Les frais dentaires coûtent particulièrement cher et ne sont pas toujours très bien remboursés par les complémentaires santé. C’est pourquoi une mutuelle proposant un bon taux de remboursement est indispensable pour faire face à ces frais et ce quel que soit notre âge !
Reste à savoir comment trouver la bonne mutuelle de soins dentaires, Santors vous explique !

N’hésitez à lire également notre article: Choisir une mutuelle pour la prise en charge des soins dentaires ou notre article sur: La mutuelle dentaire pour senior.

Tout d’abord… Que rembourse vraiment la Sécurité sociale ?

Avant de vous lancer dans la recherche de la meilleure mutuelle dentaire, vous devez d’abord identifier parmi ces frais, quels sont ceux qui sont pris en charge par l’Assurance maladie et quels sont ceux qui ne le sont pas.
L’Assurance maladie ne rembourse que les soins mentionnés dans la liste des prestations remboursables classés en deux catégories :Les soins ayant recours à la chirurgie : une extraction d’une dent de lait ou permanente, par exemple.

  • La première: Les soins conservateurs incluant le détartrage, la visite de prévention, le scellement des sillons, le traitement des caries, etc.
  • La seconde: Pour les soins courants, les honoraires sont rarement dépassés, une garantie de 100% de l’Assurance santé suffira.

Pour le reste, environ 70% des frais de soins dentaires sont remboursés par les organismes de complémentaire santé. Les soins  inclus dans ce remboursement :

  • Les prothèses dentaires,
  • La pose de couronne,
  • La pose d’un appareil dentaire,
  • Un bridge.

Notons que les tarifs imposés aux prothèses dentaires ne sont pas les mêmes que les consultations et les autres soins dentaires. Les dépassements d’honoraires sont fréquents car les traitements sont souvent libres.

Les traitements d’orthodontie, effectués sur des adolescents de moins de 16 ans, sont aussi remboursés par la Sécurité sociale à hauteur de 70%. Dans certains cas, un remboursement pour les adultes est également envisageable après une demande réalisée au préalable auprès de votre caisse d’Assurance maladie. En-dehors de ces cas, aucun remboursement n’est possible.

Que nous apporte une mutuelle dentaire ?

Si les soins courants pour les enfants, adolescents et adultes sont bien pris en charge par les complémentaires santé, ce n’est malheureusement  pas le cas de tous les soins. Les soins pour certains adultes et les seniors sont, eux, peu ou pas du tout, remboursés par la Sécurité sociale.

Souscrire à une mutuelle dentaire pour compléter la prise en charge devient ainsi presque une obligation pour les personnes ayant besoin d’importants soins dentaires. Cette dernière allègera en effet le patient d’une partie du montant sur la pose d’un implant, par exemple.

En plus de proposer un remboursement avantageux, un partenaire en soins dentaires n’exige pas de formalité complexe comme les délais d’attente et autres questionnaires médicaux… La mutuelle de soins dentaires propose aussi divers suppléments aux souscripteurs fidèles. Variant de 100% à 400%, la prise en charge peut également inclure les dépassements d’honoraires.

En portant votre choix sur un dentiste mutualiste, vous bénéficiez également des nombreux avantages proposés par le système de mutualité. Travaillant avec les mutuelles, le dentiste mutualiste ne vous fera payer que le pourcentage de frais à votre charge. Ne pratiquant que des tarifs conventionnels sans dépassement, le dentiste propose des tarifs maîtrisés, notamment concernant les actes non remboursés.

Quels sont les différents types de prise en charge ?

Les remboursements forfaitaires

Les mutuelles santé proposent généralement à leurs assurés deux types de prise en charge : le remboursement forfaitaire et le remboursement en pourcentage.

Si votre choix se porte sur un remboursement forfaitaire, votre partenaire santé fixera un montant de frais dentaire à rembourser. Ce montant sera versé mensuellement ou annuellement. En utilisant cette formule, certaines mutuelles dentaires offrent la possibilité à leurs assureurs de rembourser, sur l’année suivante, le montant non-utilisé de l’année. En revanche, si le taux de remboursement dépasse celui fixé dans le contrat, vous serez amené à payer un supplément.

Les remboursements en pourcentage

Dans le cas des remboursements en pourcentage, votre mutuelle dentaire fixera les remboursements sur les tarifs imposés par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles peuvent commencer sur une base de 100% tandis que d’autres peuvent aller jusqu’à 800%.

Comment choisir sa mutuelle dentaire : Déterminez vos besoins

Pour comparer les mutuelles dentaires, il vous faut prendre en considération différents points incluant vos besoins, les conditions d’indemnisation, les devis

Avant de vous tourner vers un comparateur pour choisir votre nouvelle mutuelle, réalisez en premier lieu un état de votre situation, mais aussi de vos besoins. Vos enfants doivent d’urgence se faire poser un nouvel appareil dentaire ? Vous avez absolument besoin d’avoir recours à l’orthodontie ? À une prothèse dentaire ? Votre profil déterminera la formule qui vous conviendra le mieux.

Les soins dentaires courants

Le soin des caries et les détartrages font partie des interventions courantes. Remboursées à 70% par la Sécurité sociale, elles peuvent entièrement être prises en charge par n’importe quel partenaire dentaire. Il vous suffit juste de sélectionner la mutuelle que vous jugez la moins chère pour cette catégorie basique de prestations.

Les soins dentaires chirurgicaux

Vous avez besoin de réaliser des soins dentaires chirurgicaux ? Établissez un comparatif des mutuelles qui proposent une gamme spéciale dentaire. Vous recevrez une meilleure prise en charge des différents soins dentaires en fonction de la garantie que vous choisirez.

Attention néanmoins, certains soins, bien que pris en charge à 100% par les mutuelles, peuvent engendrer un restant à votre charge dans le cas de dépassements d’honoraires. Il vous faudra donc opter pour la formule la mieux adaptée afin de profiter d’un appui de garanties spécifiques.

L’orthodontie

Avant de choisir une mutuelle spécialisée en orthodontie, vous devez d’abord faire réaliser un devis par votre stomatologue. En fonction de cette projection, vous pourrez ensuite trouver la mutuelle qui proposera un meilleur remboursement.

Le remboursement, généralement proposé sous forme de forfait semestriel ou annuel, dépendra néanmoins de votre garantie. Optez pour les remboursements semestriels, le traitement se faisant généralement tous les 6 mois, votre chirurgien-dentiste sera en mesure de vous dresser une facture à cette fréquence.

Les implants dentaires

Vous devez programmer la pose de plusieurs implants dentaires ? Intéressez-vous davantage aux mutuelles qui proposent un forfait concernant les soins non remboursés. Bien qu’étant remboursés à 70% par l’Assurance maladie, les frais sur les implants dentaires sont beaucoup plus élevés.

En effet, la prise en charge est calculée à partir du montant de base de responsabilité qui est inférieur aux tarifs pratiqués. Il vous faudra donc vous tourner vers les mutuelles pour implant.

Vérifiez les conditions d’indemnisation

Soyez ensuite très attentif au contrat, notamment au remboursement dentaire maximum. La majorité des mutuelles dentaires prennent en charge les soins courants conservateurs (dévitalisation, détartrage, etc.), les remboursements ne varient qu’en cas de pose de couronnes, de prothèses dentaires ou d’implants. Ceux-ci peuvent être sous forme de forfait ou de pourcentage avec plafond. Dans le cas des soins courants, le remboursement forfaitaire se révèle plus avantageux.

En ce qui concerne les mutuelles seniors, ou mutuelles familiales, celles-ci offrent des formules avec une prise en charge plus attrayante. N’oubliez pas néanmoins de prêter attention aux délais de carences qui varient d’un organisme à un autre. Notons que le délai de carence peut s’étaler sur 12 mois.

Une mutuelle avec ou sans plafond ?

Les mutuelles avec plafond

Il existe aussi des mutuelles avec ou sans plafond.

Un plafond de remboursement annuel est généralement appliqué par un partenaire santé sur les dépassements d’honoraires. Proposé en pourcentage, celui-ci correspond au tarif maximum remboursé chaque année par votre mutuelle dentaire et dépend du tarif de convention imposé par la Sécurité sociale.

Le plafond n’inclut généralement pas le remboursement de l’Assurance maladie et peut changer chaque année. Le choix d’une mutuelle plafonnée est déconseillé aux personnes réalisant des soins d’orthodontie ou d’implantologie.

Les mutuelles dentaires sans plafonds

Bien qu’étant plus onéreuses que les mutuelles classiques, les partenaires santé sans plafond sont fortement recommandés dans certaines circonstances. S’adressant d’ordinaire aux seniors, ce type de mutuelles se tourne en effet vers les personnes ayant recours aux prothèses et implants dentaires.

La hauteur des remboursements varie entre 600% (pour les implants), à 800% (pour le traitement des dents), les formules proposées par les mutuelles sans plafond varient aussi en fonction des garanties, des clauses d’exclusion et du prix des cotisations.

En résumé, pour choisir votre mutuelle dentaire, vous devez prêter attention à vos besoins, votre budget et le devis proposé par votre chirurgien dentiste. Vous pourrez ensuite réaliser un comparatif sur les mutuelles proposant les meilleures garanties.

Un remboursement à 100 % ?

Oui, un remboursement à 100 % se profile à l’horizon dans le domaine dentaire, mais aussi de l’optique et des prothèses auditives. Il s’agit de la réforme 100 % Santé, portée par la ministre de la Santé et qui fait partie des engagements du Président.

Lancée petit à petit depuis janvier 2019, la réforme Reste à Charge Zéro se fixe comme objectif un remboursement à 100 % par l’Assurance maladie et les mutuelles dentaires d’ici 2021. Pour ce faire, les professionnels de santé et les complémentaires de santé ont commencé à mettre en place un ensemble d’offres répondant aux attentes du Gouvernement.

Les contrats « responsables » des souscrits, mutuelles ou renouvelés intégreront cette nouvelle réforme à partir de janvier 2020 dans le domaine dentaire. Le remboursement à 100 % commencera par les bridges et couronnes dentaires. La prise en charge à 100 % des dentiers débutera en 2021. Notons que cette nouvelle réforme ne concerne pas les implants dentaires. Après concertation avec le Gouvernement, les mutuelles santé ont appuyé qu’elles ne prévoient aucune hausse des cotisations.

Une bonne nouvelle pour les assurés qui peuvent tranquillement attendre la prochaine étape, attendue en avril 2019, et qui touche le plafonnement du tarif des actes dentaires.