Accueil > Phytothérapie > La réglisse : une plante contre les brûlures d’estomac

La réglisse : une plante contre les brûlures d’estomac

Les propriétés de la réglisse

La réglisse aurait des vertus anti-inflammatoires et cicatrisantes qui lui permettraient de soulager les crampes d’estomac entre autres. En outre, elle sert de traitement à l’ulcère duodénal et l’ulcère gastrique. Elle traite aussi les aphtes et les gastrites.

Le traitement consiste à prendre une dose deux fois par jour. Veillez à ce que ce soit en dehors du repas et soit une cure discontinue. Pour être plus efficace, associez-la à du plantain.

Cependant, à grande quantité, elle peut accélérer les pertes de potassium, provoquer la rétention d’eau et l’hypertension.

 

Les modes d’utilisation de la réglisse

La réglisse peut être utilisée en tisane. Pour ce, préparez 150 ml d’eau bouillante et de 2 à 4 g de racines séchées réparties. Attention, ne dépassez pas une dose de 12 g par jour, à savoir 3 tasses.

Dans certains cas, vous pouvez aussi utiliser des compresses de décoction. La réglisse peut être aussi consommée en gouttes. Attention, le traitement ne doit pas dépasser quatre à six semaines.

La réglisse peut se présenter sous d’autres formes : confiseries, bâtons à mâcher ou boissons à diluer.

La consommation de réglisse est interdite aux personnes sujettes à l’insuffisance cardiaque ou rénale. Par ailleurs, elle ne doit jamais être mélangée avec des médicaments à base de diurétique, de cortisone ou de digitalique.

Les femmes enceintes et celles sujettes à un cancer du sein ne peuvent pas en prendre. Chez les femmes enceintes, la consommation de réglisse peut provoquer une naissance prématurée.

Pour soigner les brûlures d’estomac, vous utilisez généralement les stolons et les racines de la réglisse.

 

Les éventuels effets secondaires

Consommée en grande dose, la réglisse ou plus précisément la glycyrhhizine peut causer des maux de tête, une rétention d’eau, une hypertension, des léthargies et même un arrêt cardiaque.

Si vous consommez une grande quantité de réglisse non déglycyrrhizinée, vous risquez une baisse de taux de testostérone, une impuissance, un manque de libido et une infertilité. Toutefois, les signes de complication varient d’un individu à un autre.

 

Les possibilités de prise en charge mutuelle

La plupart des traitements phytothérapeutiques ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles vous permettent de bénéficier d’une prise en charge mutuelle à hauteur de 300 € par an de vos thérapies douces et alternatives. Pour profiter d’un taux de remboursement intéressant, vérifiez les garanties suivantes : 

  • Le taux de remboursement d’une consultation du thérapeute ;
  • Le nombre de séances par prises en charge ;
  • Le forfait pour les préparations et les médicaments à base de plantes ;
  • Le choix d’un phytothérapeute conventionné avec la mutuelle.

Avant de choisir la formule mutuelle adaptée, renseignez-vous sur la nature des médicaments et le nombre de séances prises en charge. Santors, comparateur de mutuelles en ligne, vous aide à trouver le contrat qui vous convient le mieux.