Accueil > Se soigner France > L'apnée du sommeil chez les seniors

L'apnée du sommeil chez les seniors

Définition de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire du sommeil généralement causé par une obstruction répétée des voies aériennes supérieures. Ce dysfonctionnement du sommeil se traduit par un arrêt total de la respiration. La durée dudit arrêt peut aller jusqu’à 30 secondes. Notons que ce dernier se manifeste de manière répétitive.

Concrètement, une personne atteinte d’une apnée du sommeil peut subir des micro-réveils durant la nuit rendant son sommeil de mauvaise qualité.   Les principaux symptômes de ce trouble comprennent le ronflement, la somnolence diurne et une diminution du fonctionnement cognitif.

Parmi les facteurs de risque de la maladie, on retrouve :

  • L’obésité
  • Les anomalies anatomiques
  • Le vieillissement
  • Les antécédents familiaux.

L’apnée du sommeil est également associée à l’hypertension, aux maladies cardiovasculaires et pulmonaires et à une mortalité accrue.

 

La prévalence de l’apnée du sommeil chez les seniors

La prévalence de l’apnée du sommeil augmente avec l’âge. Une baisse du fonctionnement cognitif chez les personnes âgées souffrant d’apnée du sommeil peut ressembler à une démence.

Les changements liés à l’âge en ce qui concerne le contrôle de la respiration au début du sommeil peuvent, en théorie, augmenter la prévalence de l’apnée du sommeil chez les personnes âgées.

Cependant, des études minutieuses des modifications de la chimio-sensibilité liées au sommeil indiquent que le vieillissement en soi ne favorise pas l’apnée centrale du sommeil. En effet, le contrôle central de la respiration est relativement stable chez les personnes âgées.

 

Les symptômes de l’apnée du sommeil chez les personnes âgées

Il serait facile de confondre les symptômes de l’apnée du sommeil avec ceux des déficiences fonctionnelles du vieillissement. Bien qu’il y ait des similitudes, la différence réside principalement au niveau cardiovasculaire.

L’apnée du sommeil et le vieillissement peuvent conduire à une mauvaise qualité du sommeil, un dysfonctionnement cognitif et une augmentation des troubles cardiovasculaires.

Parmi les autres symptômes, on citera également :

  • L’envie de dormir
  • Un dysfonctionnement cognitif
  • D’autres problèmes cardiovasculaires.

 

Les traitements de l’apnée du sommeil

Différentes solutions sont proposées aux personnes sujettes à une apnée du sommeil et le choix du praticien dépend de la gravité du cas de chaque patient.

 

La pression positive des voies respiratoires

Le traitement de choix pour l’apnée du sommeil est la pression positive continue des voies respiratoires. Un appareil exerce une pression d’air positive à travers un masque nasal. Une attelle sera créée artificiellement pour maintenir les voies respiratoires dégagées durant le sommeil.

 

Une opération chirurgicale

Une intervention chirurgicale peut également être envisagée. Il faut cependant faire preuve de prudence avec les personnes âgées. En effet, il y a un risque accru de complications liées à la chirurgie.

Les procédures chirurgicales comprennent la reconstruction nasale, la somnoplastie, l’uvulo-palato-plastie assistée par laser, l’uvulo-palato-pharyngoplastie, l’avancement du muscle génioglosse, la suspension hyoïde et l’avancement maxillo-mandibulaire pour les cas graves lorsque d’autres traitements ont échoué. En dernière option, une trachéotomie peut être réalisée.

D’autres méthodes ont également prouvé leur efficacité :

  • La perte de poids diminue ou élimine considérablement les apnées.
  • Les appareils oraux sont utilisés pour agrandir les voies respiratoires la nuit en déplaçant la langue et la mandibule vers l’avant.
  • La thérapie positionnelle consiste à éviter la position couchée pendant le sommeil chez les patients qui ont surtout des apnées en position couchée sur le dos.

La prise en charge médicale de l’apnée du sommeil repose rarement sur un traitement médicamenteux. Les quelques médicaments (antidépresseurs et stimulants respiratoires) testés pour le traitement se sont révélés inefficaces ou provoquent une tolérance ou des effets indésirables graves et des complications.

L’apnée du sommeil est une pathologie plutôt répandue chez les seniors, mais sous-diagnostiquée. Les chiffres le prouvent ! Un Français sur dix serait atteint d’apnée de sommeil, dont un tiers sont des personnes de plus de 65 ans. L’Assurance maladie prend en charge 60 % des frais médicaux relatifs au traitement de l’apnée du sommeil. Les complémentaires santé peuvent vous rembourser les restes à charge. Pensez donc à souscrire à une mutuelle pour vous faire rembourser la totalité des coûts liés à vos soins. Grâce à Santors, vous pouvez rapidement trouver la meilleure assurance pour traiter l’apnée du sommeil.