Les aliments bons pour le cerveau

10 aliments qui ont une influence bénéfique sur le cerveau

Voici la liste de quelques aliments qui ont un effet positif sur le cerveau.

 

Les poissons gras

Il peut s’agir de maquereau, de saumon ou de sardine. Les lipides constituent la moitié de la masse du cerveau. Ils sont composés à 70 % d’acides gras ou d’oméga 3. Un manque en cette substance peut causer des troubles de la mémoire ou des anomalies au niveau des fonctions intellectuelles.

Les poissons gras contiennent une grande quantité d’oméga 3. Si vous n’aimez pas manger du poisson, choisissez des huiles de colza ou de noix.

 

Les légumineuses

Vous avez le choix entre les légumineuses fourragères (Lotier, Trèfles...) ou les légumineuses à graines (soja, pois, pois chiche, haricot, lentille, etc.). Pour bien fonctionner, le sucre est indispensable au cerveau. Cet organe peut consommer plus de 5 g de sucre par heure, mais il n’est pas capable de le stocker. C’est pour cette raison qu’il doit être systématiquement approvisionné grâce à la nourriture.

La capacité de mémorisation et les performances intellectuelles du cerveau dépendent du taux de glucose présent dans le sang. Cependant, évitez de manger trop de confiseries et de sucreries. Cela peut entraîner la baisse de l’attention ou la fatigue.

Privilégiez les sucres complexes ou à Index Glycémique (IG) bas. Ce sont les légumes secs qui contiennent un IG bas et des sucres complexes pour bien nourrir le cerveau et éviter l’hypoglycémie réactionnelle. Mangez des céréales complètes si vous n’appréciez pas les légumes secs.

 

La banane

La banane est un fruit riche en magnésium qui favorise la diffusion de l’influx nerveux. Elle regorge également de vitamine B6 qui facilite l’utilisation et la digestion du magnésium à l’intérieur des cellules et dans le système nerveux. Cela permet même la production de sérotonine et de GABA (acide gamma-aminobutyrique).

Ces deux substances sont la source des comportements calmes, réfléchis et prudents chez les individus. Si vous n’appréciez pas les bananes, mangez des fruits secs ou des pruneaux.

 

Le foie

Le cerveau a besoin de fer pour conduire l’oxygène par le biais de l’hémoglobine. Le foie est un aliment qui en contient une grande quantité. Il est aussi constitué de vitamines B telles que B9, B12, B6 et B1. Elles permettent d’optimiser vos fonctions cognitives.

Si vous n’avez pas envie de foie, consommez de la levure diététique, de la viande de bœuf ou du jambon.

 

Les fruits rouges

Les baies comestibles telles que les cassis, les framboises, les fraises, les mûres, les groseilles et les myrtilles sont riches en vitamine C. Elles contiennent également des micronutriments antioxydants. Ces substances permettent de lutter contre les radicaux libres, d’améliorer la circulation du sang et de renforcer les petits capillaires sanguins.

Pour ceux qui n’aiment pas les fruits rouges, choisissez le kiwi.

 

Les fruits de mer

Les fruits de mer sont riches en protéines et en vitamine B12. Ce sont les palourdes, les huîtres, les palourdes et les autres crustacés qui contiennent des oligo-éléments assurant le bon fonctionnement du cerveau. Les oligo-éléments permettent aussi de prévenir et de lutter contre le stress.

Certains neutralisent même les effets négatifs de l’anxiété, les troubles de la nervosité et les fatigues intellectuelles, tels que le cuivre, le manganèse, le zinc, le lithium et l’iode.

Pour ceux qui n’apprécient pas les fruits de mer ou sont allergiques, mangez du pain complet ou du germe de blé.

 

Les œufs

Les œufs renferment des phospholipides et de la lécithine qui constituent la membrane des cellules du cerveau. Les protéines que contiennent les œufs favorisent la fabrication des principaux neurotransmetteurs. L’acétylcholine, par exemple, améliore la mémoire. Consommez des poissons blancs si vous n’aimez pas les œufs.

 

Le chocolat

Le chocolat était considéré comme un médicament à l’époque des Aztèques. À un certain moment, il servait même d’aphrodisiaque. Depuis peu, l’étude sur la pâte de cacao révèle qu’il contient un pouvoir psychostimulant et tonique. La forte présence en magnésium et en hormone relaxante du chocolat lui confère un effet anti-dépresseur et anti-stress.

Le cacao permet aussi une bonne dilatation des vaisseaux grâce aux flavonoïdes qu’il renferme. Cependant, ne consommez pas en grande quantité de chocolat. Pour ceux qui n’ont pas envie de manger du chocolat, privilégiez du thé ou du café léger.

 

Les épinards

Les épinards sont riches en vitamine B9 favorisant la création du tissu nerveux du fœtus et le renouvellement des cellules sanguines. Un manque en vitamine B9 peut entraîner les troubles de la mémoire et la baisse de la vigilance. Cela se remarque généralement chez les personnes âgées en manque de folates.

Si vous n’avez pas envie de manger des épinards, optez pour de la mâche, du cresson, des brocolis, de la laitue et différentes fines herbes, telles que le romarin. Celui-ci développe la mémoire, la concentration et favorise la circulation du sang au niveau cérébral.

 

L’avocat

L’avocat est très abondant en vitamine E qui permet de protéger les tissus graisseux contre le vieillissement. Des fruits oléagineux tels que les noisettes et les noix peuvent remplacer l’avocat pour ceux qui détestent ce fruit.

 

Les aliments dangereux pour le cerveau

 

Certains aliments peuvent nuire à votre mémoire et à votre intelligence. Par exemple, un manque en vitamine B provoque la diminution des capacités d’une personne. Pour éviter ce genre de problèmes, il est donc important de savoir les aliments à éviter.

 

Les aliments qui affectent la mémoire

Des aliments sont à bannir pour éviter d’endommager le cerveau. En voici cinq qui peuvent affecter la mémoire.

 

Le sucre

Consommé en grande quantité, le sucre peut provoquer la maladie d’Alzheimer, une perte de mémoire et peut diminuer la faculté à apprendre. En moyenne, une personne doit consommer 50 g de sucre par jour.

 

La malbouffe

Ce type d’aliments renferme une grande quantité de graisses saturées ou transformées et des calories qui peuvent affecter la mémoire. Il regroupe les produits de restauration rapide et des fast-foods tels que les frites, les hot dog, les burgers, les pizzas et les sandwichs industriels.

Les plats cuisinés prêt-à-porter font également partie de la malbouffe. Ils concernent les plats en barquettes, surgelés ou en conserves.

Certains produits industriels figurent aussi parmi la malbouffe. Ils touchent les nuggets, les saucisses, les soupes instantanées en poudre, les viennoiseries, les boissons sucrées, les pâtes raffinées, les chips, etc.

 

La viande rouge

La viande rouge affecte la mémoire. Une étude démontre que les personnes qui consomment beaucoup de viande rouge disposent d’une fonction cognitive faible. Évitez donc de manger du bœuf, du taureau, du cheval, de la chèvre, du mouton et de l’agneau.

 

Les glucides simples

Les glucides simples entraînent des pertes de mémoire, surtout chez les personnes sujettes au diabète de type 2. Ils regroupent le saccharose ou le sucre blanc raffiné, le lactose qui se trouve dans certains produits laitiers et le lait, le fructose que contiennent les fruits.

 

Le fructose

Le fructose existe dans les aliments transformés. Sa consommation peut entraîner des problèmes de mémoire ou une lenteur au niveau du cerveau.

 

Les boissons sucrées

En grande quantité, elles peuvent augmenter le risque de diabète de type 2 et de maladie d’Alzheimer. Chez les personnes non diabétiques, les boissons sucrées causent un risque de démence.

 

Les aliments qui nuisent à l’intelligence

 

L’alcool

L’alcool endommage non seulement le foie, mais provoque une confusion mentale chez les patients. Ces derniers ont du mal à se souvenir des noms ou des rues. Certains n’arrivent même pas à résoudre de simple calcul mental. Évitez de boire du vin et de la bière.

Les personnes alcooliques présentent également un manque en vitamine B1. Cela peut entraîner une encéphalopathie de Wernicke ou un syndrome de Korsakoff. La consommation d’alcool n’est pas conseillée aux adolescents, aux femmes enceintes et aux jeunes adultes.

 

Les fritures

Les fritures sont préparées à base de graisse chaude ou d’huile. Elles contiennent également des colorants, des arômes artificiels, des additifs et des produits chimiques nocifs pour le cerveau. Les fritures causent aussi un dysfonctionnement cognitif, une hyperactivité et détruisent les cellules nerveuses du cerveau.

Si vous souhaitez frire vos aliments, évitez ou limitez l’utilisation de l’huile de colza, de l’huile de soja, de l’huile de tournesol, de l’huile de maïs, de la margarine, de l’huile de carthame, de l’huile de pépin de raisin, de l’huile de coton et les huiles végétales.

 

Les aliments très salés

Ils provoquent des problèmes au niveau de la pression artérielle et du cœur. Ils impactent également sur les capacités à raisonner et à penser ainsi que sur le fonctionnement du cerveau. Le sel nuit donc à l’intelligence. Il peut même provoquer une sensation de dépendance chez les personnes qui en mangent beaucoup.

 

Les céréales raffinées

Elles peuvent causer une perte de mémoire ou une confusion mentale. Elles regroupent les céréales riches en fibres et aux grains entiers.

 

Les protéines transformées

Les protéines transformées sont présentes dans les charcuteries telles que le salami et la saucisse. Elles activent le cerveau de sorte que vous ne soyez plus concentré sur une tâche précise. Vous avez du mal à réaliser ce qu’on vous demande.

 

Les graisses transformées

Elles favorisent la production de cholestérol dans le corps, voire l’obésité. Le cerveau a du mal à fonctionner. Les réflexes du patient sont réduits.

 

Les édulcorants artificiels

Bien qu’ils ne contiennent pas de calories, ils peuvent réduire les capacités cognitives et provoquer des lésions cérébrales. Il existe plusieurs formes d’édulcorants artificiels. Il y a l’aspartame qui renferme 180 fois de pouvoir sucrant que le sucre ordinaire. 10 grammes d’aspartame reviennent à 100 gr de sucre. Si vous consommez 40 mg par kg par jour, l’aspartame ne devra pas représenter de danger pour la santé.

On retrouve également la saccharine. Elle est 300 à 500 fois plus sucrée que le saccharose. Elle est inoffensive si sa dose ne dépasse pas 5 mg par kg par jour. Le cyclamate fait aussi partie des édulcorants artificiels. Il peut servir d’additif alimentaire. Sa ration ne doit pas dépasser 11 mg par kg par jour.

 

Les aliments qui affectent le fonctionnement du cerveau

 

Le thon

Le thon n’est pas à consommer en grande quantité du fait qu’il contient du mercure. Ce dernier provoque des dommages importants sur le cerveau. Il peut entraîner l’autisme chez le fœtus ou la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées. La consommation de gros poissons tels que les espadons et les requins est aussi déconseillée du fait qu’ils sont riches en mercure.

 

L’huile partiellement hydrogénée

Elle concerne les huiles dites gras trans. Celles-ci provoquent des maladies cardiaques, de l’obésité et la maladie d’Alzheimer. Limitez donc les pâtisseries, les fritures et les aliments transformés. Les gras trans altèrent la mémoire et augmentent le risque d’Alzheimer.

 

Les sucres ajoutés

Les sucres ajoutés provoquent l’augmentation d’insuline et les dommages au niveau des vaisseaux et des neurones.

 

Le café

En grande quantité, le café peut nuire aux neurones. Cette boisson bloque les récepteurs à adénosine dans le cerveau et provoque l’insomnie, la confusion, l’anxiété et l’irritabilité. Elle peut même entraîner une perte de mémoire.

Pour la santé de votre cerveau, il est nécessaire de consulter régulièrement un spécialiste pour faire des contrôles. Vous pouvez alléger les dépenses grâce au remboursement d’une complémentaire santé. Santors peut vous aider à trouver celle qui correspond le mieux à vos attentes.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Alimentation et sport pour maigrir : quels bienfaits por votre santé ?

Perdre du poids, un objectif inatteignable pour beaucoup, mystère sans réponse pour d’autres ! <…

Seniors : comment perdre rapidement et durablement du ventre ?

Alimentation équilibrée, exercice physique, ... Voici de nombreux conseils pour perdre du ventre…

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Nombreux sont les moyens pour bien vieillir : adopter une bonne alimentation, faire des activité…

A quoi sert la vitamine A ?

Vous avez besoin de vitamine A pour être en bonne santé. Votre assurance peut rembourser le prix…

A quoi sert la vitamine B1 ?

La vitamine B1 est essentielle pour le cerveau et les nerfs. Évitez dans ce cas les carences en …

Vitamine B2 : tout ce qu’il faut savoir 

La vitamine B2 vous maintient en bonne santé. En cas de carence, prenez des compléments alimenta…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide