De nos jours, de plus en plus de personnes ont des problèmes de vue. Les frais de traitement et des matériels adéquats aux soins optiques s’avèrent cher, d’où l’intérêt d’une prise en charge et du remboursement. Afin de remédier à cela, une souscription à une mutuelle optique est la meilleure solution. Chacun peut bénéficier pleinement des avantages de la sécurité sociale.

Avant de choisir votre mutuelle optique n’hésitez pas à lire notre article sur: La chirurgie optique: ce qu’il faut savoir.

Pourquoi souscrire une mutuelle optique ?

À un certain âge, nos yeux se dégradent et cela nous contraint à prendre des mesures adéquates pour mieux préserver notre vue. Il est à noter que les soins et les matériels y afférents prennent une part de budget assez important pour les ménages français. En France, la consultation chez l’ophtalmologue est prise en charge par la sécurité sociale. Par contre, les matériels ainsi que les soins nécessitent quant à eux la souscription à une mutuelle, car les frais liés à ces charges sont très élevés. De plus, il se trouve que certains matériels liés à l’optique sont sujets à un changement périodique tous les 2 ou 3 ans. Cela pose des problèmes aux patients s’ils ne sont pas assurés, car les frais de remboursement octroyés par la sécurité sociale ne couvrent qu’une infime partie de la dépense. Ainsi, il est indispensable de conclure un contrat avec une mutuelle afin de couvrir les dépenses à sa charge. En outre, il est préférable de choisir un ophtalmologue partenaire de l’assurance afin de ne pas avancer d’argent.

Mutuelle et remboursement des lunettes

Disposer d’une mutuelle d’assurance optique est indispensable pour les personnes qui ont des problèmes de vue. En effet, les montures nécessitent en général un changement périodique. La sécurité sociale rembourse un pourcentage variable en fonction du régime d’affiliation du bénéficiaire, par exemple :

  • Pour les personnes appartenant au régime général, la sécurité sociale rembourse 60 % des frais et cela varie également selon l’âge du patient.
  • Pour ceux du régime SNCF, le remboursement est de l’ordre de 75%.
  • Pour la mutuelle, en complément avec la caisse d’assurance maladie, le remboursement peut atteindre jusqu’à 100% du coût de la monture et des verres.

Toutefois, chacun peut choisir une formule d’assurance qui lui convient et cela varie selon l’âge.

Le remboursement des lentilles de contact

La mutuelle d’assurance prend part au remboursement des frais de lentilles. Pour la sécurité sociale, les frais de remboursement s’élèvent à hauteur de 60% pour chaque lentille avec une base de 39,48€. Avec une mutuelle d’assurance, il est important de souscrire à un contrat qui inclut les lentilles afin de bénéficier d’un meilleur remboursement selon le forfait choisi. Avec une complémentaire santé, la personne concernée peut bénéficier d’un remboursement en partie ou en totalité. Chaque mutuelle santé a ses propres forfaits, mais la plupart propose des forfaits qui permettent de couvrir les frais non couverts par la sécurité sociale. Aussi, il est judicieux de faire une étude comparative de chaque mutuelle afin d’obtenir le meilleur prix.  

Qu’en est-il des remboursements pour la chirurgie de la myopie ?

Selon les derniers chiffres, environ 40% des Français souffrent de myopie. Cela se caractérise par un trouble visuel où la personne concernée ne voit pas de loin. Dans certains cas, le problème peut se résoudre à l’aide de verres correcteurs ou de lentilles, mais dans d’autres circonstances, une opération chirurgicale s’avère nécessaire. C’est une chirurgie locale qui requiert l’utilisation d’un laser, appelée chirurgie réfractive, cette intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Quant aux mutuelles santé, 60% d’entre elles prennent en charge l’intervention chirurgicale au laser pour la myopie, mais seulement en partie. La prise en charge varie d’un contrat à un autre, en moyenne, le montant s’élève à 700 € par œil. Pour des interventions sur les deux yeux, il faut compter en moyenne entre 1 000€, avec la technique de la PKR (PhotoKératectomie Réfractive), et 2 750€ avec la technique du Lasik (Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis), avant toute souscription, il est important de faire une comparaison des tarifs de différentes cliniques, mais aussi des hôpitaux publics avec des tarifs moins élevés. Pour certains cas de myopie sévère, certaines mutuelles proposent un forfait spécifique, car au fil du temps, le frais de remplacement des verres ou des lentilles tous les deux ans s’avèrent beaucoup plus cher qu’une opération chirurgicale.

Remboursement pour une chirurgie de la cataracte

La cataracte devient de plus en plus courante, elle touche à peu près une personne sur deux. Elle est prise en charge par l’assurance maladie, mais ne couvre pas les frais supplémentaires liés à l’opération. L’assurance maladie prend en charge les honoraires du praticien, les frais de l’anesthésiste, les frais d’hospitalisation ainsi que l’implant fixé à une base de 270€ par œil. Ce seuil se trouve largement dépassé au cours d’un traitement chirurgical, alors, il est indispensable de recourir à une mutuelle optique afin de régler les frais exorbitants engendrés par cette chirurgie. En 2007, un plafond à hauteur de 100% de l’assurance maladie a été établi pour les mutuelles de santé, soit 270€ de plus que celui remboursé par la sécurité sociale. De fait, si la dépense liée au coût de l’opération dépasse la limite fixée par la mutuelle, le patient doit régler lui-même les montants supplémentaires et cela dépend des frais du chirurgien et du lieu d’hospitalisation.  

Quelle formule de remboursement pour la mutuelle optique ?

Le montant des remboursements proposés par l’assurance maladie et la mutuelle apparaît maintenant clairement, que cela soit pour la chirurgie réfractive ou pour la chirurgie de la cataracte. Toujours en partant des chiffres actuels, la prise en charge de la Sécurité sociale sur les montures et les lunettes est de l’ordre de 60%, en partant d’une base tarifaire de 2,84 euros. Pour les mineurs, le remboursement des montures est de l’ordre de 60% et sur une base tarifaire de 3,49 euros.

Pour aller plus loin, le remboursement pour la consultation chez un ophtalmologue est de 70% du tarif de base proposé par la Sécurité sociale. Plus précisément, le remboursement est de 28% pour les ophtalmologues du secteur 1, il est de 23% quand la personne s’adresse à un ophtalmologue du secteur 2.

Pour se prémunir des dépenses liées aux consultations et interventions médicales pour les yeux, il faut se conformer à l’évidence : les prises en charge proposées par la Sécurité sociale sur les soins optiques sont faibles, voire très faibles. Pour ne pas dépenser des sommes importantes pour ces types de soins indispensables, la souscription à une mutuelle optique se revèle impérative.

Dans la quête d’une meilleure mutuelle optique, les experts s’accordent à dire qu’il convient de choisir une mutuelle qui propose un remboursement au forfait plutôt qu’en pourcentage. Le client peut se passer alors des calculs fastidieux sur les pourcentages et à la base d’un tarif de convention qui peut être proposé par la mutuelle elle-même.

L’argument des mutuelles qui proposent un remboursement par pourcentage est clair : si l’assurance conventionnelle rembourse à 60% ou 70% sur la base d’un tarif donné, la mutuelle, elle, couvre les 40 ou 30% restants, mais toujours en se basant sur ce même tarif conventionnel ou en l’optimisant un peu. À ce niveau, il faut être fort en calcul pour juger s’il y a des avantages ou non à souscrire à ce type de mutuelle optique.

Avec une mutuelle optique qui propose un remboursement au forfait, le montant proposé est un tout annuel fixe. Plus précisément, en indiquant au préalable vos besoins pour les soins optiques, la mutuelle peut par exemple vous proposer 200 euros par an et par personne. Il vous revient de bien répartir tout cela en cours d’année, vous n’aurez pas de dépenses pour les soins nécessaires relatifs aux yeux.

Autre astuce, il convient d’opter pour une mutuelle qui propose une offre de report de forfait. En partant toujours sur cet exemple de 200 euros, si vous n’avez dépensé que 160 euros au cours de la première année, les 40 euros restants viendront s’ajouter au forfait de l’année suivante. Vous aurez alors 240 euros pour la prise en charge par la mutuelle de vos dépenses en mutuelle optique sur une année et ainsi de suite.

Que faut-il retenir quand il est question de choix de la bonne mutuelle optique ?

Pour le choix d’une mutuelle optique, vous aurez à analyser les différentes formules de prise en charge pour les dépenses relatives aux consultations et soins optiques. C’est déjà une forme de comparaison que vous vous attelez à réaliser par vous-mêmes. Vous vous imprégnez également des différents points propres à chaque formule. Vous aurez ensuite tous les moyens de décider si une offre est avantageuse par rapport à une autre.

Comme indiqué auparavant, une mutuelle au forfait et avec possibilité de report de forfait est plus avantageuse qu’une autre qui propose un remboursement via calcul de pourcentage. Il faut noter qu’une offre convenable à une personne donnée n’est pas forcément bonne pour une autre. De la même manière, les promesses de remboursement peuvent paraître alléchantes, mais derrière, les frais d’adhésion et de maintien du contrat peuvent se révéler exorbitants.

Il est toujours nécessaire de vérifier au préalable si la mutuelle propose ou non un délai de carence. L’imposition de ce délai par la mutuelle vise entre autres l’évaluation du sérieux du client et de sa régularité sur le paiement des frais. Après une certaine période, en faisant preuve de rigueur et de constance, le client peut bénéficier en totalité des couvertures proposées par la mutuelle choisie.

L’un des réflexes à avoir est de vérifier au préalable le sérieux et la réputation de la mutuelle optique qui retient son attention. Rien de plus simple: il convient de regarder les avis d’internautes sur la mutuelle en question sur des sites, des forums. Il faut également vérifier les années d’expérience de la mutuelle, le nombre d’adhérents tout comme la satisfaction des membres. Par-dessus tout, tâchez d’utiliser un comparateur de mutuelle optique pour trouver la meilleure agence pour le remboursement des frais relatifs aux soins des yeux.

Utiliser un comparateur de mutuelle optique

Le comparateur de mutuelle optique permet d’aider toute personne souhaitant bénéficier d’une prise en charge complémentaire. Grâce au comparateur de mutuelle en ligne, on peut facilement trouver celle qui propose la meilleure offre pour la même prestation. En outre, l’utilisation d’un comparateur permet d’éviter les mauvaises surprises lors du remboursement. Pour faire le bon choix, il est conseillé d’utiliser plusieurs comparateurs de mutuelle optique, car chaque comparateur propose ses critères de comparaison. Il faut être vigilant, notamment sur :

  • Le prix de la consultation ;
  • Le niveau de la garantie ;
  • Les forfaits proposés ;
  • Les prises en charge ;
  • Le taux de remboursement ;
  • Le délai de remboursement.

Avec un comparateur de mutuelle optique, les recherches des meilleures formules se font en quelques minutes. Le choix devient ainsi plus large pour permettre à l’intéressé de mieux choisir la formule qui convient le mieux. Outre le gain de temps, les comparateurs permettent également de trouver les meilleures réductions proposées par certains opticiens partenaires. À noter également que la plupart des comparateurs de mutuelle mettent à disposition des internautes divers guides et conseils pour aider ces derniers dans leur choix. Grâce au comparateur, chaque ménage peut trouver la meilleure mutuelle qui lui convient pour une année, voire plusieurs années, en fonction des clauses présentées et signées. S’il n’y a pas satisfaction, l’intéressé peut toujours résilier le contrat tout en respectant les termes de rupture et aussi le préavis.

Mutuelle optique et reste à charge zéro

Notre actuel président a fait la promesse d’un remboursement intéressant, allant jusqu’à 100% via la prise en charge de la Sécurité sociale et des mutuelles. Ce remboursement à 100% dans le cadre du texte de loi « 100% santé » a été tout récemment adopté et le décret d’application, paru au Journal officiel le 12 janvier 2019. Cette réforme avantageuse pour les adhérents de la Sécurité sociale et des mutuelles concerne la dentition, l’audition et l’optique.

Concernant essentiellement l’optique, les options sont tenues de proposer des montures d’un montant plafond de 30 euros d’ici le 1er janvier 2020. Les opticiens doivent également proposer des verres minces, des montures diverses pour enfants et adultes. Dans ce contexte, le prix indiqué pour une paire de lunettes tourne autour de 105 euros. Ce montant est ensuite remboursé en totalité par le régime général et la mutuelle optique.

Ce système de remboursement s’applique à chaque fois sur une période de 2 ans. Autrement dit, des plafonds de remboursement valables sur une période de 24 mois sont indiqués pour divers soins relatifs à l’optique autant au niveau de la Sécurité sociale que de la mutuelle optique de son choix.

Soigner ses yeux n’est pas forcément à la portée de tout le monde. L’assurance santé ne couvre en effet qu’une petite partie des dépenses.  De plus, les frais liés aux soins s’avèrent de plus en plus cher. Ainsi, les mutuelles optiques apportent de plus en plus d’aides au niveau du remboursement des frais que cela soit au niveau matériel ou chirurgical, et ce en complémentarité avec la sécurité sociale. Toutefois, il faut bien choisir sa mutuelle de santé afin de bénéficier de tous les avantages. L’usage d’un comparateur de mutuelle optique reste indispensable pour trouver celle proposant des formules de couverture intéressantes et qui répondent au mieux à ses attentes et besoins.