Accueil > Nutrition > A quoi sert la vitamine B1 ?

A quoi sert la vitamine B1 ?

Qu’est-ce que la vitamine B1 ?

La découverte de cette vitamine date de 1890 par un chimiste hollandais, appelé « Eijkman ». Mais il faut attendre 1911 pour que le biochimiste polonais « Casimir Funk » réussisse à l’isoler depuis l’écorce de riz. En 1926, les scientifiques arrivent à l’isoler sous sa forme cristalline. 10 ans plus tard, ils la synthétisent.

Actuellement, la thiamine fait partie des substances dites « essentielles », parce que le corps humain est incapable de la synthétiser. Afin compenser les pertes, vous devez donc ingérer davantage d’aliments riches en vitamine B1.

Elle est également considérée comme une substance hydrosoluble. Sa structure assez lâche se dissout facilement dans le milieu alcalin. Cette caractéristique lui permet de se décomposer dans l’eau. Néanmoins, ce nutriment ne résiste pas à une température supérieure à 100 °C. Evitez dans ce cas la poêle à frire ou l’autocuiseur, si vous souhaitez le conserver.

Arrivée dans le foie, la vitamine B1 se transforme en TPP ou pyrophosphate de thiamine. Cette forme active de la thiamine intervient ensuite pour assurer le bon fonctionnement des métabolismes.

 

Quels aliments contiennent de la vitamine B1 ?

Les aliments contenant de la thiamine peuvent être d’origine animale ou végétale

Des produits facilement accessibles, mais il est à noter que les légumineuses et les céréales constituent les meilleures sources de vitamine B1. Toutefois, la viande, le poisson, les fruits, le lait et les légumes verts renferment également des quantités non négligeables.

Voici une liste des aliments les plus riches

  • Levure de bière : 100g contient 40mg de vitamine B1
  • Graines de tournesol : 100g pour 2.3mg
  • Germe de blé : 100g pour 2.1mg
  • Graines de soja : 100g pour 1.3mg
  • Jambon sec : 100g pour 1.2mg

La vitamine B1 peut aussi être consommée sous forme de compléments alimentaires. Ces suppléments sont disponibles sous forme de comprimés, de gélules, de pastilles et d’ampoules dans les pharmacies. Ces denrées sont aussi en vente libre. 

Mais avant de se lancer dans une cure de compléments en vitamine B1, il est conseillé de consulter un médecin, car l’automédication est fortement déconseillée !

 

Quels sont les bienfaits de la vitamine B1 ?

Rappelons que la vitamine B1 est nécessaire à l’activité de plusieurs enzymes. Ce nutriment intervient dans la production d’énergie avec l’aide des autres acides aminés. Il nous maintient donc en pleine forme. Grâce à cette production d’énergie, la thiamine permet de :

 

Maintenir le système nerveux en bonne santé

La vitamine B1 sert de carburant au système nerveux, afin que ce dernier puisse jouer l’intégralité de ses rôles. Elle intervient plus précisément dans le cycle de Krebs, qui compense les pertes énergétiques de la cellule. 

Ce nutriment agit également en tant que neuromédiateur. Cette action lui permet d’assurer l’influx nerveux, d’où son effet positif sur la mémoire et l’humeur.

 

Aide à renforcer les muscles

La vitamine B1 libère de l’énergie à partir de l’alimentation, afin de garder les nerfs et les tissus musculaires en bonne santé. Néanmoins, cette molécule n’agit pas seule pour assurer ces fonctions. Son intervention est efficace grâce à l’interaction avec d’autres vitamines de la même famille, comme la vitamine B2, B3, B5, B6, B9 et PP.

 

La détérioration de l’alcool

Lorsque le taux d’alcool est élevé, l’organisme est incapable d’assimiler de la vitamine B1. Bien évidemment, ce manque d’apport en thiamine provoque une carence. Dès lors, un supplément de vitamine B1 est indispensable. En plus, la thiamine permet de dégrader les molécules d’alcool dans l’organisme, d’où son indication en cas de sevrage.

 

Quels sont les apports nutritionnels recommandés ?

Si l’organisme peut facilement absorber la vitamine B1, il est incapable de la stocker. Ainsi, au bout de 6 semaines, si l’on refuse de consommer des aliments riches en thiamine, la carence s’installe.

Ce nutriment se trouve principalement dans le foie, le cœur et le cerveau. Les muscles et les autres organes n’en conservent qu’une petite quantité. En cas d’excès, la vitamine B1 est rapidement expulsée dans les urines. Raison pour laquelle, vous devrez en consommer quotidiennement.

Bien évidemment, l’apport journalier en vitamine B1 diffère d’une personne à une autre, mais d’après l’OMS (l’Organisation mondiale de la Santé) :

  • Un homme adulte doit consommer 1mg par jour
  • Une femme moyennement active a besoin de 0.8mg par jour

En cas de grossesse ou d’allaitement, l’apport journalier augmente de 0.4mg pour 1 000kcal.

 

Qu’est-ce qui se passe en cas de carence en vitamine B1 ?

Bien que l’excès en vitamine B1 ne cause aucun effet indésirable (parce qu’elle est expulsée dans les urines), la carence entraîne des troubles graves parmi lesquels se trouvent :

  • Le béribéri : celui-ci désigne une maladie grave qui se manifeste par des troubles cardiaques et neurologiques (crampes, problème de sensibilité, etc.). À un stade avancé, le béribéri provoque une paralysie des membres inférieurs.
  • Le syndrome de Wernicke-Korsakoff : ce dernier rassemble plusieurs troubles qui touchent la mémoire, les yeux, le cerveau, et les oreilles. Cette maladie est à l’origine du coma, du mutisme, de troubles oculaires, etc. L’alcoolisme est le principal facteur déclenchant.

Une carence modérée en vitamine B1 peut entraîner un état de fatigue permanent, la perte de poids ou la perte d’appétit.

 

Pourquoi éviter la carence en vitamine B1 après 60 ans ?

Les masses musculaires et osseuses se détériorent avec l’âge.  Associée à d’autres nutriments, la vitamine B1 vous maintient en bonne santé. Mais un apport suffisant, d’environ 1.1mg par jour, permet de prévenir les troubles neurologiques qui touchent généralement les seniors.

La thiamine aide à la bonne santé du cerveau, en facilitant l’influx nerveux. Elle vous évite la perte de mémoire et les sautes d’humeur.

Sachez qu’une carence en vitamine B1 est responsable des troubles suivant :

  • une baisse d’appétit qui peut conduire à une perte poids conséquent
  • une tachycardie (le cœur est incapable d’alimenter les organes) chez les personnes âgées.

 

Conclusion

La vitamine B1 est indispensable pour le bon fonctionnement du cerveau, des muscles et du foie. Présente en forte quantité dans les céréales et les légumineuses, ce nutriment est aussi disponible sous forme de compléments alimentaires. Ces suppléments sont recommandés pour compenser la perte d’énergie, surtout chez les personnes âgées

Malheureusement, l’assurance-maladie refuse de les rembourser. Comptez donc sur la prise en charge de votre mutuelle ou de votre assurance santé. Si vous n’êtes pas encore accompagnés, sollicitez l’aide de Santors pour vous aider.