Accueil > Phytothérapie > Quelles sont les propriétés de la mélisse ?

Quelles sont les propriétés de la mélisse ?

Les propriétés digestives de la mélisse

La mélisse possède des vertus anti-inflammatoires, anticolitiques et antispasmodiques qui permettent de soulager : 

  • Les brûlures d’estomac,
  • Les troubles digestifs,
  • Les nausées,
  • Les maux du ventre, colique,
  • Les spasmes gastro-intestinaux,
  • Les règles douloureuses.

Cette plante apaise les problèmes digestifs grâce à sa composition. Contenant une huile essentielle antibactérienne, elle élimine les bactéries à l’origine des flatulences et des gaz intestinaux. Cette dernière contient également des substances actives (les sesquiterpènes) qui soulagent les crampes d’estomac.

En outre, son goût légèrement amer et citronné calme également les symptômes de la gastro-entérite chez les enfants et les nausées chez les femmes enceintes.

 

L’action de la plante sur le système nerveux

La mélisse possède des vertus apaisantes qui lui permettent d’agir en cas de : 

  • Migraines et maux de tête, surtout si les douleurs sont accompagnées de problèmes digestifs. Une étude américaine de 2003 aurait également identifié une action sur la performance cognitive d’un patient souffrant d’Alzheimer,
  • Troubles psychiques, en particulier s’ils sont accompagnés de stress, d’anxiété, d’angoisse et de dépression,
  • Insomnie, notamment en cas de réveil nocturne, de relâchement musculaire avant le sommeil et de difficulté à s’endormir,
  • Hyperthyroïdie qui annonce un trouble plus ou moins grave. Une étude in vitro démontre la capacité de la mélisse à faire baisser l’activité de la thyroïde.

 

Les autres propriétés thérapeutiques de la mélisse

 

Un pouvoir antiviral

Depuis longtemps, les chercheurs se sont intéressés au pouvoir antiviral de la mélisse. D’après les études qu’ils ont effectuées en 1994, en 2008, en 2012, la plante contient des principes actifs qui inhibent l’action des virus. Raison pour laquelle, elle est indiquée en cas d’herpès labial, communément appelé « bouton de fièvre ». L’OMS confirme d’ailleurs cette théorie en recommandant son usage pour cicatriser l’herpès.

 

Antioxydant puissant

La mélisse est considérée comme un antioxydant assez puissant. Effectivement, elle protège les cellules contre le phénomène de l’oxydation. Cette plante constitue, dans ce cas, une solution de prévention pour lutter contre les effets de la pollution.

 

Les conseils d’utilisation de la mélisse

  • En cas de troubles digestifs, vous pouvez concocter une infusion. Si possible, buvez une tasse après un repas copieux, afin de favoriser la digestion. Vous avez aussi la possibilité d’ingérer environ 3 ml d’extrait liquide (3 fois par jour) ou environ 4 ml de teinture-mère (3 fois par jour),
  • En cas d’herpès labial, appliquez une crème à base de mélisse sur le bouton de fièvre ou appliquez des compresses imbibées dans une infusion de mélisse,
  • Pour les troubles nerveux (stress, anxiété, angoisse, agitation) et la fatigue, appliquez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de mélisse sur les bras. Vous pouvez aussi utiliser l’huile essentielle en olfaction, en inhalation ou en diffusion.
  • En cas de règles douloureuses, prenez une tisane de mélisse,
  • Pour les blessures ou les névralgies, appliquez de l’huile essentielle préalablement mélangée avec de l’huile végétale sur les parties concernées,
  • Vous rencontrez des problèmes digestifs, d’insomnie ou de tension nerveuse ? Prenez 3 à 4 gélules à base de mélisse. Ces derniers doivent être pris au moment des repas avec un grand verre d’eau.

 

Les précautions d’usage de la mélisse

Certes, la mélisse possède des bienfaits sur la santé et le bien-être. Toutefois, il est toujours préférable de respecter les conditions d’utilisation, à savoir : 

  • Respecter la posologie et le dosage d’ingestion de compléments alimentaires à base de mélisse,
  • Éviter les boissons alcoolisées pendant le traitement, car la mélisse accentue les effets de l’alcool,
  • Solliciter l’avis d’un médecin avant de l’utiliser pendant la grossesse ou l’allaitement,
  • Demander un avis médical avant d’en donner aux enfants de moins de 12 ans,
  • Préférer un traitement court de 21 jours au maximum. Vous pouvez continuer après une pause d’une semaine.

  Considérés comme un traitement homéopathique, les teintures-mères et autres médicaments à base de mélisse ne seront plus remboursés par l’Assurance maladie à partir de janvier 2021. D’où l’importance de comparer les devis et d’opter pour une mutuelle santé intégrant l’homéopathie dans un panier de prestations « médecine douce ».