Accueil > Phytothérapie > Tout sur l’achillée millefeuille

Tout sur l’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille

Elle est connue sous plusieurs noms comme : 

  • Le saigne-nez
  • Les sourcils de Vénus
  • L’herbe de Saint-Jean
  • L’herbe au charpentier
  • L’herbe aux coupures
  • L’herbe aux militaires
  • L’herbe de Saint-Joseph
  • L’herbe aux rochers
  • L’herbe au soldat

Dans cet article, nous allons vous présenter toutes les caractéristiques reconnues de cette plante en phytothérapie.

 

Portrait botanique de l’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille est une plante robuste qu’on trouve principalement sur le continent américain, l’Europe ou encore l’Asie. Sa tige mesure environ 80 cm, voire un à deux mètres de hauteur.

Vous reconnaîtrez l’achillée millefeuille par sa tige assez pâle et duvetée. Ses touffes de feuilles, colorées d’un vert foncé, se démarquent par un pétiole sur sa partie inférieure. Cette plante possède des feuilles en abondance. D’où son appellation « millefeuille ».

L’herbe aux militaires fleurit entre le mois juin et le mois de septembre. L’achillée millefeuille possède des fleurs blanches, pourpres ou roses et des petites fleurs à capitules blanc-jaune.

 

Classification et composition de l’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille est classée dans la famille des astéracées. C’est une plante herbacée qui est composée de :

  • Flavonoïdes (apigénine, vitexine, rutine, lutéolol, vicénine, quercétine, etc.)
  • Huiles essentielles (camphre, chamazulène, eucalyptol, azulène)
  • Lactones sesquiterpèniques
  • Alcaloïdes (homostachydrine, choline, bétonicine, stachydrine, achilléine)
  • Sels minéraux (potassium, phosphore)
  • Acides (acides ascorbiques, succiniques, foliques, caféiques, salicyliques)
  • Sesquiterpènes (germacranolides, guaianolides, eudesmanolides)
  • Coumarines
  • Tanins
  • Alkamides
  • Résine

 

Quand utiliser l’achillée millefeuille ?

L’achillée millefeuille possède plus de 80 principes actifs connus. Ces derniers ont permis aux études pharmacologiques de prouver les bienfaits de cette plante.

En France, l’utilisation traditionnelle de l’achillée varie d’une région à l’autre. Des études in-vitro ont été réalisées pour confirmer l’efficacité de la plante sans que des études cliniques ne soient mises en place.

Plusieurs pays ont dorénavant intégré l’achillée millefeuille dans leurs pharmacopées. Il s’agit en fait d’un recueil médical officiel qui archive les renseignements légaux sur les médicaments. Au fil des temps, les experts ont démontré divers usages possibles de cette plante pour traiter plusieurs maladies.

L’achillée millefeuille procure des bienfaits probants sur l’ensemble de notre organisme. En phytothérapie, on utilise essentiellement les fleurs et les feuilles pour traiter des pathologies comme :

 

Des troubles cardiovasculaires

L’achillée millefeuille permet de régulariser les fonctions cardiaques. Cette plante permet de réduire la tension artérielle. Arrivées à certains âges, certaines personnes deviennent très sensibles à l’hypertension. Pour y remédier, l’achillée peut vous être un allié intéressant.

Les sourcils de Vénus servent également à prévenir une déficience cardiaque.  C’est une plante qui permet effectivement d’éviter les troubles cardiovasculaires comme les inflammations, les infections ou les douleurs thoraciques.

 

Une obstruction hépatique

Le foie est un organe vital dans notre organisme. Le foie favorise la détoxication, l’épuration et le métabolisme des sels minéraux. Ainsi, ce système hépatique est susceptible de congestion.

Le foie est un organe moteur qui assure le fonctionnement intégral de notre organisme. Vous devez savoir que ses fonctions sont reliées au sang, à la peau, aux reins, etc. Maintenir sa santé devient ainsi indispensable. Vous êtes tenu alors d’éviter la consommation excessive de certains produits chimiques.

La consommation d’achillée millefeuille permet d’éliminer les éléments qui font obstruction dans la réalisation des synthèses hépatiques. Cette plante possède des vertus de purification inéluctables.

Si vous souffrez d’hépatite ou d’insuffisance hépatique, l’achillée millefeuille possède des actifs hépato protecteurs qui préservent le foie des impacts de D-galactosamine.

 

Une Insuffisance rénale et urinaire

Grâce à la transpiration, notre peau peut contribuer à l’extraction des substances toxiques contenues dans nos organes. Alors, si vous endurez une insuffisance rénale, vous pouvez prendre de l’achillée pour privilégier la sudation. 

L’achillée millefeuille permet d’éviter la formation des calculs.

De plus, cette plante possède des propriétés diurétiques qui favorisent la sécrétion de l’urine. Elle permettra ainsi le bon fonctionnement de votre système urinaire.

 

Une fièvre

L’achillée millefeuille sert à atténuer la fièvre. Cette plante facilite l’évacuation de la sueur. Une personne fiévreuse peut être sujette à une congestion de la tête. De même, les symptômes de cette maladie s’estompent essentiellement grâce à la transpiration.

Appliquée sur la peau, l’achillée assouplit et humidifie la peau. Ses vertus diaphorétiques font descendre rapidement la fièvre et réduisent les risques d’infection.

 

Une dent douloureuse

L’achillée millefeuille a un caractère réchauffant. Sa propriété tonique permet de stimuler une dent douloureuse. En injectant une solution liquide à base d’achillée à l’intérieur d’une carie ou d’une dent cassée, vous stimulez directement la racine pour l’endormir.

 

Des problèmes de circulation sanguine

Cette plante est réputée pour ses propriétés fluidifiantes. L’achillée régule effectivement la circulation sanguine dans tout l’organisme. Son utilisation permet aussi de minimiser les risques de coagulation et de leucémie.

Lorsque vous avez une plaie ouverte sur la peau, l’achillée millefeuille permet de neutraliser le saignement. En cas de saignement interne (au niveau des poumons par exemple) ou de saignement externe, cette plante garde toute son efficacité grâce à sa propriété hémostatique. 

 

Des problèmes utérins

L’achillée millefeuille favorise la menstruation des femmes. Cette plante possède une vertu régulatrice. Ce qui lui permet de lutter contre l’absence de menstruation ou l’aménorrhée.

L’achillée soulage aussi les menstruations douloureuses. Elle réduit largement les risques de crampes et de douleur abdominale pendant cette période. En général, cette plante privilégie la procédure de menstruation en prévenant tout type d’anomalie interne ou externe.

 

Une digestion

L’usage de l’achillée millefeuille produit d’innombrables avantages pour le fonctionnement de l’appareil digestif. Les experts en phytothérapie ont su démontrer dans leurs études que cette plante :

  • Facilite le métabolisme des nutriments dans le foie
  • Soulage les spasmes et les enflures digestives
  • Apaise les douleurs abdominales
  • Traite les troubles gastro-intestinaux

En d’autres termes, l’achillée millefeuille favorise la stimulation de la sécrétion biliaire pour assurer les procédures de la digestion.

 

Des troubles de retour veineux

En cas d’inflammation veineuse, de varices ou encore d’insuffisance ou de thrombose veineuse, l’achillée millefeuille favorise le retour veineux. De plus, ses propriétés soulage la dilatation pathologique des petites veines.

L’utilisation de cette plante permet aussi de soulager les hémorroïdes. Il s’agit du trouble veineux le plus fréquent chez l’homme. Appliquer du cataplasme d’achillée sur une boule hémorroïdaire accélère son désengorgement.

 

Les différentes formes de l’achillée millefeuille en phytothérapie

L’achillée millefeuille peut être utilisée sous différentes formes. Comme la plante entière procure des avantages médicaux probants, les médecins ont pu démontrer plusieurs aspects pharmaceutiques. Chaque forme est utilisée d’une manière différente.

Vous devez aussi savoir que chaque apparence de l’achillée millefeuille figure dans la pharmacopée européenne selon la pathologie traitée. C’est dire que l’usage de cette plante en phytothérapie prend plus d’ampleur dans la médecine moderne.

L’achillée peut se présenter sous forme de :

 

Comprimés et gélules

Les fleurs et les feuilles sont transformées généralement en comprimés ou en gélules. Cet aspect peut être bio ou synthétisé dans un laboratoire pharmaceutique agréé. Ces comprimés sont accessibles partout en Europe. Ils ne requièrent aucune ordonnance médicale.

Afin d’éviter tout type de contrefaçon, nous vous conseillons fortement de vous en procurer chez votre pharmacien.

 

Feuilles séchées et sommités fleuries

Les sommités fleuries ainsi que les feuilles séchées de l’achillée millefeuille sont utilisées pour une infusion. Elles sont facilement accessibles au marché puisqu’on les vend en sachet ou sans emballage.

Vous pouvez acheter ou cueillir les feuilles d’achillée, les sécher à la lumière du soleil et vous en servir comme infusion. Pour ce faire, il suffit de mélanger 2 cuillères à café de sommités ou de feuilles séchées dans un verre d’eau de 150 ml environ.

 

Teinture mère

Pour obtenir une teinture mère d’achillée millefeuille, il suffit de dissoudre la plante entière ou les sommités fleuries dans une solution hydroalcoolique.

Si vous utilisez une plante sèche, vous devez mélanger 100 g d’achillée dans une solution de 500 ml avec un alcool de 50°.

Lorsque vous utilisez une plante plus fraiche, mélangez 100 g d’achillée avec 200 ml d’alcool à 90°.

 

Poudre

Pour la poudre, on utilise généralement la partie supérieure de l’achillée. Vous devez la cueillir, la sécher et ensuite la broyer pour avoir une poudre.

Cette poudre peut se transformer en pilule. Vous pouvez aussi utiliser la poudre en la mélangeant dans l’eau. La poudre d’achillée millefeuille possède un goût amer et une odeur parfumée assez forte.

 

Comment utiliser l’achillée millefeuille ?

De manière générale, si vous utilisez l’achillée millefeuille pour ses bienfaits thérapeutiques, les médecins recommandent une consommation optimale de 3 g par jour.

Si vous suivez une thérapie in vitro à base d’achillée, vous devez prendre en compte la durée du traitement. Cette plante accroît la sensibilité de la peau à la lumière du soleil. Elle peut provoquer des réactions épidermiques. Dans ce cas, il est recommandé de l’utiliser pendant 15 jours au maximum.

En phytothérapie, l’achillée millefeuille peut prendre plusieurs formes. Afin de garantir l’efficacité de ce remède, vous êtes tenu de respecter la posologie usuelle.

 

Pour quelle posologie utilise-t-on l’achillée millefeuille ?

L’achillée millefeuille s’utilise en usage interne et en usage externe :

 

Usage interne

Pour l’usage interne, l’achillée millefeuille est utilisée pour prévenir l’anorexie, la dyspepsie. On l’utilise aussi afin de soulager les douleurs de menstruation. 

Vous pouvez infuser 2 g de feuilles séchées dans un verre d’eau de 150 ml pendant 10 minutes. Il est préférable de consommer cette infusion pendant 2 à 3 jours par semaine. Vous pouvez aussi boire 3 tasses de 40 g de sommités fleuries, infusées dans un litre d’eau bouillant pendant 3 jours.

Si vous utilisez de la teinture mère d’achillée, vous devez verser dans un verre d’eau tiède ou un jus de fruits environ 5 ml du mélange. Vous devez prendre cette solution 3 fois par jour pendant votre repas.

 

Usage externe

In vitro, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle à base d’achillée millefeuille pour soigner des blessures externes. Cette huile ne doit, en aucun cas être appliquée sur une plaie fraîche.

Afin de soigner une lésion cutanée, vous pouvez aussi utiliser une infusion d’achillée millefeuille comme compresse.

Enfin, pour soulager une douleur menstruelle, vous pouvez faire une baignade de siège à base de feuilles d’achillée bouillie. Cela doit durer environ 20 minutes pendant la période de menstruation.

 

Quelles sont les précautions à prendre en compte ?

Avant de consommer un produit thérapeutique à base d’achillée, vous devez prendre en considération certaines précautions d’emploi.

 

Mise en garde

L’usage de l’achillée millefeuille est limité. Cette plante est déconseillée pour un traitement à long terme puisqu’elle possède des actifs qui peuvent devenir toxiques. De plus, son exposition au soleil peut engendrer une inflammation cutanée chez certains sujets.

 

Contre-indication

L’huile essentielle d’achillée est contre-indiquée aux femmes enceintes puisqu’une dose excessive peut provoquer une situation contragestive. L’achillée millefeuille passe faiblement dans le lait maternel et n’engendre aucun trouble à la reproduction.

 

Effets secondaires

Vous devez vous abstenir de consommer cette plante si vous présentez des allergies aux astéracées. L’achillée millefeuille peut effectivement provoquer des réactions allergiques cutanées.

 

Les interactions possibles

Jusqu’à ce jour, aucune étude n’a démontré une interaction négative de l’achillée millefeuille avec des aliments ou d’autres plantes médicinales. Toutefois, si vous prenez des médicaments tout en poursuivant une phytothérapie, vous devez tenir compte des règles sécuritaires.

Les plantes médicinales peuvent réduire l’efficacité de certains médicaments comme :

  • Les anticoagulants
  • Les anticonvulsivants
  • L’insuline
  • Les hormones thyroïdiennes
  • Les anti arythmiques cardiaques
  • Les immunosuppresseurs

 

Les génériques reconnus

L’achillée millefeuille est un principal actif des plusieurs médicaments comme :

  • Tisane hepatique de Hoerdt
  • Colitisane
  • Tisane Provencale N° 5

 

Prise en charge et taux de remboursement

La phytothérapie fait partie de la médecine douce. Cela signifie qu’elle ne requiert d’aucun recours aux médicaments conventionnels. Ainsi, la Sécurité sociale n’octroie aucun remboursement dans l’utilisation des plantes médicinales.

 

Conclusion

En somme, l’achillée millefeuille est une plante aux multiples vertus. Au fil du temps, cette plante médicinale a procuré d’innombrables bienfaits à notre organisme. Elle permet de traiter plusieurs pathologies et régularise des troubles organiques majeurs.

L’achillée millefeuille est utilisée sous différents aspects. Actuellement, elle se présente sous forme de poudre, de comprimé, de teinture ou encore de tisane à infusion. Cette plante peut être utilisée in vitro ou à usage interne.

Cette plante est contre-indiquée pendant la grossesse. Au niveau de la Sécurité sociale, l’usage des plantes médicinales n’est pas remboursable. Ainsi, afin d’obtenir un taux de remboursement optimal en phytothérapie, vous devez souscrire une mutuelle santé.

Pour vous aider à en trouver une, Santors.fr met à votre disposition des prestations de comparaison fiable et efficace.