Accueil > Se soigner France > Fausse route

Fausse route

Fausse route : qu’est-ce que c’est ?

La fausse route alimentaire ou l’inhalation d’un corps étranger se traduit par le passage d’un aliment liquide ou solide ou d’un corps étranger dans les voies respiratoires et non dans l’œsophage.

La substance inhalée obstrue donc la trachée, ou la bronche et peut bloquer partiellement ou totalement la respiration.

La fausse route peut toucher tout individu, à n’importe quel âge. Toutefois, c’est un accident qui arrive plus fréquemment chez les nourrissons et il est à noter que 80% des cas d’inhalation de corps étranger touche les enfants de moins de 3 ans. Les personnes âgées sont aussi concernées par le phénomène de fausse route.

 

Les causes d’une fausse route

Chez les nourrissons, l’immaturité du système digestif est la principale cause d’une fausse route.

Lorsqu’une fausse route est récurrente chez une personne, on parle de dysphagie. Dans ce cas, certains facteurs peuvent en être la cause surtout chez les personnes âgées :

  • Les maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson.
  • Une mauvaise santé bucco-dentaire entraînant une mauvaise mastication.
  • La conséquence d’une dénutrition.
  • Des maladies comme un cancer ORL, une Sclérose en plaque…

 

Les symptômes de la fausse route

Les signes d’alerte suivants sont les symptômes d’une fausse route :

  • La suffocation.
  • Une toux prononcée.
  • Une difficulté à respirer.

Si le corps étranger bloque totalement la respiration, l’asphyxie peut survenir.

Dans ce cas, la respiration est impossible et suivie d’une cyanose et des sueurs.

Chez les enfants de moins de 2 ans, les signes d’alerte sont  :

  • Un arrêt brutal de la respiration
  • La peau devient pâle et les extrémités des mains, des pieds ou des lèvres prennent une couleur bleuâtre.
  • La mobilité devient réduite.

Ces symptômes peuvent s’accompagner de pleurs.

La fausse route nécessite une prise en charge urgente pour éviter l’asphyxie.

 

Les gestes à effectuer en cas de fausse route

Selon l’âge et la gravité de l’inhalation de corps étranger, la prise en charge sera différente.

 

Les gestes à faire

L’asphyxie étant la forme la plus grave, il est capital d’appeler le 15 ou le 112.

En attendant leur arrivée, quelques gestes peuvent être pratiqués :

 

Les tapes dans le dos

Pour permettre au corps inhalé de ressortir, 5 claques dans le dos sont à effectuer. Positionnez votre main bien à plat et tapez entre les omoplates. Assurez-vous que la personne se penche un peu vers l’avant. Ensuite, tapez 5 fois au maximum. Si le corps étranger reste toujours coincé, effectuez la manœuvre de Heimlich.

 

La manœuvre de Heimlich

Cette technique permet d’aider la personne à expulser le corps inhalé :

  • Placez-vous derrière la victime
  • Placez vos bras autour de sa taille
  • Posez votre poing fermé sur son ventre, précisément entre son thorax et son nombril
  • Placez l’autre main en dessus de votre poing
  • Une fois que vous êtes sur cette position, pressez fermement et fortement vers soi et vers le haut. Répétez 5 fois ce mouvement pour permettre au corps étranger d’expulser.

Si la victime perd connaissance, il faut l’allonger et effectuer un massage cardiaque en attendant les secours.

 

Les gestes à éviter

Les gestes à éviter concernent notamment les bébés et les enfants. Ces derniers doivent être conduits directement en urgence. Il faut surtout éviter de :

  • Les secouer ou de taper dans le dos au risque d’aggraver la situation
  • Introduire un doigt dans la bouche des bébés
  • Les suspendre par les pieds

 

Le traitement d’une fausse route

Une fois que la victime est prise en charge par les services d’urgence, une tachéométrie peut être nécessaire pour permettre la respiration. Ensuite, on procèdera à l’endoscopie pour extraire le corps étranger.

Un traitement d’antibiotique sera prescrit pour éviter le risque de pneumopathie.

 

Les préventions d’une fausse route

Pour éviter une fausse route, certaines mesures doivent être prises.

 

Chez les bébés et les enfants

La prévention chez les enfants repose sur quelques points :

  • Écartez tous les objets qui peuvent être inhalés par accident : jouets de petites tailles, pièces de monnaie, piles rondes, capuchons de stylos….
  • Respectez l’âge indiqué pour l’utilisation des jouets
  • Vérifiez que ses jouets ne comportent pas des pièces facilement détachables : les yeux d’une poupée…
  • Faites manger uniquement les enfants sur les sièges adaptés et sous surveillance pour réduire les risques d’accidents. Ils doivent être assis correctement pour prendre un goûter ou un repas.

 

Chez les personnes âgées

Pour les personnes qui sont régulièrement sujettes à une fausse route, quelques précautions sont de rigueur :

  • Bien s’installer avant de prendre le repas
  • Opter pour une alimentation plus émincée voire mixée pour avoir une texture moins solide et faciliter la digestion
  • Avoir une bonne santé bucco-dentaire
  • Toujours avaler ses médicaments avec un verre d’eau

 

Conclusion

La fausse route est un accident qui peut toucher brutalement,  n’importe qui et n’importe quand.

Il est donc nécessaire de connaître les premiers gestes à effectuer pour une prise en charge rapide et éviter les complications. Pour prévenir ce risque, il est important d’avoir une bonne mutuelle pour prendre en charge les frais médicaux. Pour cela, faites-vous aider par Santors pour trouver la mutuelle qui répond à vos besoins.