Accueil > Phytothérapie > La bardane

La bardane

Focus la bardane : propriétés, précautions d’emploi et associations possibles.

 

La bardane est une plante

La bardane, de son nom scientifique Artium lappa, est plus connues sous le nom de grande bardane, bardane officinale ou encore bardane commune. Il s’agit d’une plante herbacée bisannuelle de la famille des astéracées présente en Europe et en Asie.

On la trouve surtout à l’état sauvage dans les endroits anciennement habités. Bien que poussant sur des sols compactés, cette plante peut être cultivée.

Autres appellations plus populaires : bouillon noir, herbe à la teigne, oreille de géant, rhubarbe sauvage, tabac du diable.

Les racines sont récoltées de préférence à l’automne de la première année ou au plus tard au début de la deuxième année, mais toujours avant floraison. C’est la période idéale pour obtenir une concentration maximale des principes actifs.

La plante médicinale subit ensuite un traitement de conservation (en l’occurrence une macération dans de l’alcool à 60°) pendant 3 semaines avant d’être pressé. L’extrait obtenu peut être conservé pendant des années.

Les feuilles, quant à elles, peuvent être cueillis à tout moment et selon les besoins.

 

Quelles sont les propriétés de la bardane ?

Comme nous l’avons précisé plus haut, la Bardane est utilisée pour nos problèmes de peau, mais aussi nos douleurs articulaires et certaines autres affections.

La consommation de la bardane stimule également l'activité du foie facilitant ainsi l'élimination de composés toxiques tout en réduisant l'absorption intestinale du cholestérol et des lipides. C'est un excellent détoxifiant !

La bardane a un effet stimulant sur la fonction rénale en activant l'élimination de l'eau : c'est l'effet diurétique.

Elle produit la régulation de l'activité des glandes sudoripares et des glandes sébacées par son action diaphorétique et sudorifique.

Une de ses propriétés exploitées dans l'antiquité est sa vertu ocytocique. Elle a des actions anti-inflammatoires, anti-oxydantes, hypoglycémiante.

 

Comment utiliser la bardane ?

Dans l'alimentation, on la consomme comme un légume notamment les racines à l'instar de la carotte. La présence de l'inuline donne aux racines un goût légèrement sucré. On l'a également consommée comme succédané du café. Les feuilles par contre nécessitent un blanchiment préalable pour en ôter l'amertume pareille à l'artichaut.

Mais encore, en phytothérapie, la bardane est particulièrement conseillée non seulement pour ses vertus diurétiques et détoxifiantes, mais aussi et à plus forte raison par ses effets vulnéraires pour les soins de la peau.

Pour ce faire, une décoction de racines séchées à raison de 2 à 3 tasses par jour pour une cure de 10 jours.

Vous pouvez vous procurer de la teinture de racines fraîche et de la teinture de graines en herboristerie.

Elle est utilisée sous différentes formes en fonction de l'affection à traiter. Cette plante soulage par exemple :

  • Les douleurs rhumatismales par l'effet anti-inflammatoire
  • Les dermatoses et diverses affections cutanées grâce à ses propriétés sudorifiques.
  • Les lithiases biliaires et urinaires grâce à ses vertus diurétiques et détoxifiantes.
  • La chute des cheveux.

 

En usage interne

Pour son effet stimulant de l'activité hépatobiliaire et rénale, la bardane est utilisée sous forme de naturopathes. Les spécialistes de phytothérapie préconisent des cures de bardane 3 à 4 fois par an.

 

En usage externe

En cas de problèmes cutanés tels l'acné, psoriasis, eczéma, furoncles, la bardane est conseillée sous forme de :

  • Cataplasme de feuilles et racines fraîches
  • Décoction de racines séchées en compresses,
  • Teinture de racines en compresses.

Toutefois l'utilisation est vivement conseillée pour hydrater les peaux sèches, mais déconseillée pour les peaux grasses.

Notons que chez les Amérindiennes, cette plante médicinale était consommée par les parturientes afin de stimuler les contractions utérines.

Les feuilles d'une texture veloutée ont autrefois servi de papier toilette.

La bardane entre dans la composition de certains produits cosmétiques destinés à lutter contre la chute des cheveux.

 

 

Les précautions d'utilisation de la bardane

De par sa propriété hypoglycémiante, des précautions sont conseillées chez les personnes qui prennent des médicaments contre l'hyperglycémie. L'effet conjugué risque de provoquer des accidents d'hypoglycémie.

 

Les contre-indications

La propriété ocytocique de la bardane entraîne logiquement la limitation, voire l'interdiction de son utilisation chez la femme enceinte. Il en est de même pour la femme allaitante.

L'usage interne est également déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans qui peuvent présenter des risques de déshydratation suite à l'effet diurétique de la bardane. Les personnes ayant des allergies connues doivent aussi éviter d'en prendre.

 

Les associations thérapeutiques de la bardane

Selon le but thérapeutique à atteindre, la bardane peut être associée avec des extraits d'autres plantes :

  • Les cas de rhumatismes et de douleurs articulaires nécessitent, par exemple, l'association de la bardane avec d'autres extraits de plantes telles que la reine-des-prés, la feuille de cassis, le curcuma, le gingembre dont les effets notoires ne sont plus à démontrer.
  • Dans le cas des problèmes de peau, les plantes préconisées sont la pensée sauvage, le plantain, le calendula.
  • Pour les cheveux, les feuilles de bardane macérées avec de l'huile de sésame ou de l’huile d'olive pendant 3 semaines serviront de routine avant le shampooing habituel.

Dans tous les cas, une alimentation saine et équilibrée comportant tous les oligoéléments et les micronutriments est toujours de rigueur pour minimiser les éventuels effets indésirables du traitement.

 

Où trouver la bardane ?

La bardane pousse en Europe et en Asie, plus précisément au Japon et en Chine. Elle peut se développer jusqu'à 1.800 mètres d'altitude. Actuellement, au Canada et aux États-Unis, les chercheurs commencent à s'intéresser à la culture de la grande bardane ou de l'Arctium lappa.

En pharmacopée, la conviction est unanime quant à l'utilité et aux vertus bénéfiques de cette plante ! Une plante que l'on a longtemps considérée comme « importune », car trop envahissante.

Bien que poussant aisément à l’état sauvage, la bardane peut aussi être cultivée si les conditions de culture sont réunies. Vous pouvez aussi trouver des extraits en fonction de vos besoins dans les herboristeries et autres officines. La bardane est aussi disponible en produits homéopathiques, en gélules ou en teinture.

Vous avez des problèmes de peau ? Des douleurs articulaires ? Vous perdez vos cheveux ? Essayez la bardane ! Cette plante a fait ses preuves depuis l’Antiquité. Consommée comme aliment, en phytothérapie et dans le domaine cosmétique, cette plante médicinale est aussi disponible sous forme de complément alimentaire. Afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge sur l’achat de vos compléments alimentaires, souscrivez à une bonne mutuelle santé en comparant les formules. Santors vous accompagne dans cette démarche !