En prenant de l’âge, les risques d’être hospitalisé augmentent et les besoins en remboursement santé changent. Certes, l’Assurance maladie prend en charge une partie des frais d’hospitalisation. Cela ne suffit cependant pas, surtout lorsque l’on sait qu’une hospitalisation peut revenir très cher et nuire au budget des seniors à faible retraite.

L’Assurance maladie prend de moins en moins en charge les soins et médicaments. Se tourner vers une mutuelle santé permet aux personnes âgées de profiter d’une meilleure garantie lors d’un séjour à l’hôpital.

L’hospitalisation n’est pas le seul point à prendre en compte dans vos dépenses santé: N’hésitez pas à consulter en complément notre article: Quelles prises en charges des consultations médicales pour senior

rendez vous médical

Quels sont les différents frais d’hospitalisation ?

Avant de nous pencher sur les différentes prises en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé, il est important de connaître les différents types de frais et prises en charge au moment d’une hospitalisation. Sont inclus dans les dépenses lors d’une hospitalisation :

  • Les frais de séjour
  • Le forfait journalier hospitalier
  • Les services annexes incluant la télévision, le téléphone, etc.
  • Les dépassements d’honoraires
  • Le prix de la chambre.

Quels sont les frais remboursés par la Sécurité sociale ?

La Sécurité sociale propose aux seniors un remboursement partiel en cas d’hospitalisation à hauteur de 80 %. Les différents frais mis en œuvre durant votre séjour à l’hôpital sont généralement pris en charge par l’Assurance maladie. Cela concerne aussi bien les hôpitaux publics que les cliniques privées conventionnées.

Différents soins sont également pris en charge par la Sécurité sociale avant ou après votre séjour dans un établissement hospitalier. Elle propose :

  • Un remboursement de 70 % lors de la visite chez un anesthésiste avant une intervention chirurgicale
  • Un remboursement de 60 % pour les différentes séances de kinésithérapie après la sortie
  • Une prise en charge de 80 % lors d’une hospitalisation à domicile. Le forfait hospitalier ne sera pas pris en charge par le patient.

L’Assurance Maladie propose également un remboursement de 100 % dans certaines circonstances comme :

  • Des accidents de travail
  • Des affections longues durées
  • Des séjours dépassant 30 jours. Le remboursement se fera à partir du trentième jour.

Qu’en est-il du Reste à Charge Zéro ?

Voulant ce qu’il y a de mieux, notamment pour les personnes âgées, l’Assurance maladie collabore depuis peu avec les mutuelles. Celles-ci ont mis en place, depuis janvier 2019, un ensemble d’offres, proposées sous forme de panier, afin de répondre aux attentes du gouvernement qui souhaite proposer un remboursement à 100 % dans le secteur dentaire, optique et des prothèses auditives.

La Fédération de l’hospitalisation privée, ou FHP, souhaitent également faire adhérer ses patients à la réforme 100 % Santé. En intégrant les mutuelles dans le système de santé, les seniors bénéficieront d’une couverture pour :

  • Les honoraires des actes techniques pouvant être très élevés
  • Le forfait journalier
  • Les frais liés à la chambre seule.

Mais en attendant, le portefeuille des retraités continue de souffrir à cause du restant à charge. La facture peut grimper rapidement surtout si vous entrez dans une clinique privée non conventionnée. Souscrire à une mutuelle hospitalière complétera les différents remboursements.

soin personne

Comment choisir une bonne mutuelle santé senior ?

Une mutuelle hospitalisation doit vous permettre de rembourser au mieux vos frais d’hôpitaux, notamment les 20 % relatifs aux frais de séjour non pris en charge par le Sécurité sociale. En plus de rembourser les dépenses journalières, une mutuelle doit également permettre aux seniors de profiter de certains éléments de confort comme une chambre individuelle.

Il est donc recommandé de réaliser un comparatif afin de choisir la mutuelle santé seniors la plus performante. Certaines garanties diffèrent d’une mutuelle à une autre, notamment sur :

  • Le pourcentage de prise en charge des dépassements d’honoraires, souvent très élevé. Les dépassements d’honoraires des instrumentistes, médecins et anesthésistes sont fréquents dans les cliniques non conventionnées. En fonction des garanties choisies par la personne âgée, les frais additionnels peuvent être couverts jusqu’à 100 %.
  • Le forfait pour le remboursement d’une chambre particulière (facturée si le patient demande une chambre seule), que l’on appelle aussi dépenses de confort.
  • Le remboursement des services annexes comme le téléphone.

D’autres forfaits peuvent être proposés par les assurances santé hospitalisation comme :

  • Le transport médicalisé : les déplacements en ambulances jusqu’à l’hôpital ou au domicile sont remboursés jusqu’à 300 %. Le taux de remboursement se base sur le tarif kilométrique de convention défini par l’Assurance maladie.
  • Le forfait journalier, remboursé à hauteur de 100 % par de nombreuses mutuelles hospitalisation pour senior
  • Les imageries et analyses médicales (radiologie, IRM, tests biologiques…) avec un taux de remboursement allant de 150 jusqu’à 400 % sur la base des tarifs déterminés par la Caisse d’assurance maladie.
  • Les soins de suite incluant les honoraires des kinésithérapeutes, dont le remboursement est plafonné à 300 % pour les séances de rééducation fonctionnelle suite à une hospitalisation
  • Le séjour en psychiatrie, remboursé par certaines mutuelles, mais avec une durée d’admission ne dépassant pas les 3 mois par an
  • L’hospitalisation à l’étranger, remboursée jusqu’à 300 % de la Base de Remboursement de la Sécurité sociale ou BRSS.

En se tournant vers un comparateur d’assurances hospitalisation, les seniors peuvent d’ores et déjà faire leur choix sur les taux de remboursements les mieux adaptés à leurs besoins pour l’ensemble des garanties. Ces derniers peuvent également porter leur choix sur une mutuelle santé hospitalisation sans délai de carence.

Pourquoi choisir une mutuelle hospitalisation sans délai de carence ?

Une blessure, une chute ou un virus peuvent vite nous conduire à l’hôpital, surtout lorsque l’on a dépassé la cinquantaine. Un séjour imprévu en clinique ou à l’hôpital peut également survenir. En souscrivant à une assurance hospitalisation sans délai de carence, le patient peut être remboursé de ses frais médicaux dès les premières 24 heures d’adhésion.

Notons que le délai de carence correspond à la période (variant de 3 à 9 mois), après la souscription à une assurance santé, durant laquelle les garanties ne sont pas encore actives. Une mutuelle hospitalisation avec un délai de carence ne pourra pas vous rembourser même en engageant des frais, normalement couverts par cette dernière.

Certes, ce délai, également connu sous le nom de délai d’attente ou de stage, permet aux mutuelles de freiner les abus. Il n’est pas rare, en effet, que certains assurés souscrivent à une mutuelle santé pour se faire rembourser une grosse facture avant de résilier leur contrat.

Néanmoins, le délai de stage ou non pour les seniors se révèle être un élément crucial notamment au moment de choisir l’assurance d’hospitalisation en raison de leur santé de plus en plus fragile. La souscription à une mutuelle santé sans délai d’attente, aussi appelée mutuelle à effet immédiat, reste particulièrement sécurisante dans la mesure où les garanties sont actives dès que le contrat prend effet.

Très sollicitées par les seniors, les mutuelles santé à effet immédiat présentent à l’évidence des avantages indéniables, notamment durant :

  • Certaines urgences médicales
  • Une chirurgie ou hospitalisation imprévue
  • Un séjour à l’hôpital sans contrat de mutuelle, etc.
lit hôpital

Autres astuces pour réduire le reste à charge

Questionner la mutuelle sur ses prix

Il existe également d’autres méthodes afin de profiter d’un meilleur remboursement, aussi bien par l’assurance santé que par la sécurité sociale.

Avant de souscrire à la mutuelle senior de votre choix, commencez par vous renseigner sur les prix pratiqués lors d’un séjour en clinique ou à l’hôpital. N’hésitez pas à demander un devis afin d’éviter les mauvaises surprises.

Se renseigner sur la convention avec la Sécurité sociale

En ce qui concerne l’établissement hospitalier dans lequel vous souhaitez être soigné, prenez le temps de demander si ce dernier est conventionné ou non. Le conventionnement fait effectivement partie des nombreuses conditions pour être pris en charge par les mutuelles et l’Assurance maladie.

Choisir les médecins signataires du Contrat d’Accès aux Soins

Les anesthésistes et chirurgiens ayant signé le CAS permettront aux seniors de bénéficier d’un meilleur remboursement de la mutuelle et du régime de base.

Privilégier les hôpitaux publics

Les établissements hospitaliers publics offrent effectivement des services d’assistance, de confort et de soin beaucoup moins élevés que les cliniques.

Opter pour une mutuelle sans limite d’âge

Recommandée aux seniors, une mutuelle sans limite d’âge propose des garanties spécifiques comme l’hospitalisation à domicile ou encore les médecines. Les garanties viagères deviennent presque une nécessité pour les personnes de plus de 60 ans.

Enfin, avant de souscrire à une mutuelle senior, prenez le temps de lire les clauses des contrats d’adhésion. Cela vous permettra, par exemple, de connaître les plafonds de remboursements de certains soins.