Accueil > Se soigner France > Clinique mutualiste : les avantages et les inconvénients

Clinique mutualiste : les avantages et les inconvénients

Qu'est-ce qu'une clinique mutualiste ?

À but non lucratif, un centre de santé mutualiste est un établissement de santé privé créé et géré par une ou plusieurs mutuelles santé. En France, il existe plus d'une centaine de cliniques mutualistes. Il vous sera donc facile de trouver ce type d’établissement dans votre région.

La moitié de ces cliniques garantissent une hospitalisation de courte durée en médecine, en chirurgie et en soin obstétrical. D'autres se spécialisent dans le suivi des patients et leur réadaptation. Une dizaine d'entre eux rassemblent les meilleurs spécialistes en santé mentale. Il existe également des établissements prenant en charge l'hospitalisation à domicile.

Soumises à la charte de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), les cliniques mutualistes couvrent l'ensemble des soins hospitaliers. Elles garantissent la prise en charge des soins pour les enfants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées.

 

Les avantages d’un centre de santé mutualiste

Le réseau des établissements de santé mutualistes existe depuis plus de 50 ans. De nombreux assurés s'orientent vers ces types de centre de santé offrant des avantages satisfaisants.

Difficile, par exemple, pour un patient de maîtriser les frais liés à une hospitalisation. Les cliniques mutualistes leur permettent de maîtriser leur reste à charge. Chaque assuré profite des meilleures offres du réseau d'établissements mutualistes de sa région.

Au sein d’un centre de santé mutualiste, il n'est pas obligatoire d'avancer les frais des soins et des autres charges liées au séjour à l'hôpital. En ce qui concerne les soins médicaux au quotidien, la clinique mutualiste garantit un frais de soins sans dépassement du tarif conventionnel.

Mieux encore, les actes non remboursés seront proposés à des tarifs maîtrisés grâce à une collaboration directe avec les complémentaires santé. Vous économiserez une somme considérable pour les soins qui présentent un faible taux de remboursement.

Soulignons que les médecins qui travaillent au sein d'une clinique mutualiste possèdent un statut de salarié. Ces professionnels de la santé restent ainsi au sein de l'établissement à temps plein.

De jour comme de nuit, ils s'occupent uniquement des patients de la clinique. Vous ne serez en aucun cas confronté à une absence de votre médecin alors que vous vous trouvez en situation d'urgence. Dites adieu aux longues heures d’attente à la réception, même sans rendez-vous au préalable.

De plus, le dépassement d'honoraires n’est pas appliqué au sein d’une clinique mutualiste. Le coût de chaque consultation auprès d’un médecin général, par exemple, ne dépasse donc pas le tarif conventionnel imposé par l’Assurance maladie qui est de 23 €.

Ce qui est extrêmement avantageux sachant que le dépassement d'honoraires au sein d'un hôpital public peut s'élever jusqu'à plus de 200 % du tarif de la Sécurité sociale. Le coût des soins est donc relativement moins cher que dans les autres cliniques privées et les hôpitaux publics.

 

L'hospitalisation au sein d'une clinique mutualiste

Dans une clinique mutualiste, la participation quotidienne pour la chambre est similaire à celle au sein d'un hôpital public, soit d'une soixantaine d'euros. Par ailleurs, les autres soins peuvent être moins chers. Tout au long de l'hospitalisation, l'Assurance maladie rembourse les actes médicaux à hauteur de 80 %.

Le loyer quotidien de la chambre reste à la charge du patient. L'assuré peut attendre sa sortie de l'hôpital avant de payer les restes à charge, ainsi que les autres frais obligatoires à son propre compte.

Les frais appliqués à une hospitalisation dans un centre de santé sont similaires à ceux pratiqués pour une hospitalisation à domicile. La seule différence, c'est que le patient ne bénéficie pas d'un forfait journalier d'hébergement lorsqu'il choisit un traitement à domicile.

La Sécurité sociale garantit le paiement à l'avance des honoraires des médecins traitants et des professionnels paramédicaux. Les médicaments, les analyses médicales et le transport en ambulance sont également pris en charge.

 

L’hospitalisation à domicile

Une clinique mutualiste peut recommander une hospitalisation à domicile aux patients atteints de pathologies graves comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, les affections neurodégénératives et les maladies infectieuses.

La famille d'une personne âgée atteinte de l'Alzheimer peut également se tourner vers cette option afin de garantir la sécurité du malade. Les médecins de la clinique mutualiste peuvent garantir trois types de soins.

 

Les soins ponctuels

Les soins ponctuels rassemblent les interventions médicales régulières. Il s'agit notamment des traitements complexes comme la chimiothérapie. Dans ce cas, une équipe médicale planifie une intervention au domicile du patient. Pour une simple injection quotidienne, il est possible d'engager un infirmier ou un médecin de la clinique mutualiste.

 

Les soins continus

Une hospitalisation à domicile doit être similaire à une hospitalisation standard. Pour des soins continus, un médecin doit réaliser un contrôle du patient à son domicile au quotidien. Des équipements professionnels peuvent être utilisés en cas de besoin.

Le médecin peut imposer un délai du traitement à domicile. Si l'état de santé du patient s'aggrave, il est obligatoire de le transférer à la clinique mutualiste spécialisée dans la prise en charge de sa maladie.

 

Les soins de réadaptation

Ce type de soins concerne les patients qui viennent de passer un séjour de longue ou de courte durée à l'hôpital. Un patient peut rentrer chez lui lorsque son état de santé commence à s'améliorer.

Par contre, le médecin peut proposer de continuer le traitement avec une hospitalisation à domicile pour un suivi médical, à savoir un traitement post-opératoire, les pansements complexes et la prise de médicaments à risque.

 

Les inconvénients des établissements mutualistes

Comme une clinique mutualiste est à but non lucratif, les services proposés peuvent être limités. D’autre part, les professionnels de la santé œuvrant au sein d’une clinique mutualiste sont moins bien payés que ceux travaillant pour un hôpital public. En tant que salariés, les médecins généralistes, dentistes et autres spécialistes ne peuvent travailler qu’au sein d’un centre mutualiste.

Ces diverses raisons peuvent pousser les médecins à ne pas donner le meilleur d’eux-mêmes notamment pour les soins basiques. Les interventions complexes comme la chirurgie inquiètent aussi certains assurés.

Malgré ces réserves, les établissements mutualistes proposent des soins de qualité par rapport aux hôpitaux publics. Les patients sont généralement traités même s'ils n'ont pas les moyens de régler leur participation avant leur hospitalisation.

En cas de difficultés sévères, les patients seront orientés vers d'autres hôpitaux qui collaborent avec la Mutuelle santé. Le médecin traitant au sein de la clinique mutualiste de votre choix peut vous confier à un spécialiste d'un autre établissement mutualiste, d'une clinique privée ou d'un hôpital public.

 

Vous souhaitez adhérer à une mutuelle de la FNMF afin de profiter d’un meilleur remboursement pour des soins basiques ou lors d’une hospitalisation ? Prenez le temps de consulter le réseau d’établissements mutualistes et de réaliser un devis afin de maîtriser les restes à charge. Comparez également les assurances complémentaires santé afin d’anticiper les frais de santé imprévus.