Régime végétarien : les aliments autorisés et interdits

En quoi consiste le végétarisme ?

Le végétarisme désigne une pratique alimentaire dans laquelle la consommation de chair animale est exclue. En d’autres termes, il s’agit d’une habitude qui consiste à privilégier des produits d’origine végétale. Cette culture peut être catégorisée en deux : 

  • Le véganisme : un mode de vie excluant de manière générale la consommation et l’utilisation de plusieurs objets venant d’un animal (viande, fourrure, cire d’abeille, médicaments ou laine…)
  • Le végétarisme indien : un mouvement basé sur la non-violence qui autorise la consommation de produits laitiers sous certaines conditions. C’est un mode d’alimentation bien plus souple et plus facile à respecter.

 

Les avantages d’un régime végétarien

Le fait de manger exclusivement des matières végétales apporte des vertus surtout au niveau de la santé. En premier lieu, on constate rapidement une baisse significative des risques cardiovasculaires. En effet, pauvre en graisse et cholestérol, les produits végétaux possèdent l’avantage de renforcer le cœur ainsi que les vaisseaux sanguins.

En second lieu, le régime végétarien optimise la digestion. Les fibres permettent une meilleure mobilité gastrique en facilitant le transit intestinal. C’est pour cette raison que cette habitude alimentaire reste recommandée pour les personnes qui souffrent de troubles digestifs comme le syndrome du côlon irritable.

En dernier lieu, une alimentation à base de végétaux aide à prévenir le diabète de type 2. Grâce aux micronutriments apportés par les plantes, le corps améliore la résistance à l’insuline.

 

Les inconvénients d’un régime végétarien

Le végétarisme demeure une habitude saine pour la santé. Néanmoins, quelques risques subsistent quand même.

 

Carence en fer

Ce micronutriment demeure indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme notamment le transport de l’oxygène et des nutriments. On le retrouve souvent dans les viandes ainsi que les poissons. Un régime végétarien abaisse de manière indiscutable l’apport en fer.

 

Manque lipidique

Une habitude alimentaire se basant sur les végétaux réduit le cholestérol dans le sang. Cela permet de prévenir les pathologies cardiovasculaires. Elle peut néanmoins être à l’origine d’un trop faible apport en acides gras essentiels (oméga 3, oméga 6) qui restent incontournables pour le corps.

 

Les bases d’une alimentation végétale équilibrée

Si vous souhaitez essayer le régime végétarien, voici quelques conseils à retenir.

 

Alterner les diverses catégories d’aliments

Sachez qu’il existe divers types de végétaux. Les apports nutritionnels de ces derniers différents selon les espèces, les types et la quantité. Pour rester en bonne santé, il convient ainsi de relayer les différents produits.

Optez, par exemple, pour des repas à base de fruits les lundis et des assiettes de légumes tous les mardis. Établissez un programme pour vous faciliter la tâche.

 

Privilégier les aliments de bonne qualité nutritionnelle

Certains végétaux sont très riches en nutriments par rapport aux autres. Pour réduire les risques de carences, il est recommandé ainsi de prioriser ces types de plantes. Pour vous donner quelques exemples : mieux vaut donc opter pour la spiruline que pour une salade verte de laitue. Privilégiez aussi les haricots rouges au détriment des haricots blancs.

 

Éviter les calories vides

Les « calories vides » désignent la valeur énergétique d’un aliment alors que ce dernier n’apporte aucun nutriment indispensable à la santé. Il s’agit, par exemple des pâtes, des viennoiseries, des frites ou encore des pizzas végétariennes.

 

Régime végétarien : qu’est-ce qu’on mange ?

Un régime à base de végétaux inclut donc les : 

  • Noix et graines : il s’agit des fruits à coques comme les arachides, le cajou ou encore le colza.
  • Céréales et tubercules : optez pour la version complète des céréales (blé, riz, quinoa, seigle) qui est bien plus nutritive. En ce qui concerne les tubercules, il y a les maniocs riches en glucides, le taro, la patate douce.
  • Produits riches en protéines : de nombreux végétaux contiennent une quantité importante de protéines à l’instar de la spiruline, des graines de courges, du soja ou encore le cacao.
  • Huiles et graisses végétales : les huiles végétales possèdent des acides gras polyinsaturés qui s’avèrent indispensables pour réguler le taux de cholestérol dans le sang. On vous recommande l’huile de lin et l’huile de colza.
  • Légumes : les brocolis, les choux-fleurs, les haricots verts, les courgettes, les concombres apportent des antioxydants qui permettent de retarder la sénescence des cellules.

 

Régime végétarien : ce qu’on ne mange pas

Ce mode d’alimentation interdit évidemment donc les : 

  • Viandes : abats, côtes, gigots, steak, tout produit issu d’un animal reste exclu.
  • Poissons : les poissons comme le thon, les sardines, les maquereaux, les harengs, les truites sont également interdits dans un régime végétarien.
  • Charcuterie : il s’agit d’un terme désignant des préparations alimentaires à base de viandes crues ou cuites.
  • Coquillages et crustacés : les autres produits de la mer, comme les crabes, le homard, les huîtres, sont exclus du régime végétarien.

 

Le végétarisme chez les Seniors

 

Un régime spécifique à ajuster

Une personne de plus de 60 ans peut devenir végétarienne sans aucun problème. Néanmoins, il convient de réaliser un suivi rigoureux afin de réduire les risques de carence.

En effet, l’organisme d’un senior ne montre pas les mêmes performances que celui d’un adulte de 30 ans. L’absorption des nutriments devient, par exemple, compliquée pour une personne âgée. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de demander au préalable l’avis d’un spécialiste.

 

Consultez un professionnel

Pour un senior, il est recommandé de consulter au préalable un diététicien avant d’adopter un régime végétarien. Cela permet ainsi d’identifier rapidement les aliments à privilégier et à proscrire. En outre, le professionnel peut aussi donner quelques astuces afin que le régime n’interagisse pas en cas de traitement médicamenteux ou autres pathologies métaboliques.

Le régime végétarien présente beaucoup d’avantages surtout pour un senior. Cependant, une personne âgée doit consulter au préalable un spécialiste avant de suivre cette habitude alimentaire. La Sécurité sociale refuse de prendre en charge ce type de consultation. En revanche, une mutuelle peut en partie rembourser les visites chez un diététicien. Pour connaître le taux de remboursements et trouver les formules adéquates, faites appel à Santors.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Alimentation et sport pour maigrir : quels bienfaits por votre santé ?

Perdre du poids, un objectif inatteignable pour beaucoup, mystère sans réponse pour d’autres ! <…

Seniors : comment perdre rapidement et durablement du ventre ?

Alimentation équilibrée, exercice physique, ... Voici de nombreux conseils pour perdre du ventre…

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Nombreux sont les moyens pour bien vieillir : adopter une bonne alimentation, faire des activité…

A quoi sert la vitamine A ?

Vous avez besoin de vitamine A pour être en bonne santé. Votre assurance peut rembourser le prix…

A quoi sert la vitamine B1 ?

La vitamine B1 est essentielle pour le cerveau et les nerfs. Évitez dans ce cas les carences en …

Vitamine B2 : tout ce qu’il faut savoir 

La vitamine B2 vous maintient en bonne santé. En cas de carence, prenez des compléments alimenta…

Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 pratiqués dans votre région et comparez ! Découvrez les tarifs des assurances santé 2022 Télécharger le guide