Accueil > Se soigner France > La diminution du goût et de l’odorat en vieillissant

La diminution du goût et de l’odorat en vieillissant

Comment définir la diminution du goût t de l’odorat en vieillissant ?

En vieillissant, le corps humain change : la sensibilité gustative s’altère et la difficulté à percevoir le goût devient accrue.

 

L’anosmie

Lorsque le nombre de cellules et de neurotransmetteurs impliqué dans la perception de l’odorat diminue, on parle de l’anosmie. Cette pathologie affecte près de 40% des seniors. Chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de la maladie de Parkinson, la perte de l’odorat est souvent plus prononcée.

 

L’agueusie

Lorsque les récepteurs sensoriels comme les papilles gustatives s’altèrent, on parle plutôt de l’agueusie. Cette pathologie est caractérisée par la perte totale ou partielle du sens du goût.

Chez les seniors, on parle de hypoagueusie, c’est-à-dire, une diminution partielle ou une altération de la perception du goût. L’hypoagueusie atteint généralement les seniors vers 60 ans et s’intensifie vers 70 ans.

 

Pourquoi la perception du goût et de l’odorat diminue chez les seniors ?

Avec l’âge, le métabolisme du corps change. Les seniors sont plus sensibles à la déshydratation du fait de la diminution du volume d’eau dans le corps. Le taux de glycémie a également tendance à se dérégler, d’où une sensation altérée de faim ou de soif.

D’autres facteurs peuvent favoriser l’anosmie-agueusie :

  • Les chocs émotionnels comme la perte d’un proche
  • Le tabagisme
  • L’arrêt des activités comme le travail
  • Une maladie chronique comme l’Alzheimer
  • Un problème bucco-dentaire
  • La perte partielle ou totale de la vue liée à l’âge

 

Quelles sont les conséquences de l’anosmie-agueusie chez les seniors ?

La diminution de la perception du goût et de l’odorat entraîne des conséquences pouvant influer sur la qualité de vie :

La diminution de l’appétit : le sens du goût joue un rôle majeur dans la stimulation de l’appétit : sucré, salé, acide, amer, la température. Lorsque la perception du goût change, les plats deviennent fades entraînant la perte d’appétit.

La dénutrition : l’anosmie-agueusie altère une bonne alimentation, non seulement en termes de quantité mais aussi en qualité. Si l’entourage sent une odeur de plat appétissante, la personne âgée perçoit par exemple une mauvaise odeur ou ne perçoit aucune odeur.

Une sensation de mal-être : l’anosmie-agueusie peut impacter sur le bien-être d’une personne comme la baisse du moral voire des troubles dépressifs

 

Comment stimuler le goût et l’odorat ?

Chez soi ou avec un spécialiste, vous pouvez stimuler vos sens de goût et de l’odorat et retrouver votre appétit :

 

Prenez plaisir pendant vos repas

La prise du repas doit être un moment convivial. Il est donc important de prendre ses aises, d’être dans de bonnes conditions avant de manger. Pour cela, vous pouvez :

  • Vous asseoir confortablement.
  • prendre part à une discussion agréable pendant le repas.
  • Utiliser un joli couvert qui aide à ouvrir l’appétit.
  • Bien présenter vos plats.
  • Changer de temps à autre de décor : aller au restaurant, manger sur la terrasse, manger avec des amis…
  • Varier le menu : des plats colorés, jouer avec la texture, se faire livrer des repas à domicile…
  • Utiliser des condiments et des épices pour réveiller les sens : les herbes aromatiques, la vanille, le girofle….

Les modes de mastication et de déglutition doivent être également adaptés :

  • Bien mastiquer les repas afin de mieux identifier les saveurs et faciliter la déglutition.
  • Ne pas hésiter à humer les repas pour réveiller les sens.
  • Avoir une santé bucco-dentaire saine.

 

Faites-vous aider par des spécialistes

Vous pouvez également opter pour l’aide des spécialistes. Un nutritionniste peut vous aider à suivre un régime qui convient à vos habitudes alimentaires tout en permettant de développer votre appétit.

La sophrologie et la naturopathie dispensent des ateliers qui ont pour but de stimuler les sens. Ces spécialistes utilisent l’huile essentielle ou organisent des balades en forêt afin de stimuler le sens de l’odorat. Ces ateliers peuvent également vous aider à réveiller et à solliciter les autres sens.

La diminution du goût et de l’odorat est une défaillance des sens qui doit être considérée avec sérieux. Vous pouvez réadapter votre mode d’alimentation selon vos capacités et vos besoins, mais vous pouvez aussi faire appel à un spécialiste pour vous aider.

Dans ce dernier cas, une mutuelle peut vous être utile pour alléger les frais liés aux honoraires des spécialistes. Découvrez Santors, un comparateur d’assurances qui vous aide à trouver les garanties qui répondent à vos besoins.