Accueil > Se soigner France > Coût et remboursement des implants mammaires

Coût et remboursement des implants mammaires

Qu’est-ce qu’un implant mammaire ?

La pose d’implants mammaires est une opération chirurgicale qui consiste à faire augmenter le volume des seins ou à remodeler la poitrine en y introduisant des prothèses mammaires.

Les femmes y ont généralement recours pour des raisons esthétiques. Concrètement, cette intervention permet d’accroître le volume des seins (considérés trop petits) ou pour améliorer la forme de la poitrine afin que celle-ci soit bien proportionnelle à la silhouette.

Certaines patientes recourent à cet acte pour des raisons réparatrices. Cette opération peut être recommandée par un spécialiste suite à une maladie (cancer du sein par exemple), un grave accident ou une hypoplasie congénitale qui a pu provoquer des conséquences déplaisantes au niveau de la zone de la poitrine.

 

Déroulement de la pose d’implants mammaires

La pose d’implants mammaires est un acte chirurgical assez lourd qui implique plusieurs étapes, à savoir :

 

Le premier rendez-vous chez le chirurgien

Le premier rendez-vous est crucial, car il déterminera les étapes futures. Vous serez amenée à expliquer à votre chirurgien vos besoins et/ou vos souhaits esthétiques. Il effectuera alors une analyse minutieuse de vos seins, de la forme de votre buste, de la tonicité de votre peau ainsi que de votre morphologie afin de déterminer les types de prothèses à utiliser.

En outre, il devra impérativement s’informer sur vos antécédents médicaux ou chirurgicaux. Cela est important afin d’éviter les problèmes dus à des contre-indications. Cette première consultation vous permettra également d’en savoir davantage sur le déroulement de l’opération, les enjeux et les éventuels risques de complications.

 

Le choix des prothèses

Grâce aux innovations technologiques, plusieurs choix de prothèses s’offrent actuellement aux patientes. Cependant, seul l’accord du chirurgien devrait réellement confirmer le type de dispositif le mieux adapté selon le cas.

Il faut savoir que certaines prothèses peuvent ne pas correspondre aux attentes ou à la morphologie de la patiente. C’est pour cette raison que les recommandations des chirurgiens doivent absolument être prises en considération. Il existe deux types de prothèses :

  • Les prothèses externes

L’implant consiste à poser un coussinet au-dessus de la peau. On insère celui-ci à l’intérieur d’un soutien-gorge adapté. Cette prothèse permet de ne pas procéder à une opération chirurgicale suite à une mastectomie.

Il existe plusieurs types de prothèses externes : les prothèses textiles, les prothèses standards en silicone, les prothèses techniques en silicone adhérentes et les prothèses techniques en silicone non adhérentes.

  • Les prothèses internes

Aussi appelées « implants mammaires », les prothèses internes sont placées suite à une opération chirurgicale des seins. Le rendu est étonnamment naturel. Les prothèses internes peuvent se décliner en diverses versions selon :

  • La texture de l’enveloppe,
  • La substance de remplissage (gel de silicone ou sérum physiologique),
  • La forme (rond, anatomique ou asymétrique),
  • Le profil ou la projection (bas, modéré, haut).

 

L’intervention : 24h d’hospitalisation

L’opération sera effectuée sous anesthésie générale et durera environ une heure. Il est préférable que la patiente arrive le matin afin que l’opération puisse s’effectuer durant la journée. Après l’opération, la patiente devra rester à l’hôpital en observation. Elle pourra ensuite rentrer chez elle le lendemain matin après la mise en place du soutien-gorge de contention.

 

Les suites opératoires

Durant les jours qui suivent l’opération, des contrôles doivent être effectués. La patiente peut en effet ressentir des douleurs. Cependant, afin d’éviter des complications, le spécialiste préconisera certaines mesures (éviter les activités physiques intenses, ne pas exposer au soleil les cicatrices durant la première année, entre autres).

 

Coût et remboursement des implants mammaires

La pose d’implants mammaires peut coûter très cher. Le tarif peut coûter plusieurs milliers d’euros dans certains cas. Par conséquent, il est important de bien étudier les possibilités de remboursement, soit par la Sécurité sociale, soit par la mutuelle santé. L’Assurance maladie prend généralement en charge l’intégralité des dépenses liées à la chirurgie réparatrice (prothèse textile, prothèse standard en silicone et prothèse technique en silicone).

La prescription médicale confirmera le type d’équipement utilisé. En outre, le médecin devra également compléter le protocole de soins lié à l’Affection longue durée (ALD) et l’ordonnance bizone permettant de distinguer les prescriptions en rapport ou non avec l’ALD.

Si le montant du dispositif dépasse celui prévu par la prescription, le reste sera à la charge de la patiente et donc de sa mutuelle si elle est couverte par une complémentaire. En ce qui concerne les opérations à dimension purement esthétique, les soins ne sont en aucun cas pris en charge par la Sécurité sociale.