Accueil > Se soigner France > Les effets secondaire de l’anesthésie chez les seniors

Les effets secondaire de l’anesthésie chez les seniors

Les effets de l’anesthésie sur les seniors

Avec l’âge, l’organisme se fragilise, cumule les pathologies et peine à s’adapter à une épreuve d’intervention chirurgicale. C’est pour toutes ces raisons que l’anesthésie peut avoir des conséquences relativement importantes sur les personnes âgées. Parmi les effets les plus courants, il y a :

  • Les complications respiratoires : si elles sont souvent dues à un surdosage de l’anesthésique, l’âge, l’obésité et la durée de l’intervention constituent également des facteurs de risque importants
  • Une sensibilité cardiaque accrue
  • Une diminution des facultés intellectuelles se manifestant par une gamme de symptômes très large : problème d’élocution, désorientation dans l’espace, hallucinations, délires, perte de mémoire… En général, ces symptômes durent 24 heures. Mais dans des cas très rares, ils peuvent subsister pendant plusieurs années
  • Un ralentissement des processus physiologiques : l’anesthésie ralentit les processus physiologiques et ces derniers peuvent mettre du temps pour retrouver leur normalité. Il est donc normal d’avoir des troubles digestifs ou urinaires après une opération chirurgicale, mais ils sont plus prononcés chez les seniors.

 

Les bonnes pratiques à adopter pour limiter les effets secondaires de l’anesthésie

Les effets secondaires postopératoires de l’anesthésie sont quasiment inévitables et, comme dit précédemment, ils sont généralement plus prononcés chez les personnes âgées. Il existe toutefois de bonnes pratiques qui permettent de les limiter.

 

Avant l’opération

C’est à l’anesthésiste de déterminer les facteurs susceptibles d’interférer avec l’anesthésie. Pour ce faire, il peut prescrire différents examens. Les résultats de ces derniers l’aideront à définir le type d’anesthésique à utiliser, mais surtout les consignes à suivre par le patient pour limiter les effets indésirables de l’anesthésie (arrêt de l’alcool, du tabac…).

 

Après l’anesthésie et l’opération

La chose à faire pour récupérer au plus vite est de ne pas s’aliter. Au contraire, il faut s’efforcer de reprendre progressivement ses activités afin d’aider toutes les fonctions du corps à revenir à la normalité rapidement. Pour limiter les effets secondaires de l’anesthésie, voici quelques pratiques à observer :

  • Pour éviter les nausées postopératoires, mangez de l’huile essentielle de gingembre de citron ou de menthe poivrée
  • Si vous souffrez de troubles intestinaux, buvez de l’eau faiblement minéralisée en grande quantité
  • Pour renforcer le système immunitaire et limiter l’apparition d’infection, faire une cure de jus de légumes et de jus de fruits
  • Afin d’éliminer plus rapidement les médicaments utilisés au cours de l’opération, optez pour la phytothérapie. Vous avez le choix entre une cure de 21 jours de bourgeons de bouleau ou de cassis
  • Afin d’augmenter la vitesse de régénération des cellules de votre foie, faites une cure de 21 jours de Desmodium
  • Pour la purification de reins, des poumons, faites une cure de 10 jours d’échinacée.

 

Plus de sérénité avec la prise en charge d’une mutuelle

Certains frais pré et post opératoires sont pris en charge par l’Assurance maladie. Il s’agit par, exemple, des honoraires de l’anesthésiste (remboursement à 70 %) et des séances de rééducation (remboursement à 60 %).

Si vous voulez profiter d’une meilleure prise en charge, votre seule option est de souscrire une mutuelle santé. Cette option est fortement conseillée pour les seniors chez qui les frais de soins postopératoires peuvent être très conséquents en raison de la fragilité de leur santé.

Quelle que soit votre situation, Santors vous aide à trouver la mutuelle la plus adaptée à vos besoins grâce à notre large expertise dans le domaine de l’assurance. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une meilleure prise en charge avant, pendant ou après vos opérations chirurgicales sous anesthésie.