Accueil > Nutrition > Intolérance au gluten : comment adapter son alimentation ?

Intolérance au gluten : comment adapter son alimentation ?

Vous voulez en savoir davantage sur la maladie cœliaque ou la sensibilité au gluten ? Comment adapter votre alimentation face à l’intolérance au gluten ? Comment gérer cette intolérance chez les seniors ? Suivez l’article pour plus d’informations.

 

La maladie cœliaque, c’est quoi exactement ?

L’intolérance au gluten, reconnue médicalement par l’appellation « maladie cœliaque », est l’une des pathologies alimentaires les plus répandues.

Souvent confondue avec une allergie digestive, la maladie cœliaque est pourtant une maladie chronique de l’intestin qui se manifeste lorsqu’on consomme des aliments contenant du gluten.

Pour un petit rappel, le gluten est une protéine végétale que l’on retrouve dans les graines des graminées.

Le gluten n’est donc pas digéré correctement ce qui conduit à une réaction immunitaire entraînant l’altération de la muqueuse intestinale. 

 

Comment se manifeste la maladie cœliaque ?

La personne intolérante présentera des troubles digestifs majeurs si elle est amenée à manger des aliments contenant du gluten : diarrhée, ballonnement, flatulence, vomissement, etc.

L’intolérance au gluten peut aussi se manifester par une irritabilité assez gênante, de la perte de poids, de la fatigue, de la carence nutritionnelle et de nombreux problèmes de santé au fil du temps, si la maladie n’est pas traitée à temps.

Pour diagnostiquer ce genre de pathologie, la biopsie est l’un des examens médicaux à faire pour vérifier l’intestin. Mais il est impératif de consulter un médecin en urgence si les symptômes sont assez violents. Par ailleurs, le seul et unique traitement possible est l’éviction des aliments contenant du gluten. 

 

Quels sont les aliments qui contiennent du gluten ?

Le gluten est une protéine contenue principalement dans le blé, l’orge, le seigle, l’avoine et quelques variétés de céréales. De nombreux produits alimentaires sont concoctés avec du féculent à base de gluten :

  • Produits boulangers : tous les types de pains (complet, azyme, d’épices, etc.)
  • Biscottes
  • Biscuits
  • Viennoiseries
  • Pâtisseries
  • Nourritures panées ou frites
  • Huiles à germe de blé
  • Sauces préparées
  • Fromages à moisissure interne
  • Fromages à tartiner
  • Confiseries
  • Chocolats
  • Glaces
  • Bières
  • Laitages allégés
  • Charcuteries préemballées ou fraîches
  • Vinaigres de malt

Dans le domaine de la boulangerie, le gluten sert à coller les molécules d’amidon entre elles pour avoir la texture moelleuse du pain. Les produits sans gluten n’ont donc pas les mêmes consistances que ceux à base de gluten.

 

Qu'est-ce qu'un régime sans gluten ?

Le régime sans gluten est un mode d’alimentation exempte de gluten. L’objectif de ce régime est de pouvoir se nourrir correctement en excluant tous les aliments contenant du gluten, notamment ceux à base de farine classique.

Actuellement, à l’instar du végétalisme et du végétarisme, le régime sans gluten est également devenu un « effet de mode » d’amincissement pour certaines personnes.

Si vous souffrez d’intolérance au gluten, vous pouvez avoir une alimentation bien équilibrée, très variée, très colorée et saine. En effet, une personne sensible au gluten ou un malade cœliaque peut manger de tout sauf les plats préparés du commerce et les produits agro-alimentaires confectionnés industriellement.

 

Les aliments sans gluten recommandés

L’industrie agro-alimentaire produit désormais une large sélection de nourritures sans gluten : farines (de riz, de châtaigne, de pomme de terre, de maïs, de pois chiche…), pâtes, biscuits, céréales, pains, galettes de riz, de quinoa ou de maïs, etc.

Vous pouvez manger des céréales sans gluten : riz, maïs, sarrasin ou blé noir, millet, quinoa, amarante, tapioca, sorgho, etc.

Pour une alimentation équilibrée, priorisez :

  • Les fruits frais ou secs
  • Les légumes frais ou secs
  • Les viandes
  • Les poissons
  • Les fruits de mer
  • Les œufs
  • Le lait
  • Le soja
  • Les graines oléagineuses
  • Les matières grasses
  • Les épices et les herbes aromatiques
  • Le miel, sucre, etc.

Il serait mieux de varier un peu le repas avec des crudités, des salades, de la soupe, des potages, des plats composés de légumes, de poissons, de viandes, etc. Dans un régime sans gluten, il est favorable de manger des plats riches en apports protéiques d’origine animale ou végétale.

 

Les aliments transformés sans gluten

D’après la réglementation européenne n ° 41/2009, un aliment peut être étiqueté « sans gluten », s’il contient du gluten à moins de 20 mg/kg.

Aussi, la mention « très faible teneur en gluten » est autorisée pour les produits diététiques, s’ils ont une teneur en gluten comprise entre 21 et 100 mg/kg.

Il faut toujours lire et vérifier l’étiquette nutritionnelle inscrite sur les produits alimentaires transformés, surtout s’ils sont labellisés sans gluten.

Pour un petit rappel, les aliments transformés désignent tous produits alimentaires en conserve, en brique, en boîte, surgelés, etc.

Toutefois, pour préserver votre santé, les produits alimentaires industriels pleins d’additifs sont à éviter, même s’ils ne contiennent pas de gluten.

Pour être sûr et pour éviter les désagréments, il est fortement recommandé de bien vérifier les ingrédients et les composants des aliments transformés avant de les consommer.

 

Comment gérer l’intolérance au gluten chez les seniors ?

L’intolérance au gluten atteint toutes les tranches d’âge. D’une manière générale, le diagnostic se fait dès l’enfance ou au plus tard à l’âge pré-adulte. Les seniors souffrant de la maladie cœliaque suivent donc un régime spécifique depuis leurs jeunes âges.

Pour certains d’entre eux, l’intolérance au gluten est non cœliaque, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une sensibilité au gluten dû à la vieillesse et à l’altération du système digestif. Dans ce cas, le régime alimentaire à adopter est sans gluten tout comme celui des malades cœliaques, et ce, de façon temporaire ou définitive.

Toutefois, si la sensibilité au gluten est passagère, les seniors peuvent reprendre progressivement la consommation d’aliment contenant du gluten. Aussi, comme les personnes âgées sont assez fragiles, il faut veiller à une alimentation adéquate et adaptée à leur état de santé.

Que ce soit pour les seniors ou les jeunes souffrant de l’intolérance au gluten, choisir le bon mode de nutrition est souvent compliqué. Cependant, adapter son alimentation par rapport au degré d’intolérance est tout à fait possible. Il vous suffit de bien définir les types d’aliments exempts de gluten que vous pouvez consommer et de cuisiner des plats faits maison équilibrés et savoureux !

Aussi, la sécurité sociale rembourse à raison de 60 % maximum les produits sans gluten aux personnes diagnostiquées de la maladiecœliaque. Certaines complémentaires santés prennent en charge le reste à payer afin que l’assuré puisse bénéficier d’un remboursement complet. Utilisez un comparateur d’assurance pour trouver une mutuelle santé proposant la prise en charge des produits sans gluten.