Accueil > Nutrition > Comment réagir lors d’un problème de tension basse ?

Comment réagir lors d’un problème de tension basse ?

Quelles sont les origines de l'hypotension ?

À chaque contraction cardiaque, le sang est éjecté à l'intérieur des artères. La valeur de la pression artérielle mesure l'énergie déployée par le sang afin de garantir le bon fonctionnement du cœur. Les principales causes de la tension basse naturelle restent encore incertaines. Par contre, si elle provient de facteurs extérieurs ou des organes du corps humain, il est possible de détecter son origine. L'hypotension peut être causée par le dysfonctionnement du processus qui régule la pression artérielle. Ce dernier peut diminuer lorsque les artères, les vaisseaux sanguins et les fibres musculaires ne se coordonnent pas. Cette faille provient d'une éventuelle maladie ou de la consommation de médicaments. Des troubles au niveau des reins entraînent, par exemple, un dysfonctionnement au niveau du système nerveux. La déshydratation figure aussi parmi les origines de la tension basse. La quantité de sang est réduite lorsque vous ne buvez pas assez d’eau. Si vous consommez des antidépresseurs, la tension artérielle diminue dans les minutes qui suivent. Ce type de médicaments calme les troubles nerveux et les émotions pour limiter la dépression. Notons qu’une overdose de ce calmant peut conduire à la mort, car la tension artérielle risque de chuter brutalement.

 

Les personnes susceptibles de présenter l'hypotension

La tension basse est fréquente chez les jeunes de 20 ans encore en pleine croissance. Elle affecte également les femmes minces, notamment les anorexiques. L’hypotension devient souvent l'allié des femmes enceintes qui retrouvent une pression artérielle normale après l’accouchement. L'hypotension arrive également aux patients sujets au diabète, à la tuberculose, à une insuffisance rénale ou à des problèmes de santé d'ordre sexuel. Chez les personnes âgées, la tension basse peut toucher les individus souffrant de la maladie de Parkinson, de l'Alzheimer ou autre trouble de la mémoire. Dans la plupart des cas, une personne saine est également exposée à un problème de tension basse. Les causes peuvent varier surtout si l’hypotension est passagère. La tension artérielle présente normalement une pression plus faible après un effort physique intense ou pendant des traitements d’ordre médicaux extrêmement lourds.

 

Les symptômes de l'hypotension

Une personne saine présente généralement une tension artérielle comprise entre 90/60 mm Hg et 130/80 mm Hg. On observe une tension basse de pression systolique 90 mm Hg et de pression diastolique lorsqu'elle descend à 60 mm Hg. Lorsque la tension baisse, l'individu peut ressentir de la fatigue. Il risque également d’éprouver des difficultés en changeant de position (assise, couchée ou debout). L’hypotension se traduit parfois par des vertiges, des bâillements et un manque d’énergie. Une personne à tension basse peut ressentir des malaises comme les troubles de la vue entraînant l'évanouissement. Les maux de tête, les jambes lourdes et les difficultés à rester debout doivent aussi vous alerter. Le manque d’énergie, ou fatigue chronique, peut également vous empêcher de réaliser vos tâches quotidiennes. L'hypotension ne peut cependant pas être considérée comme une pathologie. Il s'agit d'un trouble passager facile à soigner et sans danger. Certaines personnes, souvent de petite corpulence, ont une tension naturellement basse et ne présentent aucun symptôme.

 

Les traitements de l'hypotension

En cas de vertige soudain, il est conseillé de consommer des produits sucrés. Un morceau de chocolat ou un bonbon vous aide à retrouver votre équilibre. Un verre d’eau soulage également. Pensez néanmoins à prendre rendez-vous auprès de votre médecin traitant afin de déterminer la cause soudaine de cette baisse de tension. Le traitement contre l'hypotension consiste à équilibrer la tension artérielle. Le médecin prescrit généralement des médicaments qui remontent légèrement la pression artérielle et empêchent la chute de la tension déjà faible. Une hospitalisation est envisageable si le patient présente des signes de défaillance physique. Une surveillance médicale reste obligatoire jusqu'à ce que la tension artérielle devienne plus stable. Vous devez vous hydrater et consommer des revitalisants tout au long de votre traitement. Des exercices physiques légers au quotidien sont également recommandés pour les personnes sujettes à l’hypotension. Une marche rapide, du jardinage, du vélo ou de la natation pendant une trentaine de minutes suffisent. Afin d'éviter les imprévus, l'accompagnement d'une seconde personne est conseillé surtout si vous ressentez fréquemment de la fatigue.

 

La tension basse chez les femmes enceintes et les nourrissons

La tension basse chez la femme enceinte porte également le nom d’hypertension posturale. Elle résulte de la faible quantité de sang envoyé au cerveau à cause de la gravité terrestre. L’hypotension se manifeste par des étourdissements ou une vision temporairement troublée au moment de se lever, après une position assise ou couchée. À ces symptômes s'ajoutent la perte de conscience temporaire et les nausées. Tout comme l’hypertension, la tension basse de la mère ne nuit pas au bébé. Il convient néanmoins de consulter régulièrement le médecin afin de suivre de près la pression artérielle de la mère et d’éviter toute complication. Divers examens médicaux sont réalisés pour détecter les anomalies qui se cachent derrière la tension basse. Une femme enceinte qui présente une tension artérielle plus faible ou plus élevée que la normale peut subir une césarienne. Chez les nourrissons, l'hypotension artérielle touche les nouveau-nés, surtout les prématurés. Les bébés qui ont un rythme cardiaque trop rapide sont aussi exposés à la tension basse qui peut être fatale si elle n’est pas suivie de près. Après le premier diagnostic du nourrisson, le pédiatre doit commencer un traitement intense afin d’éviter le retard du développement cérébral et diverses anomalies d'ordre neurologiques.

 

Les préventions de l'hypotension

Comme l’hypertension, l’hypotension peut arriver à n’importe qui et à tout moment. Il convient donc de faire preuve de prudence et de prendre soin de son corps et de soi en réalisant, par exemple, de petits exercices lents et variés. Changer brutalement de position peut aussi perturber le fonctionnement de l'organisme. Ainsi, le matin, restez assis pendant 30 à 60 secondes avant de vous lever du lit. Lorsque vous êtes en position assise, laissez vos jambes se décroiser pour optimiser la circulation du sang avant de vous lever. Si vous êtes sujet à l’hypotension, évitez de prendre des antidépressifs, de l'alcool, de la drogue et des produits chimiques revitalisants. Vous êtes sportif ? Prenez l'habitude de boire un verre de jus d’orange frais au lieu de boire une boisson énergisante. Souvenez-vous également de vous hydrater régulièrement afin de rester en forme et de limiter les états de fatigue. Privilégiez les repas légers et faciles à digérer. Adopter une alimentation saine et équilibrée ! Limitez la consommation d’agrumes qui ont tendance à faire descendre la tension artérielle. Favorisez les fruits et légumes.

 

Faut-il souscrire à une mutuelle santé ?

Les personnes sensibles et âgées requièrent une assistance médicale à temps complet en cas d’hypotension. Une hospitalisation de longue durée est même recommandée selon votre état physique. Les frais médicaux peuvent cependant coûter une petite fortune. À part les consultations et les médicaments, les analyses médicales et les charges liées à l’hospitalisation présentent une charge assez élevée. Afin de bénéficier d’un remboursement auprès de la Sécurité sociale, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant et respectez le parcours de soins coordonnés. Si ce dernier vous recommande un autre professionnel de la santé, vous pouvez encore bénéficier d’une prise en charge. Une prise en charge qui ne dépasse cependant pas les 70 % sur la base du tarif conventionnel. Souscrire à une mutuelle santé vous permet, par exemple, de bénéficier d’un remboursement intégral du ticket modérateur avec le niveau de base à 100 %. En choisissant un taux de remboursement de 200 à 300 %, vous profitez d’un remboursement plus important. Ce type de formule se révèle très avantageux si vous souhaitez consulter un médecin de secteur 2 pour traiter vos problèmes d’hypotension.   Bien que l’hypotension ne soit pas considérée comme dangereuse, elle doit être suivie de près en cas de malaise. Mesurer la tension artérielle doit donc se faire régulièrement auprès de son médecin traitant.