Accueil > Phytothérapie > Les mille et une vertus des mélisses officinales

Les mille et une vertus des mélisses officinales

Mais hormis son utilisation pour agrémenter vos divers mets, la mélisse officinale renferme aussi de nombreux bienfaits thérapeutiques ? Cette plante vivace s’avère être un allié de taille en cas d’anxiété ou d’agitation. Et pas seulement, elle possède d’autres vertus à découvrir sans plus tarder dans ce guide.

 

Qu’est-ce que la mélisse officinale ?

Originaire de la Turquie, la mélisse officinale s’est immigrée depuis ces dernières années sur les sols de l’Europe et de l’Asie centrale. Cette plante de la famille des lamiacées est très vivace, car sa tige peut atteindre jusqu’à 80 cm de hauteur

Sa haute tige porte des feuilles vertes et rugueuses au toucher. Ce beau feuillage est utilisé en phytothérapie et en aromathérapie. Effectivement, les feuilles produisent une huile essentielle aux mille vertus. Quant à ses fleurs et tiges, elles sont surtout employées en phytothérapies.

Dans tous les cas, la mélisse officinale contient des principes actifs assez puissants, tels que :

  • alcools terpéniques (eugénol, géraniol, linalol, citronellol)
  • aldéhydes terpéniques (citral, citronellal)
  • sesquiterpènes (carophyllène)

 

Les propriétés de la mélisse

Grâce à sa composition (ces substances actives assez puissantes), la mélisse officinale est dotée de propriétés :

  • Antibactériennes
  • Anticolitiques
  • Anti-inflammatoires
  • Antispasmodiques
  • Antivirales
  • Calmantes
  • Hépatostimulantes
  • Hypotenseurs
  • Immunomodultantes
  • Neutroniques
  • Sédatives
  • Stomachiques

 

L’utilisation en cas de troubles de la santé

La mélisse officinale est utilisée depuis longtemps pour soulager ou traiter les troubles de la santé, comme :

 

L’herpès labial

En 1990, des chercheurs ont prouvé que la mélisse officinale est efficace pour soulager l’herpès labial. D’après leurs études, l’application d’une crème contentant 1 % d’extrait de la plante réduit les rougeurs sur la peau. Par la même occasion, elle diminue également la taille des lésions (notamment au 2e jour du traitement). Après 10 jours d’application, l’herpès avait disparu grâce à la mélisse officinale.

 

L’herpès génital

D’après des données in vitro, l’huile essentielle ou l’extrait de la mélisse officinale est efficace en cas d’herpès génital. Effectivement, ses principes actifs empêchent la prolifération des virus dans les régions touchées. Elle soulage dans ce cas les symptômes.

 

Blessures mineures et névralgies

Grâce à ses propriétés antibactériennes, la mélisse constitue un soin de référence en cas de blessure ou de névralgie. Elle prévient en effet, le développement des bactéries, responsables d’une surinfection.

Pour cela, appliquez 5 gouttes d’huile essentielle préalablement mélangées à 1 cuillère à café d’huile d’olive sur les parties à traiter. Renouvelez l’application 2 à 4 fois par jour.

 

Colique infantile

Comme la mélisse officinale agit comme les antispasmodiques et les calmantes, elle est indiquée pour le traitement de la colique infantile. Des études ont, d’ailleurs prouvées son efficacité à apaiser les douleurs chez les bébés. Effectivement, 57 % des nourrissons se sentent soulagé après la prise d’une tisane à base de mélisse.

En plus, la commission E et l’ESCOP reconnaissent les bienfaits apaisants de cette plante. Pour cette raison, la mélisse est employée en cas de troubles gastro-intestinaux mineurs, comme :

  • Problème de digestion
  • Colique
  • Spasme digestif
  • Remontée gastrique
  • Ulcère…

Enfin, la mélisse est aussi efficace pour apaiser les règles douloureuses grâce à son pouvoir antispasmodique.

 

L’utilisation en cas de troubles nerveux

En raison de sa composition, la mélisse officinale est indiquée en cas de troubles nerveux, comme :

 

Les troubles du sommeil

La mélisse officinale contient des substances sédatives qui favorisent l’endormissement. Ces principes actifs sont moins puissants. Cela signifie qu’ils peuvent être utilisés chez les enfants de moins de 12 ans.

Mais, pour renforcer son action, mélangez-la avec de la valériane. La synergie entre les deux plantes vous aidera à retrouver le sommeil.

Par conséquent, n’hésitez pas à boire une tasse de thé à base de ces deux herbacées tous les jours, avant de dormir.

 

L’anxiété et l’agitation

En 2002, une étude atteste l’efficacité de l’huile essentielle de mélisse en cas d’anxiété et d’agitation. Ses principes actifs recèlent des vertus calmantes et apaisantes sur le système nerveux. Si vous souhaitez en profiter, appliquez 1 à 2 gouttes sur les tempes et sur les bras, matin et soir.

Pour les personnes souffrantes d’Alzheimer, prenez directement un extrait de la plante par voie orale. D’après de récentes études, la mélisse améliore l’état psychologique.

 

Dosage et posologie de la mélisse

La posologie de la mélisse officinale varie en fonction du trouble que vous souhaitez soulager. Si vous souffrez par exemple de :

  • Troubles digestifs ou nerveux, elle peut être prise sous forme de teinture mère (environ 4 ml, matin, midi et soir), ou d’infusion (1,5 à 4,5 g à bouillir dans l’eau chaude)
  • Anxiété, préférez l’huile essentielle de mélisse à appliquer sur les tempes et les bras. Sinon, diluez 10 gouttes dans un savon, à ajouter dans l’eau du bain.
  • Herpès labial, appliquez une crème (contenant 1 % d’extrait de mélisse) sur la partie touchée, 2 à 4 fois par jour. Sinon, déposez une compresse imbibée d’infusion de mélisse sur l’herpès.
  • Blessures ou névralgies appliquez 5 gouttes d’huile essentielle sur les parties concernées. Renouvelez l’opération, 3 fois par jour.

Bien évidemment, comme la mélisse officinale est une plante aromatique, il est possible de la consommer en cuisine. Dans ce cas, n’hésitez pas à parfumer vos plats de quelques feuilles de mélisse.

 

Les précautions d’emploi de la mélisse

Bien que la mélisse renferme des bienfaits thérapeutiques énormes, renseignez-vous sur les précautions d’utilisation, les contre-indications, et les interactions.

 

Les contre-indications

Comme la mélisse contient des principes actifs plus ou moins puissants, elle est contre-indiquée chez les :

  • Femmes enceintes et allaitantes
  • Enfants moins de 3 ans

 

L’interaction

La mélisse officinale n’interagit pas avec d’autres plantes. Mais elle peut renforcer l’action de certaines plantes calmantes.

Quant à l’interaction médicamenteuse, la mélisse peut interagir avec le traitement contre les troubles de la thyroïde.

 

Conseils d’usage

Bien que la mélisse n’entraîne aucun effet indésirable, respectez toujours le dosage prescrit, quel que soit le mode d’administration que vous avez choisi (infusion, décoction, huile essentielle, crème, ou encore tisane).

Aussi, consultez l’avis de votre médecin, avant d’utiliser l’huile essentielle de mélisse par voie interne. Cette mise en garde est surtout indispensable, chez les enfants et les personnes sous traitement médical. Tout simplement parce que certains principes actifs peuvent causer quelques désagréments.

 

Conclusion

La mélisse officinale est une plante aromatique de la Turquie qui pousse également en Europe et en Asie. Utilisée depuis l’Antiquité, elle possède des vertus thérapeutiques incroyables. Ses principes actifs préviennent par exemple la prolifération des virus en cas d’herpès. Elle soulage également l’anxiété et l’agitation en raison de ses vertus calmantes. Mais, malgré ses bienfaits, sa thérapie n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Faisant partie de la médecine douce, la mélisse ne figure pas sur la liste des actes remboursables. Pour bénéficier d’une prise en charge, il faut compter sur l’intervention de la mutuelle, à condition de choisir le bon contrat. Santors vous aide à en trouver un.