Accueil > Nutrition > Seniors : les sites officiels qui vous aident à bien manger

Seniors : les sites officiels qui vous aident à bien manger

Pour aider les seniors, des sites officiels sont également consultables pour atteindre l’objectif : bien manger pour bien vieillir. Mais, qu’entend-on exactement par « bien manger » ?

Manger, bouger : Programme National Nutrition Santé

Pour bien vieillir, les seniors sont encouragés à bien manger et à effectuer des activités physiques. Ces 2 éléments constituent le pilier d’un corps en bonne santé. Le PNNS ou Programme National Nutrition Santé est un programme lancé en 2001.

Ce programme vise 4 objectifs précis chez les seniors :

  • La réduction de l’obésité et du surpoids
  • La pratique d’activités physiques pour réduire la sédentarité
  • L’adoption d’une bonne alimentation équilibrée en respectant les valeurs nutritionnelles requises
  • La réduction des pathologies liées à une mauvaise alimentation comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’obésité ou les cancers.

Quelques règles de bases sont donc encouragées dans l’alimentation pour y parvenir.

 

Les produits laitiers : 3 ou 4 fois par jour

Les produits laitiers sont à privilégier chez les seniors : yaourt, fromage, lait, crème fraiche, flan… Ce sont de bonnes sources de calcium. Avec l’âge, la perte de la densité osseuse peut avoir de graves conséquences comme l’ostéoporose, d’où les risques de chutes.

Les protéines sont également des nutriments essentiels dans l’alimentation des seniors. Pour faire le plein d’énergie, 3 à 4 produits laitiers par jour couvriront à la fois vos besoins essentiels en calcium et protéines.

Privilégiez toutefois la variation de produits laitiers à consommer. Vous pouvez prendre du fromage au moment de votre repas ou aussi pendant l’heure du goûter. Vous pouvez opter, par exemple, au petit déjeuner, pour du fromage à tartiner, au moment du goûter un yaourt et 01 verre de lait en boisson.

 

Eau à volonté

Le besoin en eau chez les seniors est des plus importants. En cause, notre corps évacue beaucoup plus d’eau en vieillissant. La sueur, l’urine, la transpiration sont autant de facteurs qui sont à prendre en compte. De plus, la sensation de soif s’altère chez les seniors. Pour y remédier, il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire.

En pratique, la quantité minimale de boisson doit être de 1 à 1,5 Litre. Pendant la période de canicule et de forte chaleur, cette quantité peut augmenter à 2 Litres. Pas facile de prendre toute cette quantité d’eau ? Pour y parvenir, gardez une bouteille d’eau à portée de main. Alternez également les boissons à consommer : jus de fruit, potages, thé, café, eau minérale….

 

Sel : une consommation à limiter

Vous le savez déjà, tout excès est mauvais pour la santé. C’est précisément le cas pour le sel dont les conséquences peuvent être très graves : la rétention urinaire et les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle. Il est donc important de limiter la consommation de sel !

Cela dit, il suffit de réduire et non de supprimer le sel de l’alimentation. Le sel est, en effet, un élément important pour stimuler l’appétit et retenir l’eau dans l’organisme. La suppression du sel dans l’alimentation vient de l’unique décision de votre médecin.

Pour réussir à réduire votre consommation en sel :

  • Réduisez progressivement la quantité de sel dans vos plats pour que vos papilles s’habituent plus facilement
  • Pour un plat, une pincée de sel est suffisante. Ajoutez le sel de préférence en fin de cuisson
  • Privilégiez d’autres épices et herbes aromatiques pour relever le goût de vos plats : safran, curcuma, thym, ail…
  • Limitez la commande des plats à emporter pour mieux contrôler votre consommation en sel
  • Toujours goûter avant de rajouter du sel dans vos plats.

 

Ministère des Solidarités et de la Santé

Le Ministère des Solidarités et de la Santé veille à ce que tous les Français bénéficient d’une bonne alimentation. Pour promouvoir la santé publique, le PNA a été instauré. Le site du Ministère des Solidarités et de la Santé est mis en place à travers le programme national pour l’alimentation afin d’aider les seniors à bien s’alimenter.

Programme National pour l’alimentation : “Bien manger, c’est l’affaire de tous !”

Le 27 juillet 2010, le PNA ou Programme National pour l’Alimentation a été mis en place. Ce programme vise toutes les tranches d’âges. Mais chez les seniors, les buts d’une amélioration de l’alimentation sont importants :

  • Avoir une alimentation équilibrée en respectant les besoins nutritionnels
  • Prendre plaisir au moment du repas en stimulant l’appétit grâce à un environnement agréable
  • Garder l’autonomie en veillant à ce que les seniors gardent un lien social engendré et éviter la dénutrition.

Le PNA veille donc à ce que les seniors puissent bénéficier d’une alimentation suffisante. Cette alimentation doit être non seulement suffisante, mais également accessible et en bonne quantité et qualité.

 

INSERM : La Santé passe par l’assiette et l’activité physique

Vous trouverez sur le site de l’INSERM toutes les recommandations pour garder une bonne santé. Les recherches menées par l’INSERM mettent en avant la nécessité de l’activité physique. Chez les seniors, l’essentiel est de bouger et réduire la sédentarité.

Pratiquement, effectuez au minimum 30 minutes d’activité physique, 5 jours par semaine. En accompagnement à une alimentation équilibré, l’activité physique procure plusieurs avantages pour le corps.

 

Bouger est un médicament pour le cœur

Les activités physiques aident au bon fonctionnement du cœur et maintiennent les vaisseaux sanguins en bonne santé. Le sport privilégie un apport en oxygène dans l’organisme. Ainsi, les risques de maladies cardiovasculaires sont réduits.

 

L’activité et le cerveau : le duo gagnant

Pour les fonctions cognitives, le sport n’est que bénéfique ! En bougeant, la circulation du sang dans le cerveau contribue à un bon approvisionnement en oxygène de ce dernier. De plus, le sport favorise l’angiogenèse, ou la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, et la neurogenèse ou la formation de nouveaux neurones.

Quant à l’alimentation, c’est tout un programme qui est mis en place pour réduire les risques de pathologies liées à l’âge.

 

Bien manger : tout un programme

L’amélioration de la santé de la population est un défi majeur lancé ces dernières décennies. Les études ne cessent de démontrer l’utilité d’adapter l’alimentation en répondant aux besoins nutritionnels de notre corps. Des études épidémiologiques, cliniques et des recherches expérimentales sont mises au point.

Selon le résultat des recherches menées par l’INSERM, quelques pratiques sont à privilégier :

  • Consommer des produits non transformés, c’est-à-dire les produits frais de saisons et les produits bruts.
  • Ne prendre des compléments alimentaires qu’en dernier recours.
  • Opter pour des produits Bio et des produits provenant d’une agriculture utilisant peu, voire pas, de pesticide.

Pour bien manger, quelques repères vous aideront :

  • 05 fruits et légumes par jour
  • Des fruits à coque sans sel ajouté
  • Des légumineuses : au moins 2 fois par semaines (haricots secs, lentilles et toutes sources de protéines)
  • Des céréales quotidiennement
  • 03 à 04 produits laitiers par jour
  • 500 grammes de viande par semaine au maximum
  • 02 portions de fruits de mer et poisson par semaine
  • 150 grammes de charcuterie par semaine
  • Matières grasses d’origine végétale à privilégier
  • Réduction du sel dans les repas
  • Réduction des produits sucrés comme les pâtisseries ou les crèmes glacées.

À part ces repères, vous pouvez vous permettre quelques délices pour vous faire plaisir et ravir toute la famille. Par exemple :

  • Le lundi, optez pour des plats légers
  • Le mercredi, faites plaisir à vos enfants en cuisinant leurs plats préférés
  • Le vendredi, ne refusez pas un petit apéro entre amis !

Une bonne alimentation doit toujours être accompagnée par une activité physique pour avoir un corps en bonne santé et bien vieillir. Que vous viviez à domicile ou en établissement spécialisé, ces deux éléments sont toujours essentiels. Tous les programmes mis en place par l’État ont pour objectif commun de promouvoir la santé de tout un chacun.

Pour adapter la meilleure technique d’alimentation, vous pouvez à tout moment vous faire aider par un diététicien. En adoptant une bonne mutuelle, les frais liés à vos soins et vos consultations seront remboursés. Pour vous aider à trouver la mutuelle qui répond à vos besoins, comparez les diverses garanties avec Santors.

Ces articles pourraient également vous intéresser !

Alimentation et sport pour maigrir : quels bienfaits por votre santé ?

Perdre du poids, un objectif inatteignable pour beaucoup, mystère sans réponse pour d’autres ! <…

Seniors : comment perdre rapidement et durablement du ventre ?

Alimentation équilibrée, exercice physique, ... Voici de nombreux conseils pour perdre du ventre…

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Nombreux sont les moyens pour bien vieillir : adopter une bonne alimentation, faire des activité…

A quoi sert la vitamine A ?

Vous avez besoin de vitamine A pour être en bonne santé. Votre assurance peut rembourser le prix…

A quoi sert la vitamine B1 ?

La vitamine B1 est essentielle pour le cerveau et les nerfs. Évitez dans ce cas les carences en …

Vitamine B2 : tout ce qu’il faut savoir 

La vitamine B2 vous maintient en bonne santé. En cas de carence, prenez des compléments alimenta…

Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Apprenez le vocabulaire de l'assurance santé de A à Z ! Télécharger gratuitement mon glossaire