Accueil > Nutrition > Lire les étiquettes nutritionnelles

Lire les étiquettes nutritionnelles

Mais, l’identification de ces apports dans les consommables reste une tâche difficile. En effet, la lecture des étiquettes est plus complexe qu’il ne paraît surtout si on ne dispose pas des connaissances requises pour classifier l’importance de chaque information.

Découvrez dans ce dossier complet comment décortiquer plus aisément toutes les valeurs et informations nutritionnelles des étiquettes !

 

Pourquoi apprendre à lire les étiquettes ?

De nos jours, le secteur de l’alimentation industrielle prédomine. Mais, les grandes industries alimentaires se fixent avant tout pour but de générer du profit. Ainsi, les vertus des produits élaborées par ce type d’entreprise sur la santé restent à prouver. D’où l’importance de bien lire les étiquettes avant d’acheter un produit.

 

Lire les étiquettes : un geste pour votre santé avant tout

Les différentes publicités visant à faire connaître les produits industriels sont omniprésentes dans votre quotidien. Ils s’invitent autant dans les programmes télévisés que dans diverses publications partagées sur la toile. Et force est de constater que ces publicités séduisent à tous les coups. La preuve ? La tendance à se ruer vers les produits de grandes marques est en constante hausse.

Il demeure pourtant impossible d’attester si les composants de ces produits sont 100 % sains, d’où l’intérêt de toujours lire les étiquettes. Cela vous permet de garder le contrôle sur ce que vous mangez. 

Pour favoriser une bonne santé, vous devez donc choisir un produit en fonction de sa composition. De cette manière, vous restez l’acteur principal de votre bien-être tout en favorisant la consommation des bons produits.

 

Rappel des besoins nutritionnels au quotidien

Hormis l’importance de consommer les bons produits, il est aussi capital de respecter les apports nutritionnels conseillés ou ANC. Agir ainsi vous évite les carences et vous préserve des excès, deux choses nocives pour la santé.

Pour rappel, nos rapports nutritifs journaliers doivent être comme suit :

Pour 2 000 kcal : 250 g de glucides, 78 g de lipides et 75 g de protéines. (Apport Énergétique ou Æ)

D’un point de vue spécifique, vos besoins nutritionnels sont :

 

Les glucides

Les glucides doivent représenter la moitié de votre Apport Énergétique totale (soit 50 %). Les fibres sont incluses dans les glucides. Ces nutriments sont les principales sources d’énergie.

 

Les lipides

Les lipides assurent le stockage d’énergie de l’organisme. Cet élément est aussi un nutriment essentiel pour le fonctionnement cellulaire. L’apport en lipide doit se situer entre 35 % à 40 % du total de l’Æ.

 

Les protéines

Assurant la construction et l’entretien de l’organisme, les protéines sont censées constituer les 15 % de l’AET.

 

Les vitamines et les sels minéraux

Les vitamines et les sels minéraux sont également à inclure quotidiennement dans votre alimentation : Vitamines A, B, C, D, E et K, fer, zinc, potassium, magnésium…. Chacun de ses nutriments contribue au bon fonctionnement de l’organisme.

 

Quelles sont les informations essentielles ?

Vous l’aurez remarqué : les informations sur les étiquettes varient d’un produit à un autre. Pour deux produits similaires, la liste des composants, leur ordre ainsi que leurs caractéristiques sont différents.

Toutes ces différences sont à prendre en compte. Vous devez vous assurer sur 5 critères lorsque vous choisissez vos produits alimentaires :

 

La longueur de la liste des ingrédients

Contrairement à ce que l’on peut penser, une liste d’ingrédients longue est synonyme de nombreux additifs. Or, les additifs sont des produits chimiques qui ne font pas bon ménage avec notre santé.

Plus la liste est courte, plus vous pouvez être sûr que le produit ne contient ou contient un minimum de produits industriels superflus.

 

L’ordre des ingrédients

Sur une étiquette, les ingrédients en tête de liste sont les plus présents dans le produit.

Prenons par exemple les biscuits à la fraise. En réalité, les fraises contenues dans ces biscuits sont de très faible quantité.

L’ingrédient principal reste la farine de blé, puis vient le nappage à la fraise qui domine à 40 %.

Ce nappage est une combinaison de sirop de glucose et de purée ou dans certains cas une purée à base de concentré de fraise.

Après des études menées sur plusieurs marques, le taux moyen de fruit dans ces biscuits est 11 %. Certains produits ne contiennent même que 0,7 % en fruit. Et encore, la liste des ingrédients est à rallonge.

En somme, il est déconseillé de se fier aux apparences et aux publicités. Si vous vous attendez à profiter des bienfaits des fruits, notez que les principaux constituants sont en fait la farine de blé… et le sucre !

Pour vous retrouver facilement, référez-vous aux ingrédients que vous utiliserez pour une préparation. Par exemple, si vous allez préparer une tartelette aux fraises, vous utiliserez essentiellement : de la farine de blé, des fraises et du beurre. Le sucre et les autres ingrédients pour agrémenter votre préparation sont facultatifs ou en faible quantité. 

 

La nature et la qualité des ingrédients

Ce point est très important pour identifier d’où proviennent les ingrédients d’un produit. Vous pouvez vous assurer :

  • Si les fruits et les légumes proviennent d’une agriculture bio
  • Si les œufs proviennent d’un élevage en plein air ou bio
  • Si l’huile utilisée est de l’huile d’olive ou de l’huile de colza 
  • Si la viande est 100 % pur muscle
  • Si le taux de chocolat correspond à du chocolat noir
  • Ainsi de suite….

Dans les cas échéants, la qualité des ingrédients peut laisser à désirer. Bien évidemment, les produits de bonne qualité seront plus onéreux que les autres produits de la même catégorie. Mais toujours est-il que la qualité est toujours meilleure pour la santé !

 

Les produits allergènes : pour les consommateurs présentant des allergies

Vous présentez une allergie alimentaire ? Alors, faites attention aux listes des produits allergènes indiqués sur l’étiquette.

Cette mention est obligatoire pour protéger les personnes sensibles à certains produits.

Il existe 14 principaux allergènes :

  • Les céréales contenant du gluten
  • Les crustacés
  • Les œufs
  • Les poissons
  • Les arachides
  • Le soja
  • Le lait
  • Les fruits à coques
  • Le céleri
  • La moutarde
  • Les graines de sésame
  • Anhydride sulfureux et sulfites en concentration de plus de 10 mg/kg ou 10 mg/l
  • Le lupin
  • Les mollusques

La présence de l’un ou plusieurs de ces ingrédients dans un aliment est à indiquer sur l’étiquette. C’est une obligation si le fabricant introduit volontairement les ingrédients dans la fabrication d’un produit.

Lors de la fabrication ou le transport (notamment pour les produits industriels), le contact involontaire avec d’autres produits peut contaminer un produit. Cette présence fortuite d’allergènes est mentionnée par l’indication « peut contenir… » ou « susceptible de contenir… »

 

L’étiquetage nutritionnel : pour les consommateurs très avertis

Si vous voulez aller encore plus loin dans l’identification de la composition d’un produit, l’étiquetage nutritionnel vous renseigne de manière plus précise. Il s’agit du petit tableau contenant les diverses valeurs nutritives comme les glucides, les lipides, les protéines et matières grasses. 

En général, les valeurs indiquées sont données pour 100 g de produits. Pratiquement, vous pouvez en déduire le pourcentage de chaque composant. Mais ces teneurs peuvent également être indiquées par portion.

D’autres nutriments peuvent également être renseignés comme les sels minéraux et les vitamines.

Les étiquettes ne sont pas seulement qu’un emballage pour identifier la composition d’un produit. Les allégations nutritionnelles sont également un facteur qui attire les consommateurs. Mais sont-elles vraiment fiables ?

 

Attention aux allégations nutritionnelles

À la base, les allégations nutritionnelles sont les mentions et les images mettant en valeur les atouts nutritionnels et santés d’un produit. 

Alors, quels sont les avantages et les inconvénients de ces allégations nutritionnelles ?

 

C’est quoi une allégation nutritionnelle ?

L’allégation nutritionnelle est une norme européenne mise en place en 2007 pour valoriser les propriétés nutritionnelles d’un produit. Ce sont par exemple les informations comme :

  • Riche en calcium
  • Allégé en sucres
  • Jus de fruits riche en vitamine C
  • Bon pour le cœur
  • Riche en fibres
  • Sans sel

Si le principal objectif était un message affirmant les bienfaits du produit, certaines informations sont à considérer avec vigilance. Faites également attention à ce qui n’est pas inscrit !

 

Les informations pour le sucre

La consommation en sucre est bénéfique pour la santé, à quantité raisonnable et modérée. Il est même plus judicieux de consommer des produits où le sucre est présent que de choisir un produit utilisant un substitut au sucre.

Il existe 3 allégations importantes qu’il faut prendre en compte pour faire la différence :

Sans sucre : le produit contient peu de sucre, c’est-à-dire 0,5 % de sucres au maximum.

Allégé en sucres : Le produit contient 30 % de sucres en moins qu’un autre produit de la même catégorie. En d’autres termes, les liquides contiennent 2,5 g de sucre pour 100 ml.

Pour les produits solides, la teneur en sucre pour 100 g est de 5 g au maximum. Le produit portant cette allégation est donc moins calorique.

Light ou réduit en sucre sont d’autres synonymes utilisés pour insister sur la faible teneur en sucre d’un produit.

Sans sucre ajouté : Produits certifiés sans d’édulcorants et sans sucre ajouté au moment de la préparation. Le produit contient naturellement du sucre, en revanche.

 

Les informations pour le sel

Le sel est un minéral utile pour favoriser le bon fonctionnement du système sanguin. S’abstenir d’en consommer est donc une mauvaise idée. Assurez-vous juste de n’en manger quotidiennement qu’une quantité raisonnable (sel ou sodium, tous deux confondus).

Les inscriptions suivantes sont à prendre en compte pour le sel/sodium :

Sans sel : La quantité de sel présent dans le produit est infime, pour être précis environ 0,005 g de sodium pour 100 g de produit.

Pauvre en sel ou sodium : l’aliment contient moins de 0.12g de sodium par 100 ml ou par 100 g. Le sel contenu dans le produit est donc de 0,3 % au maximum.

À teneur réduite en sel ou sodium : La teneur en sel dans ce produit est de 25 % en moins qu’un produit similaire. Certes ce produit est salé, mais son taux de sodium est nettement inférieur que celui de ces variantes.

 

Les informations pour les matières grasses

Les allégations en matières grasses sont importantes, particulièrement pour les personnes qui suivent un régime diététique.

Sans matières grasses : Produit très peu gras. La teneur en lipides est de 0,5 g maximum pour 100 g.

Allégé en matières grasses : comme les autres allégations allégées, l’aliment contient 30 % en moins de lipides qu’un produit du même type.

Pauvre en matières grasses : Pour 100 g ou 100 ml de produit, l’aliment contient moins de 3 g de lipides.

Notez que les allégations « sans… » n’indiquent point qu’un produit est totalement dépourvu de tel ou tel constituant. En effet, cela peut suggérer la présence en très petite quantité dudit nutriment. Décrypter correctement chacune des allégations est ainsi essentiel avant de remplir votre caddy.

Mais il existe également un nouveau moyen pour faciliter votre enquête sur les apports nutritifs et la qualité du produit : Le Nutri-Score.

 

Le Nutri-Score

Toujours dans le souci d’améliorer les habitudes alimentaires des Français, le Gouvernement recommande la mise en place d’une information facile et accessible à analyser. 

Cette information s’applique sur les produits préemballés. Ce système est concrétisé par le « Nutri-Score ».

 

Comment ça marche ?

Nutri-Score est un logo à 5 couleurs, du vert foncé à l’orange foncé, pour informer le consommateur de la qualité d’un produit. Ce logo est apposé sur la face avant de l’emballage pour assurer une bonne visibilité.

Chaque produit est donc classifié sur une échelle à 5 niveaux, de A à E :

  • Le produit d’un bon apport nutritionnel est classé A
  • Le produit le moins favorable en termes d’apport nutritionnel est classé E

Le classement d’un aliment est reconnu par la mise en exergue de la plus grande lettre. Plus le produit se rapproche ou est classé A, plus il est bénéfique pour la santé.

 

Comment est calculé le score d’un produit ?

Le calcul du score suit une norme internationale. 2 caractéristiques des nutriments tiennent de principaux indicateurs du score :

  • La teneur en nutriments et aliments à favoriser dont les fibres, les protéines, les fruits et légumes
  • La teneur de nutriments à limiter comme les sucres, le sel, les matières grasses notamment les gras saturés et les valeurs énergétiques.

La teneur en nutriments est calculée sur une base de 100 g. Après avoir obtenu le résultat, le logo Nutri-Score est apposé et étiqueté.

 

Quels sont les produits concernés ?

En règle générale, tous les produits transformés sont concernés par le logo Nutri-Score.

Mais il existe certaines exceptions :

  • Les herbes aromatiques, les thés, cafés, levures
  • Les boissons alcoolisées
  • Les produits ayant une face qui a une surface maximale de moins de 25 cm2

 

Conclusion

En résumé, décrypter l’étiquette d’un produit est une habitude à adopter et à pratiquer chaque fois que vous faites vos courses.

Pour cela, vous devez retenir qu’une liste courte des ingrédients souligne la qualité d’un produit. Veillez également à considérer que les ingrédients sont listés suivant un ordre décroissant en fonction de la quantité. Enfin, s’appuyer sur le système Nutri-Score est aussi un moyen rapide et efficace pour évaluer d’un simple coup d’œil la qualité d’un produit.

Si vous voulez vous faire accompagner pour établir une bonne hygiène et une bonne habitude alimentaire, contactez un diététicien. Aussi, pensez à souscrire à une mutuelle pour que vos frais de consultations… vous soient toujours remboursés. Pour trouver la meilleure mutuelle, rejoignez les Santoriens en vous inscrivant à une mutuelle chez Santors.