Manger sans gluten : tout ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que le gluten

Le gluten est un mélange de protéines végétales dont les gluténines et les prolamines. Il est présent dans certaines céréales comme le blé, l’épeautre, le seigle, l’avoine, l’orge, le kamut, le millet et le maïs.

Le gluten se forme pendant la fabrication de la pâte, lors de l’ajout de l’eau à la farine et du pétrissage de la pâte. Il donne de l’élasticité, du volume et de la résistance à celle-ci. Sans le gluten, la pâte ne gonflerait pas et l’on ne pourrait pas la travailler. Cette protéine est également très sollicitée dans l’industrie alimentaire, pour épaissir et donner du liant. Ce qui fait qu’on retrouve du gluten dans de nombreuses préparations telles que les sauces, les crèmes, les plats cuisinés, etc.

 

Les inconvénients du gluten

Même s’il est essentiel d’avoir une alimentation riche et variée, consommer du gluten ne convient pas à tout le monde, et ce pour les raisons suivantes :

 

Le manque d’enzymes digestives 

Pour le bon fonctionnement de notre corps, le pancréas sécrète de l’insuline pour la régulation de glycémie mais aussi des sucs digestifs, dont les enzymes digestives (les protéases, les lipases et l’amylase). Ces dernières ont un rôle important dans la dégradation, donc la digestion des aliments. Elles assurent la transformation des protéines, des lipides et de l’amidon (glucide complexe).

Cependant, l’organisme ne produit pas assez d’enzymes pour digérer le gluten, qui est très riche en protéines. Si son système immunitaire est inefficace, on peut vite devenir sensible ou intolérant au gluten.

 

L’évolution des céréales  

Au cours de ces dernières années, les céréales ont évolué par rapport à ce qu’ont pu connaître nos ancêtres. C’est le cas du blé, de l’avoine, du seigle ou de l’orge par exemple, qui ont évolué d’un point de vue génétique. Cette mutation peut engendrer des problèmes de santé, car ces céréales restent difficiles à digérer.

Ainsi, il faut manger du gluten de manière raisonnée. De nombreuses personnes ont une allergie, une hypersensibilité ou encore une intolérance au gluten.

 

L’allergie, l’hypersensibilité et l’intolérance au gluten : quelle différence ?

 

L’allergie au gluten 

Le gluten est considéré comme un aliment allergène. Le système immunitaire reconnaît les protéines des céréales et réagit en déclenchant une réaction allergique. Et comme toute allergie « classique », divers symptômes peuvent apparaître tels que les nausées, diarrhées, éternuement,  démangeaisons, troubles digestifs, œdème de Quincke (gonflement), maux de tête, douleurs musculaires, etc.

 

L’hypersensibilité au gluten 

Certaines personnes souffrent d’une hypersensibilité au gluten ou une sensibilité au gluten non coeliaque (SGNC). Elles rencontrent des problèmes digestifs divers : diarrhées fréquentes ou constipation, ballonnement, maux de tête, fatigue, éruptions cutanées, etc.

Toutes personnes allergiques ou sensibles au gluten doivent limiter ou éviter la consommation des aliments contenant du gluten.

 

L’intolérance au gluten ou la maladie coeliaque 

Les personnes intolérantes au gluten sont touchées par la maladie coeliaque. Il s’agit d’une pathologie chronique de l’intestin. La consommation du gluten provoque chez ces personnes une inflammation  et une détérioration des villosités de la paroi intestinale, qui est une réaction anormale du système immunitaire. Cela entraîne une malabsorption des multiples nutriments lors de la digestion. Des carences nutritionnelles, notamment en fer, en calcium, en vitamine B9 et B12 proviennent ainsi.

La maladie coeliaque se manifeste par une diarrhée chronique, perte de poids, distension abdominale, carences nutritionnelles, douleurs abdominales, stomatites aphteuses, fatigue chronique, ostéoporose, arthrite… selon le patient.

Cette pathologie touche aussi bien les enfants que les adultes. En outre, comme symptôme, on peut remarquer un retard de croissance en poids et en taille chez l’enfant.

Il n’y a qu’une seule option pour soigner la maladie coeliaque : adopter un régime strict sans gluten.

Il est à noter que l’achat des aliments sans gluten pour les coeliaques peut être pris en charge par sa mutuelle. Pour trouver la mutuelle santé répondant à vos besoins, utiliser un comparateur de mutuelles tel que Santors.

 

Qu’est-ce qu’un régime sans gluten ?

Un régime sans gluten consiste à supprimer toutes les céréales qui contiennent du gluten de son alimentation. Les produits dérivés de ces céréales (pain, pâtes, semoule, pizza, biscuits, gâteaux, etc.), et les aliments industriels qui en contiennent sont également à bannir.

Pour rester en bonne santé, misez sur les fruits et les légumes ainsi que les œufs, les féculents, le poisson et la viande. Sachez qu’il existe aussi des céréales qui ne contiennent pas de gluten comme le riz, le maïs, le sarrasin, le quinoa, l’amarante et le fonio.

 

Où acheter des aliments sans gluten ?

Dans la mesure où de nombreuses personnes sont allergiques ou souffrent d’une intolérance au gluten, trouver des aliments sans gluten est beaucoup plus facile qu’avant. De plus, manger sans gluten est devenu un phénomène de mode ces dernières années. Certaines personnes optent pour un régime sans gluten dans le but de perdre du poids ou de limiter les ballonnements et de retrouver un ventre plat.

Les grandes surfaces disposent aujourd’hui des rayons « produits sans gluten ». Il vous faut des pâtes, de la farine, des biscuits ou des céréales et petits-déjeuners sans gluten ? Vous y découvrirez un large choix de produits, répondant à vos besoins et à vos envies. De même, vous pouvez faire vos achats dans les magasins bio. Sachez qu’il existe aussi des commerces en ligne où vous pouvez passer directement vos commandes en ligne, en quelques clics seulement.

Pensez à lire attentivement les étiquettes alimentaires qui peuvent indiquer la présence ou non de trace de gluten dans le produit, avant de faire votre sélection.

 

Combien coûtent les produits sans gluten ?

Parfois, changer d’alimentation, ce n’est pas donné ; surtout lorsqu’il faut manger sans gluten. En effet, les produits « sans gluten » sont souvent plus coûteux que les produits « normaux » en raison du processus de fabrication complexe des aliments sans gluten. Des normes strictes sont à respecter depuis la production des produits jusqu’à leur emballage. Tout doit être contrôlé en continu pour une garantie « sans gluten ».

Il ne faut pas oublier que certaines mutuelles prennent en charge les produits sans gluten des  patients atteints de la maladie coeliaque. Sur Santors, vous trouverez la mutuelle santé pouvant couvrir vos besoins, en fonction de votre budget.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Tout savoir sur la migraine ophtalmique

La migraine ophtalmique peut rapidement devenir invalidante sans traitement adapté. On vous expl…

Les différences entre l’arthrose et l’arthrite

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies distinctes qui touchent de nombreuses personnes e…

Tout savoir sur la diverticulite

La diverticulite est une inflammation à priori bénigne mais qui peut provoquer des problèmes plu…

Tout savoir sur les calculs rénaux

Pathologie courante qui affecte environ 10 % des Français, les calculs rénaux peuvent être sourc…

Tendinite de l'épaule : que faut-il faire en cas de douleur ?

Vous souffrez d’une tendinite de l’épaule ? Découvrez les différents symptômes d’une tendinite e…

Soigner le zona : ce qu’il faut savoir

Le zona est une maladie redoutée qui provoque de vives douleurs. On vous fait découvrir les trai…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide