Accueil > Nutrition > Seniors : Quelles boissons privilégier ?

Seniors : Quelles boissons privilégier ?

Le besoin hydrique devient davantage une nécessité vitale avec l’âge. Les seniors doivent consommer, au quotidien, certaines boissons pour veiller au bon fonctionnement de leur organisme.

Aux alentours de 65 ans, la sensation de soif diminue. Notre métabolisme se détériore avec le temps et devient de plus en plus vulnérable à la déshydratation. Plus vous prenez de l’âge, plus vous devez boire.

Comment faire pour s’hydrater correctement ? Et quelles boissons privilégier ? Les réponses dans cet article.

 

Seniors : attention à la déshydratation

Par définition, la déshydratation est un état qui provient d’une réduction graduelle d’eau dans l’organisme. La malnutrition est généralement sa principale cause et provoque souvent une diarrhée conséquente.

 

Une élimination plus importante d’urine en vieillissant

La déshydratation atteint particulièrement les seniors. Le problème est surtout lié à la dégradation chronique des organes, notamment des reins. Lorsque l’on prend de l’âge, nos reins n’arrivent plus à accumuler l’urine. Ainsi, l’organisme est obligé d’éliminer une importante quantité d’eau pour évacuer les déchets.

 

Une altération de sensation de soif

Avec un taux de perte de 50 % en eau et la sensation de soif qui baisse davantage, les maladies comme le diabète ou les médicaments diurétiques peuvent aussi vous rendre vulnérable. Plus votre organisme s’affaiblit, plus vous aurez du mal à vous hydrater de manière régulière. En s’aggravant, la déshydratation peut nuire au bon fonctionnement des organes vitaux.

Comme prévention, il faut tenir compte des symptômes, des apports recommandés en eau et des prescriptions à appliquer au quotidien.

 

Les symptômes de la déshydratation

La déshydratation se manifeste par plusieurs ressentis et symptômes :

  • Une difficulté d’uriner suivie d’un changement de couleur de l’urine qui devient de plus en plus foncé.
  • Une sensation de soif, l’absence de larmes, la sécheresse buccale et la peau grisâtre. Il s’agit des symptômes visibles qu’on perçoit au premier degré de la déshydratation.
  • Des maladies comme la fatigue, une migraine intense, des crampes musculaires, une constipation accrue ou encore des calculs urinaires. La déshydratation provoque aussi de légers vertiges chez certains seniors.

Lorsque vous constatez une élévation progressive de la température corporelle, ou encore une sensation d’affaiblissement majeure, il est temps de consulter votre médecin. Il peut s’agir d’une déshydratation aggravée.

À ce stade, les risques de trouble cardiaque sont considérables. Votre tension artérielle diminuera jusqu’à causer un état de confusion et des problèmes de conscience. La miction devient de plus en plus ardue, voire inexistante.

 

Les apports recommandés en eau

Les seniors doivent normalement boire 2,5 litres d’eau par jour. Cela permettra de compenser la perte hydrique dans l’organisme. Cette estimation est généralisée. La consommation doit progressivement augmenter lorsque vous faites des activités physiques.

Pour calculer la recommandation en eau, il faut tenir compte :

  • Du poids de la personne
  • Des apports hydriques des aliments
  • Des boissons consommées.

Au minimum, il faut compter 30 ml d’eau par kilo et par jour.

 

Comment réussir à boire 2,5 litres par jour ?

La sensation de soif devient davantage abstraite avec l’âge, il importe de boire sans trop s’y fier. Pour atteindre cet objectif, vous pouvez adopter quelques bonnes habitudes au quotidien :

  • N’attendez pas de ressentir la soif pour boire de l’eau
  • Vous pouvez répartir les boissons sur 4 à 5 parts de verre, du matin au soir.
  • Pensez à garder une bouteille d’eau près de soi pour s’hydrater à chaque régulièrement.
  • Pendant les périodes de canicules, veillez à avoir une boisson à portée de main

 

Privilégiez les fruits et légumes riches en liquide

La compensation hydrique peut s’effectuer à travers la nutrition. C’est dire qu’à part l’eau, les aliments riches en eau peuvent remplacer les pertes. Alors, pour obtenir la quantité requise, il faut privilégier les fruits et légumes. Les pastèques, les melons, la tomate, la carambole, le pamplemousse…, le choix est très varié.

 

Eau chaude : attention au piège

L’eau chaude est connue pour sa vertu d’optimisation des fonctions de l’organisme. Cette boisson améliore les défenses contre les pathologies. Elle permet aussi le bon fonctionnement des organes moteurs et purifie le sang.

Boire des boissons chaudes semble ne procurer que des avantages. Pourtant, en boire trop peut causer plusieurs pathologies nuisibles à l’organisme comme le cancer d’estomac.

Il est aussi indispensable de bien régler la température de l’eau avant de la boire. Les boissons trop chaudes peuvent provoquer certains troubles :

  • Une irritation thermique.
  • Une irritation du système digestif, de la langue à l’estomac
  • Un cancer de l’œsophage. À 70 °C, le risque du cancer est multiplié par 8.

La température optimale est de 45 °C à 60 °C.

 

Seniors : que boire en cas de troubles gastriques ?

Les seniors font souvent face aux troubles gastriques. Pour eux, la digestion devient un acte ardu, vu qu’ils n’ont plus l’énergie nécessaire.

Pour y remédier, ils doivent :

  • Privilégier les aliments riches en protéines.
  • Favoriser les eaux riches en bicarbonate. Il s’agit principalement d’eaux gazeuses. Le gaz facilite largement la digestion. Mais attention à ne pas en abuser pour préserver le bon fonctionnement de l’estomac.
  • Pour compenser la perte hydrique et éviter des crises digestives, il faut opter pour la consommation des aliments hypercaloriques. Il peut s’agir d’un bouillon de légumes ou encore du jus de fruit. Ces nourritures sont assez légères et peuvent éventuellement servir de dessert.
  • Pour maintenir la santé de l’estomac, il est fortement conseillé de privilégier les eaux minérales. Qu’elles proviennent du robinet ou en bouteille, que les eaux minérales soient à fort ou faible taux de minéraux, ces eaux restent une bonne boisson pour les seniors.

 

Les boissons à éviter

Toutes les boissons sont généralement conseillées pour les personnes âgées. Mais l’abus ou l’excès peuvent devenir très dangereux. Comme l’hydratation a un rôle de compensation des pertes, il est limité à une valeur optimale. Dans le cas contraire, boire trop d’eau peut accélérer la détérioration de certains organes comme la vessie. Certaines boissons sont donc à éviter.

 

Les boissons énergétiques

Les médecins déconseillent fortement la consommation de boissons énergétiques. Leurs composants présentent des méfaits considérables aux organes vitaux de l’organisme.

Une boisson énergétique est constituée de :

  • Caféine
  • Alcool
  • Sucre
  • Taurine.

La concentration élevée de ces éléments amplifie les risques de pathologie grave comme le cancer ou le diabète.

Il existe aussi deux types de boissons qui requièrent une modération particulière à cause de ses composants.

 

Le lait avec modération

Des scientifiques suédois ont porté une étude approfondie sur les effets du lait chez les seniors. Suite à leur analyse, ils ont démontré que la consommation excessive en lait est un facteur probant de mortalité. Cela peut aussi engendrer des fractures au niveau de la hanche. Consommer plus de 3 verres de lait par jour augmente à 90 % le risque relatif de décès.

Chez les personnes âgées, le lait provoque un vieillissement précoce des cellules. Ce phénomène est dû à la transformation du lactose en D-galactose au niveau de l’intestin. La consommation de lait engendre des troubles cardiaques, voire le cancer.

À propos des produits laitiers, comme leur concentration en lactose est plus ou moins atténuée, les risques de décès sont réduits. Toutefois, l’excès présente un réel danger. Les médecins conseillent de consommer 2 à 3 produits par jour. Donc, 25 cl de lait par jour alterné avec d’autres produits laitiers comme le fromage ou le yaourt est assez suffisant.

 

L’alcool

Au fil des temps, l’alcool s’est enraciné dans le quotidien des jeunes comme les adultes. La consommation est devenue une sorte de mœurs au sein de la société. Chez les seniors, le nombre de cas d’addiction augmente davantage. Cela passe inaperçu malgré ses méfaits.

Selon les statistiques, 65 % des hommes et 33 % des femmes du troisième âge consomment régulièrement des boissons alcoolisées. Cette addiction est causée principalement par un bouleversement à la suite d’un changement de vie.

L’addiction chez les personnes âgées prend deux formes distinctes :

  • La dépendance chronique : on parle de la consommation d’alcool bien avant l’entrée au troisième âge. La personne a consommé régulièrement de l’alcool quand il était jeune. Il s’agit d’une phase classique de dépendance qui persiste.
  • Des changements et des bouleversements psychologiques : le deuxième type concerne les seniors qui ont subi, à certains moments, des problèmes liés particulièrement à sa personne. Il peut s’agir d’une perte d’être cher, d’une sensation d’abandon ou encore d’autres problèmes sentimentaux.

Pour les individus qui suivent des traitements médicaux, la consommation d’alcool présente des risques importants :

  • L’alcool abaisse l’efficacité des médicaments et provoque des crises secondaires comme la migraine ou le vomissement.
  • La consommation d’alcool accentue les effets des calmants.
  • L’alcool favorise les risques de chute.
  • Boire régulièrement de l’alcool quand on prend de l’âge provoque des troubles considérables sur nos capacités cognitives.
  • L’abus d’alcool cause rapidement la maladie d’Alzheimer. Cette dernière se manifeste progressivement à l’âge de 60 ans. La dépendance aux boissons alcoolisées peut accélérer les processus de cette pathologie spécifique aux seniors.

Dans ce cas, afin d’assurer un sevrage, il faut faire appel à l’expertise des professionnels dans ce domaine et établir des stratégies pour se prendre en charge.

Lorsqu’on prend de l’âge, on perd souvent le goût de la vie. C’est dû à une dissociation sociale qui provoque la solitude. Même s’il s’agit d’une situation typique chez les seniors, afin d’y remédier, il importe de privilégier les contacts sociaux.

En somme, quand vous prenez de l’âge, il faut privilégier la consommation de boissons minéralisées, des aliments protéinés et riches en eau. Vous devez aussi prendre connaissance des apports journaliers recommandés en eau pour compenser les pertes hydriques. Évitez également le mésusage de lait et d’alcool pour le bien de votre métabolisme.

Pour mieux prévenir la déshydratation, consultez un spécialiste de la nutrition. Si vous avez des problèmes personnels, laissez-vous aider par des professionnels de la psychothérapie. Les séances de thérapie vous permettront de retrouver goût à la vie. Pour prendre en charge vos consultations et soins médicaux, optez pour une bonne mutuelle. Santors, le comparateur d’assurance vous aide à trouver les bonnes garanties qui répondent à vos besoins.