Accueil > Nutrition > Nutrition : Poisson ou viande ?

Nutrition : Poisson ou viande ?

Focus sur la viande

 

Les bienfaits

La viande assure vos besoins en fer. Ce nutriment est indispensable à la synthèse des globules rouges et en prévient ainsi la carence, principale source des fatigues chroniques.

Le déficit en globule rouge touche pourtant les femmes, les adolescents et les jeunes filles, de manière régulière. Ainsi, il est conseillé de consommer au moins 3 portions de viandes par semaine, entre autres les abats, les rognons, les viandes rouges, etc.

Bien évidemment, les végétaux contiennent également du fer. Mais ils sont mal assimilés par l’organisme.

 

Les effets indésirables sur la santé

Manger de la viande, c’est bon pour la santé, mais avec modération quand même ! La surconsommation peut être à l’origine de : 

  • Dépôt de cholestérol dans les parois de l’artère. Cette accumulation augmente les risques de développer des maladies cardiovasculaires.
  • Cancer. D’après l’étude effectuée par le Centre international de recherche sur le cancer en 2005, la consommation de viande rouge et transformée est un facteur de risque.

Pour éviter les différents effets indésirables d’une consommation excessive de viande, se limiter aux 3 portions (120 grammes) par semaine est recommandé.

 

Une autre raison de limiter la consommation de viande

La viande se prête à l’élaboration de nos plats succulents, mais elle coûte cher à notre planète. La FAO dénonce effectivement qu’environ 65 milliards d’animaux sont tués chaque année pour satisfaire nos papilles.

Rappelons que l’élevage de bétail est responsable de 14,5 % de la pollution atmosphérique. Ce sont les bœufs et les agneaux qui émettent le plus de gaz à effet de serre.

L’élevage est également énergivore, car les bétails consomment 40 % de la production de céréales dans le monde.

Diminuer la consommation de la viande constitue donc à la fois un acte écologique et une action bénéfique pour la santé. 

 

Poisson

 

Les bienfaits 

Les spécialistes vous recommandent le plus souvent de consommer au moins 3 portions d’environ 120 g de poissons toutes les semaines.

Dans vos menus, privilégiez les poissons gras, des sources non négligeables de protéines. D’autres atouts de ces aliments :

Leur richesse en acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6) 

Ces deux acides gras essentiels sont surtout présents dans les poissons gras (thon, sardine, maquereau…).

Notez que ces deux matières grasses favorisent la régularisation du taux de triglycéride dans votre sang. Ainsi, l’oméga 3 et l’oméga 6 préviennent les risques de développement des maladies cardiovasculaires.

Mais ces deux acides interviennent également dans le renouvellement cellulaire, surtout au niveau du cerveau.

 

Leur teneur en iode 

Enrichis en iode, des éléments essentiels à la synthèse des hormones de la thyroïde, les poissons vous permettent de maintenir la forme.Quels effets indésirables sur la santé ?

Plus exposés à la pollution que les viandes, les poissons peuvent se révéler nocifs pour la santé. Plusieurs espèces de poissons se voient chaque année contaminées par les métaux lourds, les pesticides, le mercure et les substances cancérigènes. L’habitat naturel de ces derniers est, en effet infesté de substances toxiques.

Pour éviter de développer un déséquilibre hormonal, la fibromyalgie, la maladie de Parkinson… limitez-vous à 3 portions par semaine.

 

Poissons et viandes : cas des séniors

La viande et le poisson apportent tous les deux des nutriments indispensables pour l’organisme. Les personnes âgées doivent surtout : 

  • Prioriser les poissons de petite taille comme les sardines, les rougets ainsi que le maquereau. Ces espèces sont épargnées par la pollution contrairement aux thons et aux saumons.
  • Privilégier les viandes blanches et maigres comme la poitrine de poulet ou encore le porc. La consommation de viandes rouges est à limiter même si ces dernières sont enrichies en fer.

 

Conclusion

La viande et le poisson sont tous deux bénéfiques pour notre santé. Ces deux aliments se complètent. Pour tirer pleinement avantage de leurs bienfaits, il est recommandé de les consommer en alternance et de respecter les 120 g par jour. La surconsommation de viande et de poissons entraîne effectivement des soucis de santé, notamment pour les personnes âgées. Pour cette raison, il est conseillé aux seniors de souscrire à une assurance santé. Pour cela, sollicitez l’aide de Santors pour identifier la meilleure formule.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Alimentation et sport pour maigrir : quels bienfaits por votre santé ?

Perdre du poids, un objectif inatteignable pour beaucoup, mystère sans réponse pour d’autres ! <…

Seniors : comment perdre rapidement et durablement du ventre ?

Alimentation équilibrée, exercice physique, ... Voici de nombreux conseils pour perdre du ventre…

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Nombreux sont les moyens pour bien vieillir : adopter une bonne alimentation, faire des activité…

A quoi sert la vitamine A ?

Vous avez besoin de vitamine A pour être en bonne santé. Votre assurance peut rembourser le prix…

A quoi sert la vitamine B1 ?

La vitamine B1 est essentielle pour le cerveau et les nerfs. Évitez dans ce cas les carences en …

Vitamine B2 : tout ce qu’il faut savoir 

La vitamine B2 vous maintient en bonne santé. En cas de carence, prenez des compléments alimenta…

Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Télécharger gratuitement mon glossaire