Accueil > Se soigner France > Contrôle avant opération (dent, cardio, labo)

Contrôle avant opération (dent, cardio, labo)

Pourquoi effectuer des contrôles avant une opération ?

Le Central fédéral d’expertise des soins de santé recommande des contrôles préopératoires. Ces derniers ont pour objectif de sécuriser au maximum les conditions d’une intervention. Ils aident à éviter les risques de complication et déceler les anomalies pouvant entraver l’opération. Ils permettent également au médecin de recueillir toutes les données biologiques et physiques du patient.

Le bilan préopératoire regroupe les soins à effectuer avant l’intervention. Cette méthode permet à la fois de préparer physiquement et psychiquement le patient. Pendant cette phase, le médecin informe ce dernier sur les détails et le processus de l’opération.

 

Quels sont les contrôles nécessaires avant une opération ?

En fonction de l’intervention chirurgicale et de l’état du patient, le médecin pourra prescrire une série de contrôles à son patient.

 

Le bilan bucco-dentaire

Le bilan bucco-dentaire est nécessaire pour prévenir les éventuelles infections. Les foyers infectieux doivent être traités avant de commencer l’intervention.

Trois types d’opérations bucco-dentaires nécessitent un bilan avant l’opération :

  • La pose d’une prothèse articulaire ;
  • La radiothérapie cervico-faciale ;
  • La transplantation d’organes.

Le dentiste effectue un contrôle visuel minutieux de vos dents et des tissus mous de votre bouche. Un examen radiologique, un scanner ou une imagerie 3D peut également s’avérer nécessaire.

 

L’évaluation cardiologique préopératoire

Même pour une chirurgie non cardiaque, une évaluation cardiologique est recommandée. Les complications cardiovasculaires péri-opératoires pouvant être fatales, la réalisation de ce contrôle est très importante.

Un examen cardiologique permet de détecter d’éventuels problèmes cardiaques qui n’ont pas été diagnostiqués auparavant. C’est également une évaluation qui met en évidence les niveaux de risque, notamment si le patient souffre de douleurs thoraciques ou des essoufflements.

Un contrôle cardiologique peut être effectué dans les cas suivants :

  • La pose des prothèses articulaires ;
  • Des chirurgies à faible risque pour les patients souffrant d’une maladie cardiaque ;
  • Des chirurgies à risques élevés comme le pontage coronarien…

Les personnes ayant des maladies chroniques nécessitent également une évaluation cardiologique. On parle ici des :

  • Diabétiques ;
  • Personnes souffrant de maladie ou d’insuffisance rénale ;
  • Personnes ayant des antécédents comme l’insuffisance cardiaque ou un AVC ;
  • Personnes ayant des difficultés avec les exercices physiques et pouvant présenter des problèmes cardiaques…

Les examens cardiaques reposent essentiellement sur :

  • Un électrocardiogramme au repos ;
  • Une échocardiographie du stress ;
  • Une scintigraphie myocardique.

 

Les analyses de laboratoire

Pour les interventions à faible risque, les analyses de laboratoire ne seront pas obligatoires. Elles sont prescrites notamment pour les personnes ayant des problèmes de santé. Les antécédents médicaux déterminent aussi la pertinence de ce type de contrôle. Le médecin pourra recueillir des renseignements supplémentaires afin de prendre toutes les précautions avant l’intervention.

Les cas suivants nécessitent une analyse de laboratoire avant opération :

  • Les patients présentant fréquemment des ecchymoses et ayant des troubles de coagulation ;
  • Les patients ayant des problèmes dans les interventions antécédentes comme un saignement ou une hémorragie ;
  • Les personnes diabétiques ;
  • Les femmes surtout si elles sont en âge de procréer et doivent effectuer un test de grossesse.

Les analyses reposent sur deux volets qui sont les analyses sanguines et les analyses urinaires.

Les bilans sanguins sont caractérisées par :

  • La formule sanguine complète ;
  • Le test de fonction rénale ;
  • Le test de coagulation.

 

Quelles sont les précautions avant une intervention chirurgicale ?

Les examens nécessaires s’effectuent une à deux semaines avant l’intervention chirurgicale. Le médecin vous expliquera la nécessité de chaque contrôle. De votre côté, vous devez fournir toutes les informations sur votre santé : des symptômes anormaux, la liste des médicaments que vous prenez, etc.

Cependant, il est important que vous preniez quelques précautions, à savoir :

  • Arrêter de fumer totalement ou temporairement ;
  • Vous informer auprès de votre médecin sur les interprétations des analyses effectuées ;
  • Vous renseigner sur les traitements à effectuer post-opératoires (antidouleurs, rééducation…) ;
  • Demander de l’aide à vos proches pour vous conduire à l’hôpital avant et après l’opération.i

La préparation avant une intervention chirurgicale doit être suivie rigoureusement pour éviter toutes complications. Mais les séries de contrôles engendrent également des frais médicaux. Si vos examens sont peu remboursés par la Sécurité sociale, une bonne mutuelle pourrait vous être utile. Pour anticiper vos frais d’examens et vos frais chirurgicaux, trouvez la mutuelle qui répond à vos besoins grâce à Santors, le comparateur d’assurances.