Accueil > Phytothérapie > Le plantain pour lutter contre le rhume des foins

Le plantain pour lutter contre le rhume des foins

Découvrez à travers cet article comment le plantain peut vous aider à guérir du rhume des foins !

 

Rhume des foins, causes et caractéristiques

Une allergie se manifeste lorsque nous sommes exposés à des allergènes. Le système immunitaire les considère comme des poisons pour l’organisme. Les cellules du système immunitaire réagissent en sécrétant de la IgE (immunoglobuline E).

Pour le rhume des foins, les particules allergènes sont issues majoritairement des grains de pollen. Ces allergènes peuvent causer des urticaires, des eczémas, des rhinites et aussi des toux sévères.

 

Le plantain et ses vertus

Jusqu’au début du XXème siècle, le plantain était considéré comme une plante médicinale majeure. Le grand plantain fait partie des 200 variétés de plantaginacées venant d’Europe et de l’Orient. Appelé également « Oreille de lièvre », « herbe aux cinq coutures » ou « Pieds de Blancs », le plantain se présente sous la forme d’un épais bouquet de feuilles d’où sort une hampe florale de 10 à 50 cm. Ses feuilles sont marquées de grosses nervures depuis la base.

Dans l’Antiquité, on utilisait le plantain comme cataplasme pour cicatriser rapidement les blessures. Cette plante a également des propriétés anti-inflammatoires ! Ayant un pouvoir anti-allergénique, le plantain limite les surinfections et fluidifie les sécrétions.

On peut l’utiliser contre les irritations, les problèmes respiratoires, les rhinites et toutes sortes d’allergies saisonnières. Les mucilages de cette plante agissent aussi efficacement contre les irritations cutanées. C’est également un remède efficace contre la constipation !

 

Traitement du rhume des foins et des problèmes respiratoires

Les diverses propriétés et vertus du plantain contribuent à lutter efficacement contre le rhume des foins et les troubles respiratoires. Le plantain est un anti-inflammatoire naturel efficace pour les voies respiratoires, les muqueuses de la bouche et du pharynx. Il convient donc parfaitement pour le traitement des affections liées au système respiratoire, à savoir :

  • Les rhinites
  • Les laryngites
  • Les pharyngites
  • Les bronchites.

Cette plante est aussi particulièrement riche en vitamines A et B. En plus, elle contient de l’aucuboside ! Ce principe actif a des vertus antibactériennes aidant à combattre la toux. D’autres éléments présents dans la plante aident à soulager et même à combattre les allergies. Contenant du silicium, le plantain est aussi un expectorant facilitant l’expulsion du mucus des bronches.

Pour prouver son efficacité contre les infections respiratoires aiguës, une infusion à base de plantain a été administrée aux 593 patients par des médecins allemands. Au bout de dix jours d’expérience, l’excès de toux a diminué et les symptômes ont disparu petit à petit.

Connu pour lutter efficacement contre les allergies saisonnières, le plantain est aussi cicatrisant et anti-inflammatoire. Cette plante est aussi un bon remède contre la toux et la grippe.

Vous pouvez vous-même concocter votre sirop anti-toux à base de plantain. Prenez des feuilles fraîches, lavez-les bien et séchez-les avec du linge propre. Ensuite, écrasez-les pour obtenir un suc. Mélangez la même quantité de ce suc avec du miel. Mettez le tout à feu doux pendant 20 minutes et votre sirop est prêt ! Vous pouvez le conserver dans le frigo. Toutefois, si votre mal persiste, ne tardez pas à consulter votre médecin.

 

Autres applications internes et externes du plantain

En traitement en interne, le plantain lutte contre l’eczéma, les infections urinaires, les hémorroïdes. En traitement externe, il peut arrêter les saignements, cicatriser les blessures, apaiser les piqûres et les rhumatismes.

Pour guérir les piqûres d’insectes ou les plaies minimes, il suffit d’appliquer ses feuilles en cataplasme sur la blessure. Le plantain est également prescrit en cas de problèmes des voies urinaires (saignement).

Le plantain est constitué de pectine, aucubine, ampégénine, flavonoïdes, tanins, soufre, calcium, fer, phosphore, mucilage et bien d’autres encore. Grâce à ses différents composants bienfaisants, cette plante peut être utilisée à la fois en traitement interne et en application externe. On peut utiliser également le plantain sous forme de collyre, à appliquer en gouttes pour les yeux en cas de conjonctivite.

Par sa teneur en aucubine, le plantain a des propriétés antimicrobiennes favorisant la défense de notre organisme. L’ampégénine agit comme un anti-inflammatoire. Si vous voulez perdre du poids, le mucilage du plantain réduit l’appétit et accélère le transit intestinal. Cette plante contient également les vitamines B, B2 et PP.

 

Forme de présentation et préparation du plantain

Le plantain peut se présenter sous plusieurs formes : sous sa forme naturelle, en gélules, en collyre ou en suspension. Sous sa forme naturelle, le plantain doit être préparé frais. Lavez-le abondamment avant de l’utiliser. Les feuilles de plantain se préparent aussi en soupe. Le plantain peut également être cuisiné en salade. Nous vous conseillons de l’accompagner avec vos laitues ou autres crudités.

  • Infusion : infusez dix minutes 1,5 g de plantain (sans racine) dans 1 litre d’eau chaude. Cette préparation est idéale pour traiter les problèmes de bronches, les toux sévères et peut aussi servir de laxatif. Ne dépassez pas les 4 tasses en une journée.
  • Décoction : versez 10 à 20 g de plantain entier dans un litre d’eau et faites bouillir durant une dizaine de minutes. Prenez une tasse avant chaque repas.
  • Macération : pour régler des troubles urinaires ou de digestion, faites macérer une nuit environ 50 g de plantain entier dans un litre d’eau. Ce liquide est à boire pendant les prochaines 24 heures.

 

Précautions d’emploi du plantain

Les femmes enceintes, les femmes allaitantes et les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas consommer du plantain. Faites bien attention, car si vous dépassez la dose maximale, le plantain devient un laxatif.

En association avec d’autres médicaments chimiques, le plantain ne provoque pas d’effets indésirables connus. Les infusions de plantain doivent être préparées avec de l’eau froide ou tiède afin de préserver ses principes actifs. L’utilisation de feuilles ou fleurs fraîches est vivement recommandée.

 

Quelques conseils concernant le rhume des foins

Comme toute allergie, le mieux pour éloigner le rhume des foins est d’éviter le contact avec les agents allergènes comme les pollens. Durant les saisons des pollinisations, faites entrer l’air dans chaque pièce, aussi bien le matin que le soir. Il faut empêcher l’air extérieur de s’immiscer dans la pièce en procédant à la fermeture des portes et fenêtres. Sachez aussi que, contrairement à des idées reçues, la pluie les rend plus nocifs.

Les crises d’allergies peuvent aussi être évitées ou atténuées en effectuant quelques gestes simples comme le port d’un chapeau ou filtrer l’air avec un mouchoir imbibé de sérum. Pour des solutions de préventions plus poussées, optez pour des systèmes de purification d’air ou de filtrages à installer sur les fenêtres.

 

Le rhume des foins est une maladie faisant souffrir de nombreux Français, notamment les personnes d’un âge avancé. Un traitement naturel à base de plantain peut en venir à bout ! Cependant, si la maladie persiste, rendez-vous immédiatement chez votre médecin. Afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge, souscrivez à une bonne mutuelle santé. N’hésitez pas à comparer les devis afin de trouver l’assurance santé qui répond à vos exigences.

 

Sources

https://www.notretemps.com/sante/actualites-sante/plantain-remede-rhume-foins,i193292
http://www.univers-nature.com/durable-co/sante/plantain-anti-toux-51478.html