Accueil > Phytothérapie > Deux eucalyptus utiles à la phytothérapie

Deux eucalyptus utiles à la phytothérapie

Les bienfaits de l’eucalyptus :

L’élément actif attribuant ses propriétés thérapeutiques à l’eucalyptus s’appelle l’eucalyptol (cinéole), et il se loge essentiellement dans les feuilles de l’arbre. Raison pour laquelle la phytothérapie utilise habituellement ces dernières.

Les bienfaits des feuilles d'eucalyptus sont les suivants  :

  • Antibactérien, antivirale et anti-inflammatoire : l’eucalyptol est employé pour soigner l’infection et l’inflammation des voies respiratoires telles que la bronchite, la rhinite, l’asthme, le rhume et la toux grâce à sa capacité à stimuler le système immunitaire.
  • Expectorant : en cas d’asthme ou d’encombrement des voies respiratoires, l’eucalyptus  a un effet mucolytique. En effet, elle fluidifie la sécrétion bronchique afin de faciliter son évacuation hors des voies respiratoires.
  • Bronchodilatateur : Les corticoïdes sont des bronchodilatateurs. Les patients utilisant l’eucalyptus avec ces dernières  bénéficient d’une diminution considérable de la dose de corticoïde nécessaire. Ce qui met en évidence une propriété bronchodilatatrice de  l’eucalyptus.

 

Sous quelle forme se présente l’eucalyptus et quels sont les modes d’utilisation ?

L’eucalyptus se présente sous plusieurs formes en fonction de l’action attendue et de la maladie à soigner : huile essentielle, feuilles fraîches ou séchées, usage interne ou externe.

  • La tisane : la tisane est utilisée en cas d’infection des voies respiratoires (la bronchite, la rhinite...). Pour cela, utilisez 3 à 4 feuilles d’eucalyptus en infusion dans une tasse d’eau bouillante.
  • L’inhalation : l’inhalation est dédiée à soigner le rhume et l’état grippal en versant 3 à 4 gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau bouillie, puis en le laissant se disperser dans l’atmosphère.
  • La teinture : très pratique en cas d’encombrement bronchique tel que l’asthme. Macérez une dose de teinture dans cinq doses d’alcool à 40 ou 50 pendant 7 jours, puis prenez 1 c'est-à-dire dilué dans 100 ml d’eau.
  • Le gargarisme : le gargarisme est quant à lui utilisé pour soulager les maux de gorge.
  • Par friction : la friction est employée en complémentarité avec les autres méthodes en appliquant l’huile essentielle sur la poitrine, ce qui est aussi efficace pour soulager la douleur rhumatismale.

 

Quelques effets indésirables, contre-indications et précautions à l’utilisation de l’eucalyptus :

Habituellement, nous utilisons des plantes médicinales en pensant qu’elles ne représentent aucun danger, cependant, il y a des paramètres à prendre en considération avant l’utilisation de cette plante en raison des éventuels effets néfastes.

 

Les précautions d’emploi

Pour être certain que l’eucalyptus est un traitement adapté à votre organisme et maladie, il est fortement conseillé de demander l’avis d’un médecin avant l’adoption de toute thérapie, particulièrement chez les patients sous autre traitement.

 

Les effets indésirables

Bien que les plantes provoquent moins d’effets iatrogènes que les médicaments de synthèse, il subsiste certains effets indésirables après l’administration du produit. Cela se manifeste par des troubles gastro-intestinaux (nausées voire vomissements), l’étourdissement, les troubles hépatiques et rénaux …

 

Les contre-indications

Attention ! L’utilisation de l’eucalyptol est absolument ou relativement contre-indiquée chez certains sujets. Son utilisation chez les patients atteints de pathologies rénales et les diabétiques ne peut se faire que sur avis médical en raison des troubles rénaux et glycémiques liés à son emploi.

Aussi, son emploi est  rigoureusement interdit chez les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 7 ans.

 

Conclusion

L’eucalyptus est un arbre présentant de nombreuses vertus. C’est pourquoi il est régulièrement sollicité pour soigner les pathologies des voies respiratoires (rhume, toux, bronchite, asthme, inflammations…) en raison des propriétés bénéfiques qui lui sont attribuées par l’eucalyptol (antimicrobienne, expectorant, bronchodilatatrice…).

Toutefois, il est conseillé de se fier à un avis médical avant de suivre un traitement en vue des effets indésirables et contre-indications.

A savoir, les compléments alimentaires utilisés en médecine douce tels que la phytothérapie ne sont pas remboursés par la sécurité, raison pour laquelle il est important de souscrire à une mutuelle santé. Car, certaines d’entre elles offrent une formule couvrant l’achat des compléments alimentaires à but thérapeutique.

Comparez et découvrez la mutuelle adaptée à vos besoins sur Santors !