Accueil > Phytothérapie > Quelles sont les propriétés thérapeutiques de l’ortie ?

Quelles sont les propriétés thérapeutiques de l’ortie ?

La valeur nutritionnelle de l’ortie

Comme les fruits et légumes, l’ortie fait partie des « inconditionnels » dans votre assiette tout simplement parce qu’elle contient :

  • Des protéines végétales présentes dans les feuilles fraîches (8 g/100 g). Ces protéines sont composées de 18 acides aminés, dont 8 sont qualifiés d’essentiels (l’organisme est incapable d’en synthétiser).
  • Du fer qui est indispensable pour le fonctionnement de l’organisme. L’ortie en contient deux fois plus que la viande rouge.
  • Des antioxydants qui sont excellents pour renforcer la défense immunitaire.
  • Des minéraux et oligo-éléments (calcium, silice, manganèse, magnésium, potassium, soufre, zinc).
  • Des vitamines (vitamine A, vitamines du groupe B, vitamine C, vitamine E).
  • Des phytostérols qui possèdent des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires.
  • Des tanins qui sont présents dans les racines.

 

Les propriétés thérapeutiques de la plante

 

Les vertus reminéralisantes

D’après Caroline Gayet, diététicienne-phytothérapeute, l’ortie est un aliment complet dans la mesure où elle apporte plein de nutriments (les vitamines, les minéraux, les protéines). En plus, cette plante facilite l’assimilation des nutriments grâce à sa forte teneur en silice. Raison pour laquelle celle-ci est conseillée en cas de :

  • Ostéoporose qui désigne un manque de résistance des os. L’apport en minéraux permet ainsi de traiter ce problème.
  • Troubles des articulation : l’ortie permettrait de soulager les douleurs.
  • Anémie due à un manque d’hémoglobine essentielle à la formation des globules rouges. Ainsi, la consommation d’ortie permet de pallier ce problème.
  • Règles douloureuses, surtout si elles sont très abondantes.

 

Les vertus drainantes et diurétiques de l’ortie

L’ortie est aussi connue pour son action drainante qui facilite l’élimination de l’urine. Elle évite dans ce cas la formation d’acide urique, d’où l’intérêt de la consommer si vous êtes sujet à :

  • Des problèmes rénaux, surtout en cas de calculs,
  • Un inconfort urinaire ou des maladies urinaires,
  • La goutte,
  • Une hypertrophie bénigne de la prostate,
  • De la rétention d’eau.

 

Les propriétés cosmétiques

Comme l’ortie apporte beaucoup de vitamines et de minéraux, elle est aussi bénéfique pour la peau et les cheveux, surtout en cas de :

  • Poussées d’acné,
  • Problème dermatologique : le psoriasis, l’eczéma, la dartre,
  • Allergie cutanée.

 

Les conseils d’utilisation de l’ortie

 

En tisane

Pour préparer une tisane, infuser 50 à 60 g de feuilles d’ortie dans un litre d’eau bouillante pendant une quinzaine de minutes. Buvez ensuite 3 à 4 tasses par jour.

 

En extrait sec ou fraîche

Vous pouvez effectivement utiliser l’extrait sec ou l’extrait frais de la plante pour soulager les crises de goutte, les règles douloureuses ou les tensions nerveuses. Pour le rendre plus savoureux, vous avez la possibilité de le mélanger une cuillère à café de poudre dans un yaourt ou dans une compote.

 

En complément alimentaire

Les compléments alimentaires à base d’ortie sont fabriqués à partir des feuilles. Ils apportent des minéraux et des flavonoïdes qui permettent de retrouver la mobilité articulaire. Pour profiter de ses vertus reminéralisantes vous pouvez ingérer 2 à 6 gélules par jour, après l’avis d’un médecin.

 

En cuisine

Pour faire le plein de vitamines, ajoutez des feuilles d’ortie dans vos préparations culinaires. Vous pouvez, par exemple, l’intégrer dans vos soupes, vos smoothies, vos jus, vos salades, vos omelettes, vos quiches, vos appareils à tarte, etc.

 

Les précautions d’usage de l’ortie

Même si l’ortie est bénéfique pour la santé, il convient de l’utiliser avec précaution. Raison pour laquelle, vous devez :

  • Éviter le contact avec les yeux ou les muqueuses, car elle peut provoquer des irritations sur les parties sensibles.
  • Solliciter l’avis d’un médecin avant d’en consommer pendant la grossesse ou durant l’allaitement.
  • Demander le conseil d’un médecin avant d’entamer une cure d’ortie en cas de traitement anticoagulant ou diurétique. En effet, l’ortie provoque des effets désagréables si elle entre en interaction avec certains médicaments.
  • Respecter le dosage et la posologie indiquée sur la notice si vous envisagez de prendre des compléments alimentaires.
  • Éviter de cueillir l’ortie dans les endroits pollués, car elle a tendance à accumuler les agents polluants (les métaux lourds, les produits chimiques…).

L’ortie fait partie des plantes les plus minéralisantes. De ce fait, elle constitue un soin de référence pour se maintenir en bonne santé. D’ailleurs, elle peut être consommée de différentes manières : en tisane, en cuisine ou en compléments alimentaires. Les soins à base d’ortie ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale, mais sachez toutefois que certaines mutuelles santé peuvent rembourser vos consultations en médecine douce.