

Veillez également à ce que l’établissement de votre choix propose un service d’accompagnement de la fin de vie. Ce dernier comprend les soins palliatifs (soulagement de douleur, apaisement de la souffrance physique, etc.) et les obsèques.

Ensuite, il faut prendre en compte la vie quotidienne en maison de retraite. Par exemple, est-ce qu’il y a des heures de coucher et de lever ? Est-ce que chaque résident a à sa disposition un cabinet de toilette ? Est-ce que l’établissement propose un service de cantine ou un restaurant ? Y a-t-il des animations dans la maison de retraite ? Est-ce que des sorties régulières sont proposées ?

Avant de choisir une maison de retraite, renseignez-vous si l’établissement comprend des lieux de vie collectifs tels que la salle de télévision ou le salon. Y a-t-il des loisirs, tels que la couture, les jeux de cartes, les échecs… ?

La facilité de déplacement dans l’enceinte de l’établissement figure parmi les paramètres à prendre en compte avant de fixer votre choix de maison de retraite. Il en est de même pour l’existence d’un espace vert. Assurez-vous aussi que la maison de retraite n’est pas isolée du monde, c’est-à-dire qu’elle ne se situe pas à des kilomètres des commodités de la ville (commerces, épiceries, boulangerie, etc.).

Renseignez-vous sur les modalités d’hébergement. Est-ce qu’il vous est possible de changer de catégorie de chambre au cours de votre séjour ? Avez-vous droit à des visites ou devriez-vous être à l’écart de votre entourage ?

Puis, il y a le budget à prendre en compte. Les frais sont différents selon les établissements privés ou publics. Si vous optez pour une maison de retraite privée, prévoyez un budget assez important.

Dans certains cas, les personnes âgées peuvent bénéficier d’une aide financière ou l’Allocation personnalisée d’autonomie. Elle est destinée aux personnes qui ne peuvent pas assurer le financement de leur séjour en maison de retraite. On parle ici :

  • Des personnes inaptes à travailler âgées plus de 65 ans
  • Des seniors sans charge qui perçoivent un revenu annuel inférieur à 7223,45 €.
  • Des ménages qui gagnent moins de 12 652,35 euros par an.

Tenez compte du bon fonctionnement de la maison de retraite. Cela concerne particulièrement le directeur de l’établissement. Est-ce qu’il a suivi une formation spécifique ? Est-ce qu’il est souvent absent ou est-il disponible pour ses résidents et ses collègues ?

Les frais de séjour se classent parmi les points les plus importants à prendre en compte lors du choix de maison de retraite. Ils varient d’un établissement à un autre et dépendent des services proposés. Veillez à demander si l’établissement facture vos jours d’absence.

Enfin, une maison de retraite à proximité de vos proches est vivement recommandée. D’ailleurs, les personnes âgées résidant à la campagne peuvent opter pour un établissement en milieu rural afin d’éviter de perdre le contact avec leur famille.

En résumé, avant de choisir une maison de retraite, tenez compte de certains points : chambres, prise en charge médicale, alimentation, aménagement de sécurité, accessibilité, présence d’un parc, cadre de vie, etc.

 

Le coût d’accès à une maison de retraite

Le coût d’accès à une maison de retraite est fixé selon différents paramètres. Tout d’abord, il y a le tarif dépendance. Il varie en fonction du niveau de dépendance du pensionnaire. Vous avez le choix entre le tarif des groupes iso-ressources (Gir) 1 et 2, le tarif Gir 5 et 6 et celui Gir 3 et 4.

Dans le cas des résidents Gir 1 à 4, ils bénéficient d’une allocation personnalisée d’autonomie pour alléger les frais en maison de retraite. En principe, les pensionnaires ne versent que 5 euros par jour grâce à cette aide financière. Toutefois, elle peut varier d’établissement à un autre. Pour connaître le montant exact du forfait dépendance, renseignez-vous auprès de la maison de retraite.

Ensuite, on retrouve le tarif hébergement. En réalité, il s’élève à 45 euros par jour. Néanmoins, chaque établissement est libre de choisir le coût de l’hébergement. Certains incluent le nettoyage du linge dans ce tarif, tandis que d’autres le facturent en supplément.

Puis, il y a les autres coûts à la charge du pensionnaire. Par exemple, on retrouve l’achat du savon, de la mousse à raser, du déodorant et d’autres produits de toilette. Chaque résident est aussi responsable du paiement de l’abonnement du téléphone et de la télévision. La plupart du temps, cette dernière est même apportée par le résident.

Ensuite, les résidents doivent payer un supplément dans le cas où ils mangent avec des invités dans une maison de retraite. De même, les spectacles et les sorties sont payants.

Enfin, si vous souhaitez vous occuper un peu de votre apparence (manucure, coiffure et pédicure), les charges seront à vos frais.

En principe, les tarifs de ces différents services sont en annexes au contrat du séjour. Vérifiez toujours ces détails avant de passer à la signature.

 

Comment faire face aux frais de séjour dans une maison de retraite ?

Les résidents en maison de retraite doivent souscrire une assurance responsabilité civile afin de couvrir les dommages matériels et corporels, pendant leur séjour dans cet établissement. La maison de retraite s’occupe de toutes les démarches nécessaires. En contrepartie, chaque résident est tenu de payer leur contribution.

Souscrire une assurance autonomie est aussi bénéfique pour les personnes âgées, surtout si elles ont perdu leur autonomie. Celle-ci prend en charge les prestations complémentaires telles que la télé-assistance ou les services à la personne, une partie du loyer et le financement de la recherche de la maison de retraite.

Pour déterminer cette aide, différents critères sont pris en compte, à savoir le degré d’autonomie et le taux d’indépendance. Le premier est déterminé en fonction de l’indépendance gérontologie groupes iso-ressources. Quant au second, il est basé sur les actes quotidiens comme se coucher, se déplacer.

Une assurance dépendance doit être souscrite avant les 70 ans du bénéficiaire. Sinon, vous aurez des difficultés à trouver un assureur et vous serez soumis à un délai de carence de un à trois ans. Pour trouver la formule qui vous correspond le mieux, réalisez un devis chez Santors dès maintenant.