Accueil > Nutrition > Comment reconnaître la malnutrition ?

Comment reconnaître la malnutrition ?

Trouvez toutes les informations sur ce déséquilibre dans notre dossier complet.

 

Qu’est-ce que la malnutrition ?

 

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la malnutrition représente « les carences, les excès ainsi que les déséquilibres dans l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne. »

La malnutrition englobe deux groupes d’affections qui sont la sous-alimentation et la suralimentation. 

  • La sous-alimentation concerne les carences et les déséquilibres. Elle fait référence à une alimentation en quantité insuffisante, surtout en protéines et en énergie, et à une alimentation en quantité suffisante, mais avec des carences et des déficiences en certains micronutriments. Elle se manifeste par le retard de croissance, la déperdition musculaire et l’insuffisance pondérale, le manque de vitamines et minéraux essentiels.
  • La suralimentation qui fait référence à un excès de l’apport énergétique et/ou nutritionnel. Elle se manifeste par l’obésité ainsi que les maladies non transmissibles liées à l’alimentation. Les plus courantes sont les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer.

 

Quels sont les signes pour reconnaître la malnutrition ?

La sous-nutrition est surtout observée chez les enfants, mais peut également concerner d’autres tranches d’âge.

Même si l’alimentation suffisante et équilibrée fait partie des droits fondamentaux, plus de 160 millions d’enfants répartis dans différents pays sont sujets à un retard de croissance et 50 millions sont émaciés (poids insuffisant par rapport à la taille). Aussi, environ 462 millions d’adultes présentent une insuffisance pondérale.

La sous-nutrition est également associée à la moitié du décès des enfants de moins de 5 ans. Les causes en sont plusieurs, comme les difficultés économiques et sociales engendrées par les famines et les guerres.

 

Sous-nutrition et malnutrition modérée

La sous-nutrition peut être modérée ou sévère. Pour la malnutrition se manifestant par la sous-nutrition modérée, les signes pour reconnaître la présence de la carence ne sont pas évidents.

Les personnes concernées, bien que maigres, ne présentent pas des symptômes de maladies. Ces dernières sont juste moins résistantes à la maladie que d’autres personnes et prennent plus de temps pour en guérir.

Chez les enfants, une malnutrition modérée est associée à une haute fréquence de la diarrhée et du rhume, ainsi que des maladies qui peuvent se compliquer en pneumonie.

L’apparition fréquente de ces maladies peut donc être un signe de malnutrition. Pour la prévenir, il est important de peser régulièrement les enfants et détecter ainsi une insuffisance pondérale.

 

Sous-nutrition et malnutrition sévère

La malnutrition sévère est causée par un apport insuffisant en quantité, ou en vitamines et en sels minéraux spécifiques. Les signes pour reconnaitre une malnutrition sévère sont différents en fonction de sa manifestation chez le sujet concerné.

Ci-après des maladies courantes liées à ce type de malnutrition :

  • Le marasme caractérisé par le manque d’aliments énergétiques qui se manifeste par la perte de cheveux, le vieillissement anormal du visage, la sensation permanente de faim, le ventre gonflé, la maigreur, et l’insuffisance pondérale aiguë.
  • Le kwashiorkor qui se manifeste par les pieds, les mains et le visage enflés, les cheveux et la peau décolorés, la fonte musculaire, la maigreur du haut des bras et l’arrêt de croissance chez les enfants.
  • Le rachitisme causé par une carence en vitamine D et qui se manifeste par des déformations variables du squelette.
  • L’anémie causée par une carence en fer et qui se caractérise par la fatigue, la pâleur, l’essoufflement, les vertiges, les troubles digestifs et l’accélération du pouls.
  • Le goitre causé par le manque d’iode et qui se caractérise par une grosseur à la base du cou.

 

La suralimentation

Grâce aux efforts déployés pour viser une sécurité alimentaire, de nombreux pays dans le monde disposent d’aliments en quantité suffisante pour leur population. Il appartient alors à tout un chacun de choisir son régime alimentaire, sans contrainte de disponibilité.

Pour plusieurs personnes, le plaisir procuré par l’alimentation prime sur les besoins nutritifs et la bonne santé. Les excès alimentaires deviennent alors fréquents, surtout dans les pays développés.

D’après les chiffres de l’OMS, l’obésité et le surpoids concernent 41 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans, et environ 1,9 milliard d’adultes. La suralimentation se reconnaît par l’excès massif de poids.

 

Quels sont les effets de la malnutrition sur la santé ?

Les conséquences de la malnutrition sur la santé sont nombreuses et peuvent varier d’une personne à une autre.

Hormis l’anémie, la carence en fer peut engendrer des retards de croissance et la diminution des défenses immunitaires. Cela entraîne une augmentation de la sensibilité aux infections et la diminution de la capacité de guérison.

La carence en vitamine A peut aussi entraîner un manque de clairvoyance, ou même la mort chez un enfant.

Aussi, la malnutrition, surtout les déséquilibres et les carences en nutriments, peut provoquer des déficits cognitifs, des handicaps intellectuels, ainsi que la diminution du quotient intellectuel. La malnutrition augmente aussi les risques de développer des maladies chroniques comme le diabète et l’hypertension artérielle.

Ces différentes manifestations sont plus accentuées chez les femmes enceintes, les nourrissons, et les enfants à bas âge.

 

Quelles sont les causes de la malnutrition chez les seniors ?

À cause des changements physiologiques des seniors, l’avancée en âge a des impacts négatifs sur l’alimentation. Ils ont pourtant, comme les personnes appartenant à d’autres tranches d’âge, des besoins nutritionnels journaliers à couvrir.

Le vieillissement provoque une altération du goût et de l’odorat. Ainsi, les seniors sont souvent sujets à une dysrégulation de l’appétit les conduisant à une sous-alimentation ou une suralimentation temporaire. À cause d’une dysrégulation des apports alimentaires, le surpoids ou l’insuffisance pondérale que ce changement engendre est pourtant permanent.

Outre les modifications physiologiques, la malnutrition chez les seniors peut également être causée par d’autres facteurs :

  • Les maladies bucco-dentaires qui rendent difficile la consommation de certains aliments
  • Les maladies cardiaque, respiratoire, rénale et hépatique qui favorisent la dénutrition
  • La dépression et autre trouble psychologique engendrant une perte d’appétit
  • Le régime alimentaire restrictif à cause de la prise de certains médicaments, etc.

Les carences et les déséquilibres favorisent pourtant l’apparition de différentes maladies surtout chez les seniors. En plus de la fonte musculaire, la perte de poids et l’altération de l’état nutritionnel, les conséquences sur la santé sont nombreuses : diminution de la mobilité, fatigue chronique, affaiblissement du système immunitaire, complications médicales et postopératoires, etc.

Pour couvrir les coûts sanitaires et leurs frais d’hospitalisation liés à la malnutrition, une mutuelle santé peut prendre en charge les frais non couverts par l’Assurance maladie. Les garanties peuvent comprendre les aides à domicile, les médicaments et les soins particuliers. Utilisez le comparateur d’assurance Santors pour trouver la bonne mutuelle santé.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Alimentation et sport pour maigrir : quels bienfaits por votre santé ?

Perdre du poids, un objectif inatteignable pour beaucoup, mystère sans réponse pour d’autres ! <…

Seniors : comment perdre rapidement et durablement du ventre ?

Alimentation équilibrée, exercice physique, ... Voici de nombreux conseils pour perdre du ventre…

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Nombreux sont les moyens pour bien vieillir : adopter une bonne alimentation, faire des activité…

A quoi sert la vitamine A ?

Vous avez besoin de vitamine A pour être en bonne santé. Votre assurance peut rembourser le prix…

A quoi sert la vitamine B1 ?

La vitamine B1 est essentielle pour le cerveau et les nerfs. Évitez dans ce cas les carences en …

Vitamine B2 : tout ce qu’il faut savoir 

La vitamine B2 vous maintient en bonne santé. En cas de carence, prenez des compléments alimenta…

Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Télécharger gratuitement mon glossaire