En France, de plus en plus de personnes souffrent actuellement des problème de vue. Or, les soins ainsi que les matériaux y afférents s’avèrent très onéreux et parfois hors du pouvoir d’achat. Le remboursement de la sécurité sociale ne couvre pas tous les frais et les dépenses, voilà d’ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus de personnes décident de souscrire à une mutuelle optique.

De nombreux forfaits adaptés aux besoins sont présentés par chaque assurance, il convient à l’assuré de faire le bon choix, une formule adaptée à un individu n’est pas forcément adaptée pour un autre. En réalité, les contrats de mutuelle optique revêtent un caractère personnalisé. Quelles sont les prises en charge promises par la mutuelle santé ? Est-il réellement avantageux de souscrire à une mutuelle ? La couverture médicale et l’assurance maladie en soi ne sont-elles pas des formules largement suffisantes ? Tous les éléments de réponses sont dans cet article.

Vous voulez connaître tous les avantages pour une prise en charge de vos frais de soins ? Lisez notre article: Mutuelle optique: le gouvernement limite la prise en charge de vos frais.

lunettes

Le remboursement des lunettes

L’assurance maladie prend en charge les lunettes de vue à hauteur de 60% et cela varie selon l’âge. Pour les moins de 18 ans, les montures sont remboursées à hauteur de 60% avec une base fixée à 30,49€. Pour les verres, le remboursement s’élève également à 60% sur la base d’un tarif fixé à 2.84€ , mais le tarif de base varie en fonction du degré de correction.

Il faut noter que les verres teintés ne sont pas remboursables par l’assurance maladie. Il y a néanmoins des cas exceptionnels tels que les affections oculaires ainsi que la myopie sévère avec une prescription de l’ophtalmologue. Le remboursement proposé par l’assurance maladie pour ces troubles oculaires est faible par rapport aux dépenses, les coût des appareillages optiques sont élevés. C’est pourquoi les mutuelles de santé ont établi des forfaits incluant le remboursement de matériels optiques, avec une complémentaire de santé, le remboursement pourrait atteindre la totalité de la dépense liée à l’achat des lunettes. Les frais non couverts par la sécurité sociale peuvent être pris en charge par la mutuelle.

Les lentilles de contact ont  un remboursement de 60%  sur la base de 39,48 €, quel que soit le type de lentilles (réutilisable ou non, journalière ou hebdomadaire) le prise en charge se fait uniquement sur prescription médicale. Pour les moins de 16 ans, la présentation d’une ordonnance médicale est obligatoire, pour les individus plus de 16 ans, un ordre médical de moins de trois ans est nécessaire.

Avant d’opter pour une mutuelle, il est important de savoir si l’on a vraiment besoin d’une complémentaire santé ou non. Si les lunettes sont bon marché et que les remplacements de verres ne sont pas fréquents, il serait avantageux de ne pas conclure un contrat. Les cotisations annuelles pourraient s’avérer beaucoup plus chères que les dépenses quant à l’achat direct des lunettes.  

Il est primordial de bien choisir sa complémentaire santé afin de bénéficier d’une prise en charge complète, chaque mutuelle propose de nombreux forfaits raisonnables et adaptés aux besoins des assurés.  Les garanties couvrent toutes les dépenses optiques pendant une année. Pour cela une comparaison s’impose sur les différents forfaits, pour certaines mutuelles, un petit bonus est offert au client fidèle. Cela augmente chaque année leur forfait d’où un avantage indéniable.

Pour les mutuelles de santé, le remboursement minimum des verres à correction simple est de l’ordre de 50€ et peut atteindre jusqu’à 470€. Quant aux verres complexes, la prise en charge minimale est de 200€ avec un plafond de 750€. Pour les verres très complexes, le remboursement varie de 250 à 850€.

En général, le remboursement optique se fait tous les ans ou tous les 2 ans suite à un renouvellement des verres correcteurs. Il est primordial de suivre à la lettre les conditions établies par les assureurs et de s’acquitter du paiement des cotisations annuelles. C’est d’ailleurs une règle essentielle permettant de gagner la confiance de la mutuelle de votre choix. Toutefois n’oubliez pas de lire le contrat vous liant à cette complémentaire pour éviter les surprises lors de vos remboursements, en effet, les taux de remboursements peuvent variés d’une année sur l’autre

lunette blanche et noir

Le remboursement des lentilles

Les lentilles sont considérées comme étant des objets de confort et d’extravagance par la sécurité sociale. Elle ne prend en charge le remboursement des lentilles que sur recommandation médicale et pour certaines pathologies, dont la myopie sévère, le strabisme accommodatif, le kératocône, l’astigmatisme irrégulier, l’aphakie. Les lentilles, elles, sont remboursées à hauteur de 60% avec une base annuelle fixée à 39,48€ pour chaque œil.

Grâce à la mutuelle de santé, les frais liés à l’achat de lentilles, quelle que soit son degré d’utilité, sont remboursés en fonction des termes du contrat. Toutefois, il est préférable de choisir un forfait annuel qui permet d’avoir une idée de ce que l’on pourrait dépenser durant l’année, car les surplus sont à la charge du client.

Il est important d’avoir une prescription de son ophtalmologue afin de la présenter à sa complémentaire de santé, cela permet de convaincre la mutuelle du sérieux de votre démarche. Tâchez également de confirmer votre solvabilité en présentant par exemple votre fiche de paie à la mutuelle choisie.

Le remboursement de la chirurgie

L’opération de la myopie n’est pas prise en charge par l’assurance médicale, elle est considérée comme étant une chirurgie de confort. Pourtant, avec les mutuelles de santé, il est possible d’établir un contrat stipulant la chirurgie rétractive sachant que, le montant de la prise en charge varie selon les mutuelles. Il est indispensable de se renseigner auprès de sa complémentaire santé sur les conditions de remboursement, car le coût d’une opération pourrait atteindre les 2000€ voir plus.

Pour l’opération de la cataracte, elle est prise en charge par la sécurité sociale si elle est réalisée par un chirurgien du secteur 1. Le remboursement est fixé sur une base de 270€ pour chaque œil et les frais supplémentaires sont à la charge du patient. Pourtant, avant toute opération, il est important de consulter son ophtalmologiste pour un diagnostic. L’opération peut s’avérer coûteuse avec les honoraires du chirurgien qui dépasse largement le seuil fixé par l’assurance maladie : anesthésiste, la prise en charge des frais de chirurgie ambulatoire. Avec un complémentaire santé, le patient pourra s’assurer un implant performant pour l’entretien de ses yeux et de la vue. De plus, lors de l’opération de la cataracte, si un problème persiste, le patient séjournera quelques jours à l’hôpital. La prise en charge par la mutuelle permettra de profiter d’un certain confort.  

chirurgie oeil

Quelques mots sur le reste à charge zéro de 2020

Ces dernières années, beaucoup de gens trouvent que le reste à charge à payer pour les soins optiques, après le remboursement par le régime général et celui effectué par la mutuelle optique de son choix, apparaît encore exorbitant. Cela ne passe pas inaperçu aux yeux du gouvernement. Voilà pourquoi le Président a agi de telle sorte que sa promesse du reste à charge zéro ne soit plus une fiction. Le décret d’application de cette loi du texte « 100% Santé » menée par la Ministre Agnès Buzyn est paru au Journal officiel le 12 janvier 2019.

Le RAC 0 ou reste à charge zéro porte sur 3 postes de dépenses santé à savoir les prothèses auditives, les prothèses dentaires et les lunettes. Concernant l’optique, pour des verres unifocaux de -6 et 6, le remboursement est à 100% et dans les limites de 420€, incluant verres et monture. Le remboursement à 100% peut atteindre un plafond jusqu’à 800€ selon l’intensité de la correction.

Le RAC 0 implique le concours du régime général et de la mutuelle optique. Cela garantit en effet un remboursement à 100% à l’avantage des adhérents puisque le reste à charge pour ces derniers est nul.

En résumé, les dépenses relatives aux soins oculaires sont onéreuses. Pourtant ils sont négligés par la sécurité sociale. Les mutuelles d’assurance proposent de nombreux forfaits pour que chacun puisse en bénéficier. Les remboursements en complémentarité avec celui de la sécurité sociale suffisent largement à couvrir les dépenses relatives à l’achat des lunettes, des lentilles, ainsi que les soins chirurgicaux. Afin de découvrir les meilleures mutuelles de santé, il suffit de recourir à un comparatif de mutuelle permettant aux assurés de faire leur choix.