Accueil > Phytothérapie > Le frêne : un remède contre l’arthrose

Le frêne : un remède contre l’arthrose

Aujourd’hui, de plus en plus de recherches scientifiques mettent en évidence son efficacité pour traiter et soulager l’arthrose. Ses vertus thérapeutiques vont toutefois au-delà du à soin de cette maladie.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le frêne : les troubles qu’il soulage, les consignes d’utilisation, les éventuels effets secondaires…

 

Le frêne : caractéristiques et principaux constituants

Le frêne est un arbre d’un bel aspect, qui peut mesurer jusqu’à 40 m de hauteur. Il possède des racines pivotantes et un tronc cylindrique recouvert d’une écorce lisse d’une couleur beige cendré évoluant au brun noir au fil du temps. Ses feuilles sont reconnaissables à leur couleur vert foncé sur la face du dessus et vert pâle sur la face du dessous ainsi qu’à leur forme ovalaire lancéolée. Ses fleurs ont pour particularité d’apparaître avant les feuilles. Au sujet de ses fruits, ils se présentent sous forme de samares simples.

 

Les principaux principes actifs de cet arbre sont contenus dans ses feuilles

  • Le rutoside : il est connu pour ses propriétés inflammatoires ;
  • L’exelsioside : ce seco iridoïde joue un rôle également important dans l’action anti-inflammatoire de cet arbre ;
  • Du mannitol et des sels de potassium : ces deux éléments ont des propriétés diurétiques ;
  • Des mucilages et de faibles proportions d’hétérosides coumariniques.

 

Les bienfaits du frêne

Les principes actifs qu’il contient font du frêne un arbre aux multiples vertus thérapeutiques :

 

Un puissant laxatif 

Le mannitol contenu dans la manne du frêne hydrate et augmente le volume des selles, ce qui permet de prévenir les constipations.

 

Un anti-inflammatoire et un analgésique efficace

 Il existe aujourd’hui des études qui mettent en évidence que l’extrait alcoolique d’écorce de frêne inhibe l’action de l’enzyme à l’origine des dommages inflammatoires, les myéloperoxydase. C’est ce qui explique l’efficacité du frêne pour soulager les douleurs articulaires, dont l’arthrose.

 

Un diurétique naturel

Le potassium et la fraxine que contient le frêne optimisent la production d’urine et favorisent l’élimination de l’eau. 

 

Un antidiabétique qui fait de l’effet 

Des tests menés sur des animaux ont mis en relief que les extraits aqueux de graines de frêne permettent de diminuer le niveau de sucre dans le sang. Ils ont également un certain effet sur celui du cholestérol.

 

Un excellent antipyrétique 

L’écorce du frêne est particulièrement efficace pour faire baisser la fièvre.

 

Drainage général 

Puisqu’il favorise l’élimination rénale, le frêne est donc d’une grande aide permet de combattre la rétention d’eau et favorise la perte de poids.

 

Comment prendre le frêne ?

Que ce soit pour soigner l’arthrose ou d’autres maux, vous pouvez prendre du frêne à la manière qui vous arrange le plus :

  • En gélules de poudre totale : 2 à 6 gélules de 500 mg par jour en 3 prises avant les repas ;
  • En gélules d’extrait sec : 300 à 600 mg par jour. Une prise avant chaque repas ;
  • En infusion de feuilles : la posologie idéale est de 50 g de feuilles pour un litre d’eau bouillante. Faire reposer pendant 15 minutes avant de consommer. Il faut boire une tasse de l’infusion 3 fois par jour après chaque repas ;
  • En infusion de tisane : la posologie varie suivant les caractéristiques du produit que vous choisissez ;
  • En teinte mère : c’est le mode de consommation le plus conseillé pour soulager rapidement les douleurs articulaires, dont la goutte. La posologie idéale est de 50 gouttes de teinte mère à mélanger dans un verre d’eau. Il faut prendre deux verres par jour jusqu’à éradication des symptômes.
  • En gemmothérapie : 5 gouttes de macérat glycériné de bourgeons de feuilles de frêne à diluer dans un demi-verre d’eau. Consommez le mélange une à trois fois par jour pour soulager les douleurs articulaires.

À propos de la durée du traitement, elle variera suivant la gravité du trouble en cause.

 

Les contre-indications et les effets secondaires

Jusqu’à présent, aucun effet secondaire du frêne n’a été recensé. Il n’y a également pas de contre-indications. En fait, la consommation de cet arbre n’est déconseillée qu’aux personnes allergiques aux frênes (il y a plusieurs espèces de frênes).

Dans tous les cas, demandez toujours l’avis d’un médecin ou d’un nutritionniste avant de commencer un traitement à base de frêne. 70 % du prix de la consultation est pris en charge par la Sécurité sociale. Pour vous décharger du reste, on vous conseille de souscrire une mutuelle santé. Sur ce point, sachez que Santors.fr peut vous aider à dénicher le contrat de mutuelle santé répondant le plus à votre situation et à vos impératifs.