Accueil > Nutrition > La vitamine C pour traiter l’Alzheimer ?

La vitamine C pour traiter l’Alzheimer ?

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative du cerveau qui s’attaque aux cellules nerveuses en les tuant progressivement. Ces neurones sont liés au langage et à la mémoire, d’où la perte de mémoire des personnes atteintes.

Les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer ont effectivement des difficultés à reconnaître les objets ou les visages et des problèmes de concentration. Ces derniers aussi ont du mal à se rappeler les événements et même la signification des mots, etc.

 

Les causes de la maladie d’Alzheimer

Les causes exactes de la maladie d’Alzheimer restent inconnues. Mais dans la plupart des cas, le vieillissement combiné à d’autres facteurs de risques favorise l’apparition de la maladie.

  • Les seniors souffrant de maladies cardiovasculaires telles que l’obésité, l’hypertension, le diabète sont les plus exposés à cette démence.
  • Les facteurs génétiques provoquent également le développement de la maladie.
  • Suite à une exposition à des produits chimiques ou à des infections, une personne risque aussi d’être touchée par la maladie d’Alzheimer.

 

Les symptômes

La maladie d’Alzheimer se manifeste principalement par la perte de mémoire. Mais il y a aussi d’autres signes qui peuvent alerter :

  • L’apraxie : la personne n’arrive pas à réaliser les gestes simples du quotidien comme se brosser les cheveux
  • Le trouble de l’orientation : perte de la notion du temps et du repère d’un environnement familier
  • L’agnosie : la difficulté à reconnaître un objet, un son, etc.
  • L’aphasie : perte de la faculté de parler
  • L’insomnie nocturne
  • Les troubles d’humeur comme la dépression, l’anxiété, etc.
  • Les hallucinations
  • Les troubles de l’alimentation…

 

Les moyens de traitement

Il existe des traitements symptomatiques pour améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Ces méthodes permettent de ralentir la détérioration des troubles cognitifs.

Parmi les moyens de traitements les plus utilisés figure la prise d’antidépresseurs et de neuroleptiques ainsi que de médicaments qui atténuent les symptômes cognitifs.

Des procédés non médicamenteux tels que l’orthophonie, l’ergothérapie, la kinésithérapie et la luminothérapie sont également efficaces.

 

La vitamine C pour prévenir la maladie d’Alzheimer

Les antioxydants comme la vitamine C jouent un rôle important dans la prévention de la maladie d’Alzheimer.

 

Les principaux rôles de la vitamine C

La vitamine C est un puissant oxydant qui permet de renforcer le système immunitaire. Ce nutriment est efficace pour diminuer les symptômes du rhume et d’écourter sa durée.

La vitamine C limite également le risque de maladies cardio-vasculaires et aide à soigner l’asthme. Mais encore, la vitamine C permet de lutter contre le stress oxydatif et protège du vieillissement cellulaire. Enfin, cet élément aide à la prévention des maladies neurodégénératives.

 

La vitamine C et son lien avec le traitement de l’Alzheimer

L’athérosclérose est un facteur de risque important d’AVC. Cette pathologie entraîne effectivement un épaississement des artères carotides, ce qui peut nuire à l’approvisionnement du cerveau en sang oxygéné.

Selon différentes études épidémiologiques, la maladie d’Alzheimer et la maladie vasculaire seraient étroitement liées. Ainsi, en étant en mesure de réduire le risque d’athérosclérose, la vitamine C est aussi un moyen de prévention non négligeable de la maladie d’Alzheimer.

Le stress oxydatif figure aussi parmi les mécanismes responsables de la maladie d’Alzheimer. Il est donc important que les personnes âgées privilégient une alimentation riche en antioxydants. Des spécialistes avancent, en effet, sur Journaldelenvironnement que : « Les antioxydants peuvent potentiellement réduire le stress oxydatif et la progression d’un déclin cognitif ».

Sachez que la maladie d’Alzheimer est reconnue comme une Affection longue durée (ALD). À ce titre, son traitement est pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. Mais, la souscription d’une mutuelle santé demeure un choix malin quand on prend de l’âge, car les consultations médicales se font fréquentes. Pensez à utiliser le comparateur d’assurance Santors avant de signer un contrat !