Accueil > Phytothérapie > L’acore

L’acore

Origine et description de l’acore

L’acore est connu sous le nom scientifique Acorus Calamus. L’acore est également surnommé acore vrai, acore odorant, calamus, canne aromatique ou roseau aromatique. Il pousse dans des milieux humides notamment lorsqu’une partie de la plante est immergée. Il n’est donc pas étonnant de retrouver l’acore au bord des étangs, d’un ruisseau ou des marais. C’est une plante originaire de la Chine puis importée dans diverses régions du monde pour ses bienfaits sur la santé.

Une caractéristique qui confère l’appellation d’acore aromatique est l’arôme de son rhizome. Le rhizome de la plante peut atteindre jusqu’à 3cm d’épaisseur. L’acore vrai est une plante vivace similaire aux joncs. Sa hauteur varie de 60 à 120cm et caractérisée par des feuilles vertes en formes de glaives. La saison de floraison est comprise entre les mois de Juin et Juillet. La floraison se reconnait par des spadices qui regroupent des minuscules fleurs à pétales jaunes.

 

Les propriétés thérapeutiques de l’acore

Cette plante est réputée pour plusieurs propriétés :

  • Un apéritif : l’acore vraie stimule l’appétit et le système digestif
  • Un carminatif : cette plante aide dans l’expulsion des gaz dans l’estomac ou dans les intestins
  • Un diurétique pour lutter contre la goutte ou les oliguries
  • Un anti-inflammatoire : l’acore permet de soulager les inflammations de l’estomac et de l’ensemble du système digestif
  • Un relaxant : c’est une plante qui aide à soulager les muscles et possède un effet sédatif pour le système nerveux.
  • Un emménagogue : pour lutter contre les douleurs utérines. L’acore favorise la sécrétion d’hormones. Il est donc utilisé pour traiter les règles insuffisantes.
  • Un sudorifique : l’acore odorant est indiqué en cas de fièvres intermittentes, de toux ou de grippe
  • Un antiparasite : l’utilisation traditionnelle de l’acore consiste à éloigner les parasites comme les punaises.

 

Comment utiliser l’acore ?

L’acore peut s’utiliser en usage externe ou en usage interne. Le rhizome s’utilise également sous plusieurs formes : en poudre, en infusion, en huile essentielle…

 

La poudre

Pour bénéficier des propriétés digestives et anti-inflammatoires de l’acore, la poudre est recommandée. Prendre 2g de poudre d’acore par jour, à diluer avec du miel pour masquer l’amertume.

 

La teinture

La teinture est utilisée pour profiter de certaines vertus de l’acore vrai :

  • Pour ses propriétés apéritives : utiliser 50 gouttes de teinture avant le repas
  • Pour ses propriétés carminatives : utiliser 50 gouttes de teinture après le repas

 

L’infusion

L’infusion est recommandée pour traiter les troubles diurétiques et les diminutions de sécrétions d’urine. Pour ce faire, faites infuser 20g de rhizome dans 1l d’eau. Boire 1 tasse de cette boisson avant ou après chaque repas.

 

Bain de bouche

Pour lutter contre les ganglions et les infections buccales, utiliser l’huile essentielle d’acore en gargarisme. Diluer 2 à 3 gouttes d’HE dans de l’eau pour effectuer le bain de bouche

 

Le bain

Lors de votre bain, ajoutez l’HE d’acore dans l’eau chaude pour profiter des effets relaxants et apaisants de la plante.

 

En application cutanée

En fonction des maux à traiter, vous pouvez mélanger l’huile essentielle (HE) d’acore vrai avec de l’huile végétale et d’autres huiles essentielles.

  • Pour un effet antispasmodique : diluer l’HE d’acore avec l’HE de citron et de l’huile végétale (amande, olive….).
  • Pour lutter contre les douleurs digestives : diluer l’HE d’acore avec l’HE de basilic et de l’huile végétale de votre choix.
  • Pour les douleurs articulaires : diluer l’HE d’acore avec de l’huile végétale de millepertuis

 

Les précautions d’utilisation de l’acore odorant

L’huile essentielle d’acore est à utiliser avec vigilance. Cette huile contient des composants neurotoxiques notamment le bêta-asarone en faible quantité. L’utilisation à long terme est déconseillée. L’infusion et la poudre sont plus adaptées pour un traitement à long terme.

Dans les cas suivants, l’utilisation de l’acore est également à éviter :

  • Chez les femmes enceintes
  • Chez les femmes allaitantes
  • Chez les enfants en bas âge

L’acore odorant est une plante qui agit efficacement sur le système digestif. Comme le traitement avec cette plante entre dans le cadre de la médecine douce, le remboursement des traitements est très faible.

Pour bénéficier d’un remboursement optimal de vos soins, choisissez la bonne mutuelle. Grâce à Santors, vous pouvez profiter d’une mutuelle qui répond à vos besoins !