Accueil > Se soigner France > Baisse de la testostérone : signes, causes et traitements

Baisse de la testostérone : signes, causes et traitements

Qu’est-ce que la testostérone ?

La testostérone est une hormone fabriquée par les corps à la fois des hommes et des femmes. Elle joue un rôle dans la puberté et la fertilité et affecte également le désir sexuel. Chez les hommes, la testostérone est produite en masse au niveau des testicules. Chez les femmes, une grande partie de la testostérone est produite par les ovaires. Les hommes ont un niveau de testostérone beaucoup plus élevé que les femmes.

La testostérone influence fortement le développement de nombreuses caractéristiques considérées comme des traits masculins : elle affecte l’apparence et le développement sexuel, stimule la production de sperme ainsi que la libido, et aide au développement de la masse musculaire et de la masse osseuse.

La production de testostérone diminue naturellement avec l’âge. La production augmente pendant la puberté et commence à diminuer après 30 ans. Après cette période, le niveau de testostérone chez les hommes commence à baisser d’environ 1 % par an.

Il existe également un phénomène de baisse de cette hormone non liée à l’âge, que l’on désigne sous le nom de syndrome de carence en testostérone ou déficit en testostérone.

 

Les causes du déficit de testostérone

Le syndrome de carence en testostérone peut être classé en deux catégories : le déficit de testostérone primaire et le déficit de testostérone secondaire.

 

Zoom sur le déficit de testostérone primaire

Le déficit de testostérone primaire se produit lorsque l’on est né avec une condition de santé qui empêche de produire suffisamment de testostérone ou que les testicules ont été endommagés de sorte à ne pas pouvoir produire cette hormone en quantité suffisante.

Le déficit de testostérone primaire peut être causé par le syndrome de Klinefelter, une chimiothérapie ou encore une blessure physique au niveau des testicules. Ce type de déficit de testostérone est difficile à traiter, et les hommes atteints de cette pathologie peuvent avoir besoin de consulter un spécialiste s'ils essaient de concevoir un enfant.

 

Qu’est-ce que le déficit de testostérone secondaire ?

Le déficit de testostérone secondaire se produit lorsque les testicules peuvent fonctionner normalement, mais d'autres problèmes de santé empêchent la production de testostérone.

Il est normal de produire moins de testostérone avec les années qui passent, mais les problèmes de glande pituitaire, les maladies auto-immunes, le VIH, l'obésité, les types de diabète 1 et 2, et l'utilisation quotidienne d'analgésiques à base d’opioïdes peuvent tous provoquer un syndrome de carence en testostérone secondaire.

Votre médecin vous proposera de réaliser des analyses régulières si vous présentez l'un de ces facteurs de risque. Ce type de déficit en testostérone est généralement plus facile à traiter que le déficit de testostérone primaire.

 

Les symptômes d’un déficit en testostérone

Quels sont les signes qui indiquent que vous pourriez souffrir d’un syndrome de carence en testostérone ? Ils sont nombreux, dans la mesure où la testostérone joue un rôle important dans l’état de santé global d'un homme.

Voici les symptômes courants d’un déficit en testostérone :

 

La perte de cheveux

La perte de cheveux, que ce soit sur la tête ou sur le corps, est le signe extérieur le plus clair d'un déficit en testostérone chez les hommes et l'une des premières choses qu'un médecin recherche lorsqu'il vérifie un niveau de testostérone faible. La testostérone est essentielle à la pilosité du visage et du corps : une baisse de celle-ci pourrait être un indice que votre niveau de testostérone est déficient.

 

Une baisse de la libido

La testostérone joue un rôle majeur dans la libido à la fois féminine et masculine. Si vous remarquez que votre libido commence à faiblir et qu'il n'y a pas d'explication évidente (comme le stress, les événements traumatisants ou le manque de sommeil), prenez rendez-vous avec votre médecin pour voir si une déficience en testostérone ou un autre problème en est à l’origine.

 

Le dysfonctionnement érectile

Le dysfonctionnement érectile va de pair avec la faible libido provoquée par une baisse du niveau de testostérone. Bien que la plupart des cas de dysfonction érectile soient dus à d'autres problèmes de santé, il est possible qu'un déficit en testostérone puisse affecter vos performances sexuelles.

 

L’infertilité

La testostérone est l'une des principales hormones nécessaires à la création des spermatozoïdes. Un faible niveau de testostérone signifie un faible niveau de sperme. Pour certains hommes, un syndrome de carence en testostérone signifie qu'ils ne produisent pas de sperme du tout. Vous aurez besoin de consulter un médecin pour confirmer ce diagnostic, mais si vous et votre partenaire avez du mal à concevoir, il sera peut-être nécessaire de faire vérifier votre niveau de testostérone.

 

L’ostéoporose

Lorsque votre niveau de testostérone est adéquat, une très petite quantité est transformée en œstrogène pour protéger vos os. Mais lorsque votre taux de testostérone est bas, votre corps n’en produit plus. Une faible densité minérale osseuse et l'ostéoporose sont plus préoccupantes pour les hommes de plus de 65 ans, mais tout homme doit être conscient de ce risque.

 

Une faible masse musculaire

La testostérone est l'hormone la plus importante pour la croissance musculaire. Lorsque vous avez un faible niveau de testostérone, votre masse musculaire commencera à diminuer. C'est quelque chose que votre médecin traitant examinera s'il suspecte un syndrome de carence en testostérone.

 

Des sauts d'humeur

Être très émotif peut être un problème pour les hommes qui ont un faible taux de testostérone. Un niveau normal de testostérone est nécessaire pour garder votre humeur sous contrôle. Dans la mesure où les sauts d'humeur peuvent être causés par de nombreux autres problèmes de santé, vous devez cependant parler à votre médecin si vous êtes sujet à des changements d'humeur soudains que vous ne pouvez pas expliquer.

 

De la fatigue et des difficultés à se concentrer

Avec un niveau normal de testostérone, vous vous sentirez plus énergétique. Cependant, l'une des plus grandes plaintes des hommes ayant un faible taux de testostérone est qu'ils se sentent fatigués et éprouvent des problèmes à se concentrer, même en ayant dormi suffisamment. Une fatigue qui dure des semaines et qui ne peut pas être expliquée par le stress ou une activité intensive est parfois signe d’un déficit en testostérone.

 

Des bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur chez l'homme ne surviennent généralement que chez ceux qui ont subi une chimiothérapie et n'ont presque plus de testostérone dans leur corps. Bien que nous ne sachions pas pourquoi cela se produit, si vous avez des bouffées de chaleur, il est important que vous consultiez votre médecin.

Avoir un ou deux des symptômes présentés ci-dessus ne signifie pas nécessairement que vous souffrez d’un syndrome de carence en testostérone. Beaucoup d'entre eux peuvent également apparaître avec de nombreux autres problèmes de santé. Mais si vous remarquez que vous présentez plusieurs de ces symptômes en même temps, ce n'est pas une mauvaise idée de demander à votre médecin de vérifier si vous avez un faible niveau de testostérone.

 

Comment diagnostiquer un déficit en testostérone ?

Un faible niveau de testostérone est relativement facile à diagnostiquer. En effectuant un simple test sanguin, on pourra voir si vous avez un niveau anormal de testostérone. Normalement, la testostérone dans le sang doit se situer entre 8,2 et 34,6 nmol/L chez l’homme et 0,3 et 3 nmol/L chez la femme. Votre médecin procédera également à un examen physique pour vérifier la croissance de vos cheveux, la croissance de vos muscles, ainsi que la taille et l'apparence de vos testicules. Votre médecin peut effectuer ces tests sanguins et ces examens lors de vos examens réguliers si vous avez un problème de santé (comme le diabète ou le VIH).

 

Comment traite-t-on un déficit en testostérone ?

Le traitement d’un syndrome de carence en testostérone est également relativement simple : il suffit de compléter ce qui manque. La thérapie de remplacement de la testostérone est disponible sous différentes formes. Il est important de savoir que vous devrez faire des analyses de sang régulières pour surveiller vos niveaux de testostérone et vous assurer qu’ils sont rééquilibrés. Voici les options dont vous disposez :

  • Gel : à appliquer une fois par jour sur une zone spécifique de votre peau.
  • Patch : à appliquer une fois par jour sur une zone propre et sèche de la peau.
  • Injection : à faire administrer toutes les 2 à 4 semaines par un professionnel de la santé, ou administrée à domicile une fois que vous ou un proche avez été formés à le faire.
  • Gel nasal : à appliquer 3 fois par jour à l’intérieur de vos narines.
  • Implant : à placer juste en dessous de la peau par votre médecin pendant 3 à 6 mois.

 

Conclusion

Le niveau de testostérone dans votre corps évolue constamment en réponse aux besoins de votre corps. Cependant, le niveau global de testostérone dans votre corps change également tout au long de votre vie. Une diminution du niveau de testostérone est une conséquence naturelle du vieillissement, mais il existe également d’autres causes. Heureusement, cette pathologie est facile à diagnostiquer et à traiter.

Par ailleurs, il est important de savoir que les traitements du déficit en testostérone ne sont pas intégralement remboursés par la Sécurité sociale. Pour bénéficier d’un meilleur taux de remboursement, souscrivez une mutuelle santé. Santors vous accompagne dans votre choix par son comparateur de mutuelles en ligne.