Accueil > Nutrition > Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Tous nos conseils pour bien vieillir : alimentation, hygiène de vie, santé...

Que signifie bien vieillir ?

Bien vieillir, c’est comme si la sensation d’utilité est renouvelée. Lorsqu’on prend de l’âge, les maux commencent à augmenter, cela en nombre et en intensité. Puis, vient la phase où les proches commencent à s’éloigner. C’est là que viennent s’installer les doutes provoqués par un sentiment de solitude. Cet état d’esprit engendre ensuite plus de stress, d’angoisse, de peur et plusieurs questions surviennent.

Toutefois, le concept du bien vieillir est assez difficile à cerner avec précision. La majorité des définitions reposent sur :

  • Le maintien de l’autonomie fonctionnelle ;
  • Le maintien de la fonction physique ;
  • Le maintien du fonctionnement mental ;
  • Le maintien du fonctionnement social.

Le « bien vieillir » vise donc à ajouter de la vie aux prochaines années. Pour se faire, il faut donc prévenir tous les signes qui peuvent perturber la qualité de vie des personnes âgées.

 

Comment se déroule le processus de vieillissement ?

D’après des experts en gérontologie, la vieillesse se divise en 3 parties dont :

  • L’apparition de plusieurs pathologies : à savoir la dépression qui est provoquée par la solitude, puis la démence et certains troubles de la locomotion.
  • L’apparition d’atteintes physiologiques.
  • La détérioration de fonctions cognitives et physiologiques.

Toutes ces maladies liées à l’âge sont en partie causées par :

  • Le mode de vie ;
  • À l’alimentation ;
  • À l’environnement ;
  • À la pratique excessive d’activité physique ;
  • Au manque d’activités sociales.

 

Quel est le modèle de vieillissement idéal ?

Selon les chercheurs, vivre une belle vieillesse repose sur trois critères dont :

  • Vivre dans la santé ;
  • Vivre tout en maintenant vos engagements de vie ;
  • Vivre sans problèmes physiques ni de souci cognitif préservé.

La base de la notion du bien vieillir repose donc sur l’établissement de plusieurs préventions. Ces dernières auront pour but d’empêcher l’apparition de maladie et de toutes les difficultés physiques et mentales liés à l’âge.

En somme, le concept du bien vieillir repose sur des gestes et des modes de vie à adopter afin de limiter les troubles physiques et psychologiques en relation avec la vieillesse.

 

Quels sont les gestes à adopter pour bien vieillir ?

Pour bien vieillir, il existe de bons gestes à adopter, à savoir :

 

Pratiquer une activité physique

La pratique d’une activité physique permet d’empêcher partiellement ou totalement la baisse de capacité physique. Une personne en âge avancé doit pratiquer en moyenne une activité physique pendant trente minutes par jour à une fréquence de cinq fois par semaine. Notons que les personnes âgées tendent à être moins actives par rapport à celles de moins de 60 ans à cause de certaines pathologies.

La pratique d’une activité physique présente plusieurs avantages, à savoir :

  • Une baisse de risque de chute,
  • Une baisse de risque de déchirures ligamentaires,
  • Une baisse de risque d’élongation musculaire,
  • Une réduction de la mortalité notamment chez les personnes en surpoids et celle qui fument,
  • Une préservation de la force musculaire,
  • Une préservation de la densité osseuse,
  • Une préservation de l’autonomie et de la mobilité,
  • Une baisse de risque d’obésité,
  • Une prévention des troubles cardiovasculaires notamment la réadaptation suite à un infarctus,
  • Une prévention du diabète,
  • Une prévention du cancer du côlon,
  • Une prévention des troubles psychiatriques,
  • Une prévention de l’ostéoporose,
  • Une prévention de l’équilibre,
  • Une prévention de la fonction articulaire,
  • Une prévention de l’endurance,
  • Une amélioration des capacités fonctionnelle,
  • Une amélioration des interactions sociales,
  • Une augmentation de la sensation de bien-être.

La pratique d’une activité physique est l’une des meilleures solutions permettant de rétablir les capacités physiologiques après sa perte.

 

Adopter une bonne alimentation

Les personnes âgées doivent consommer une variété d’aliments de bonne quantité afin de satisfaire ses besoins nutritionnels. Leur alimentation doit comprendre essentiellement :

  • Des minéraux,
  • Des vitamines,
  • Des protéines,
  • Des glucides.

Ces substances constituent des nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et servent à maintenir une bonne santé.

Les protéines sont les plus importantes pour les personnes âgées parce qu’elles contribuent à la préservation de la masse musculaire. Leur alimentation doit donc impérativement comprendre de la viande, du poisson, des graines, des noix, des œufs et des produits laitiers.

Ensuite, des nourritures riches en calcium et en vitamine D seraient les bienvenues. Elles permettent de prévenir l’ostéoporose, qui est une maladie qui fragilise les os augmentant les risques de chute. On les retrouve dans les aliments tels que les produits laitiers, l’huile de foie de morue, le hareng, les maquereaux, les sardines, le saumon, la truite, le thon, le chocolat noir, les champignons et les œufs. Il est recommandé de privilégier un apport journalier de 1200 mg en calcium et de 2000 UI en vitamine D.

Puis, ils doivent consommer quotidiennement des fibres afin de prévenir la constipation, de réduire le mauvais cholestérol et de préserver la santé intestinale. On les retrouve dans les céréales, les pains, les grains entiers, les fruits et les légumes. Les séniors doivent impérativement en consommer à peu près 30 g par jour pour les hommes et 25 g pour les femmes.

Les personnes âgées doivent alors :

  • Avoir un apport nutritionnel journalier de 2000 calories pour les hommes et une moyenne de 1500 calories pour les femmes.
  • Prendre des suppléments de vitamines et de minéraux.
  • En cas de manque d’appétit, ils doivent prendre des substituts de repas comme les barres hyper protéinées et les boissons nutritives.
  • Se rendre régulièrement chez un nutritionniste pour avoir des conseils personnalisés selon le cas de chacun.

 

Maintenir la santé mentale

Il est important de maintenir la santé mentale afin d’éviter les risques de développer :

  • Des troubles mentaux,
  • Des troubles neurologiques,
  • Des déficiences auditives,
  • Des déficiences ostéo-arthrite.

Les troubles mentaux et neurologiques sont les plus courants et touchent les personnes de plus de 60 ans. Parmi ces troubles, on retrouve la dépression et la démence qui concernent 10 % des personnes âgées à travers le monde entier.

Les facteurs de risques de ces troubles mentaux sont le stress, les évènements choquant tels que le deuil ou des coups physiques tels que les chutes. Ils se caractérisent au début par un isolement, puis à une sensation profonde de solitude et vient alors la détresse psychologique.

Il est important de savoir que la santé mentale des personnes âgées impacte de très près la santé physique et cela va dans les deux sens. Par exemple, les personnes âgées qui souffrent de problèmes cardiaques sont susceptibles de souffrir de dépression. Elles sont également très vulnérables à la violence verbale, psychologique, à la négligence et au manque de respect.

 

La qualité de vie des personnes âgées sont-elles prises en charge ?

La question de la qualité de vie pour que les personnes âgées puissent bien vieillir est devenue particulière importante. Pour assurer une bonne qualité de vie, il existe une prise en charge établie par une complémentaire santé.

Selon le contrat choisi, une mutuelle peut proposer :

  • La prise en charge des médecins comprenant les consultations chez les nutritionnistes ;
  • La prise en charge des consultations chez le dentiste ;
  • La prise en charge des honoraires des infirmiers qui viennent s’occuper des personnes âgées à domicile ;
  • La prise en charge des honoraires du kinésithérapeute ;
  • La prise en charge des frais d’hôpitaux ;
  • La prise en charge des médicaments en pharmacie ;
  • La prise en charge des dispositifs médicaux (incluant les pansements ainsi que les fauteuils roulants) ;
  • La prise en charge des prothèses dentaires ;
  • La prise en charge de lunettes correctrices ;
  • La prise en charge des prothèses auditives.

Selon le choix des personnes âgées, la compagnie d’assurance règle tous les frais obligatoirement. Tout en suivant les clauses établies dans le contrat signé.

Afin de bénéficier de la complémentaire santé solidaire, les séniors doivent impérativement bénéficier de l’Assurance maladie. Ils ne doivent pas dépasser la limite maximum des frais.

Une fois l’âge de la retraite atteint, le sénior peut toujours bénéficier de sa complémentaire santé. Mais parfois, cette dernière peut s’avérer onéreuse d’où la nécessité de choisir une toute nouvelle mutuelle adaptée à ses besoins. Selon la mutuelle choisie, la personne âgée bénéficie de garantie renforcée selon ses besoins afin d’assurer une meilleure qualité de vie.

Une couverture optimale pour les séniors comprend :

  • Des garanties immédiates (c’est-à-dire sans délai d’attente) ;
  • Des contrats dépourvus de questionnaire santé ;
  • Des garanties spéciales séniors qui peuvent parfois couvrir les cures thermales ;
  • Des contrats exempts de garanties qui leur sont inutiles comme l’orthodontie ;
  • Des prises en charge pour une assistance senior complète (incluant des aides ménagères et les assistances à domicile).

Pour pouvoir trouver une mutuelle adaptée à vos besoins, vous pouvez faire une recherche avec des comparateurs en ligne. Vous pourrez alors choisir le contrat qui vous correspond le mieux avec les garanties renforcées.