Accueil > Phytothérapie > Quels sont les secrets du ravintsara ?

Quels sont les secrets du ravintsara ?

Qu’est-ce que le ravintsara ?

Le ravintsara est un arbre imposant et touffu qui peut atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur. Appartenant à la famille des lauraceae, il convient particulièrement au sol malgache dans lequel, il se développe en abondance. Il se caractérise par ses feuilles ovales, qui sont principalement utilisées pour la fabrication d’huile essentielle aux mille vertus.

 

Les propriétés du ravintsara

En santé :

  • Antivirales puissantes ;
  • Antibactériennes ;
  • Expectorantes et mucolytiques ;
  • Tonifiantes circulatoires.

En bien-être :

  • Toniques ;
  • Énergisantes ;
  • Oxygénantes (système nerveux).

 

Les indications d’usage du ravintsara

 

Grippe

L’utilisation du ravintsara pour se prémunir de la grippe nous provient directement de Madagascar. D’après le récit du commandant français Étienne de Flancourt dans « l’histoire de la grande île », les Malgaches les utilisent pour prévenir et guérir les infections virales.

Ce pouvoir antiviral du ravintsara est, d’ailleurs, confirmé par les recherches de Jassim et de Naji en 2003. Son huile essentielle figure aussi dans la liste des huiles incontournables dans le guide des terres vivantes, écrit par Françoise Couic-Marinier.

Si le ravinstrara est utilisé principalement pour venir à bout de la grippe, c’est parce qu’il contient une molécule antivirale : 1,8 - cinéole. Cette substance possède une action anti-inflammatoire et antibactérienne qui évite la surinfection. Elle renforce, de ce fait, le système immunitaire à se protéger du virus de la grippe.

 

Bronchite

Le ravintsara est bénéfique pour soulager la bronchite. Riche en monoterpènes, des molécules décongestionnantes et expectorantes, il libère les voies respiratoires. Par la même occasion, il soulage également les bronches, en cas de toux.

 

Infections de l’ORL

Comme le ravintsara possède des vertus antivirales, expectorantes, et anti-inflammatoires, il est conseillé pour prévenir les infections de l’ORL, telles que :

  • Le rhume ;
  • La sinusite ;
  • La rhinopharyngite ;
  • L’otite ;
  • La rhinite ;
  • La toux grasse, la toux sèche ;
  • La bronchite.

 

Activité anti catarrhale

Un catarrhe nasal est une infection qui touche les muqueuses nasales. Il se manifeste par la sécrétion excessive du liquide nasal. Heureusement que le composant principal du ravintsara permet de pallier ce problème. En effet, l’eucalyptol contenu dans ses feuilles réduit la sécrétion du mucus. Il assèche de ce fait les voies respiratoires. 

 

Douleurs articulaires et musculaires

Le ravintsara est aussi conseillé en cas de douleurs musculaires et articulaires. Ses vertus énergisantes permettent d’apaiser les douleurs tout en réduisant les inflammations.

 

Fatigue

Grâce à ses vertus énergisantes, le ravintsara renforce le système immunitaire, surtout en cas de fatigue ou de convalescence.

 

Les formes d’utilisation du ravintsara

 

Huile essentielle

Le ravintsara est généralement disponible sous forme d’huile essentielle. Celle-ci possède des vertus antivirales, antibactériennes et décongestionnantes. Elle peut être utilisée de différentes manières :

  • Inhalation ou en olfaction : déposer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle sur la face interne des poignets ou dans un bol d’eau bouillante afin d’en respirer ensuite. Cette forme d’administration est recommandée en cas de fatigue, de grippe et d’affections respiratoires et ORL.
  • Diffusion qui consiste à déposer quelques gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur et profiter de l’atmosphère pendant une dizaine de minutes. Elle est indiquée en cas de fatigue.
  • Application cutanée : diluer l’huile essentielle avec de l’huile végétale. Cette forme d’administration est recommandée en cas d’herpès, d’asthénie, de bronchite accompagnée de toux grasse et d’infections ORL.

 

« Hevoka » avec les feuilles

Pour cette recette : faites bouillir les feuilles de ravintsara dans l’eau. Puis, inhalez les vapeurs d’eau en couvrant la tête d’une couverture.

 

Association avec d’autres plantes

Le ravintsara peut être utilisé en synergie avec d’autres plantes pour la fabrication des soins naturels comme :

  • Les gommes Propolis et Ravintsara bio à sucer qui sont indiquées pour assainir la gorge.
  • Les capsules Oléocaps qui renforcent le système immunitaire afin de mieux se prémunir des infections virales.

 

Les précautions d’usage du ravintsara

Comme toutes les plantes, le ravintsara contient des principes actifs très puissants. De ce fait, il doit être utilisé avec précaution. Raison pour laquelle, il faut :

  • Solliciter l’avis d’un médecin avant de l’utiliser chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes.
  • Éviter l’exposition au soleil après application en cas de synergie avec les huiles essentielles ayant des effets photosensibilisants.
  • Préférer une cure courte.
  • Éviter l’utilisation chez les personnes allergiques.

 

La prise en charge par l’assurance

L’Assurance maladie refuse de prendre en charge les soins naturels. Faisant partie des médecines douces, ces derniers sont dits « non conventionnels ». Alors, pour espérer se faire rembourser, le seul recours est : l’assurance santé.

Le traitement à base d’aloe vera prévient la grippe et les maladies infectieuses. Malheureusement, il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale, d’où l’intérêt de souscrire à une assurance santé. Pour choisir la meilleure, sollicitez l’aide du comparateur Santors.