Accueil > Se soigner France > Soins palliatifs et remboursement mutuelle

Soins palliatifs et remboursement mutuelle

Qu’entend-on exactement par soins palliatifs ?

Pour une définition simple et facile à retenir, les soins palliatifs désignent les différents soins et accompagnement prodigués aux patients souffrant d’une maladie incurable, grave, progressive ou en phase terminale.

Pouvant être complémentaire aux soins curatifs, ce genre de prise en charge n’a pas pour but principal de soigner la maladie. L’idée est de donner des soins adaptés aux besoins du patient en fonction de son état, mais aussi d’aider ses proches à affronter une telle situation.

En effet, les soins palliatifs englobent les traitements, les accompagnements psychologiques et spirituels, ainsi que les aides sociales nécessaires à la famille.

 

Qui peut bénéficier des soins palliatifs ?

Quel que soit l’âge, les soins palliatifs sont accessibles aux enfants, adolescents, adultes ou seniors gravement malades. Les patients en phase avancée ou terminale, ou avec un pronostic vital engagé accèdent aux soins palliatifs en priorité.

En outre, si la maladie provoque une perte d’autonomie partielle ou une situation de handicap, le patient peut également bénéficier d’un accompagnement et de soins personnalisés. Les patients atteints de maladie complexe ou multiple, ceux dans un état végétatif, en service de réanimation ou en soins intensifs peuvent également bénéficier de soins palliatifs.

Voici une liste non exhaustive des maladies concernées :

  • Les cancers
  • Le sida
  • Les accidents vasculaires cérébraux
  • L’Alzheimer ou autres démences
  • La Myopathie
  • La Sclérose en plaques
  • Le Parkinson
  • Les malformations néonatales
  • Les insuffisances fonctionnelles (respiratoire, cardiaque, rénale, etc.).

 

Les objectifs principaux des soins palliatifs

L’objectif des soins palliatifs est donc d’améliorer la qualité de vie des patients en fin de vie ou souffrant de pathologie très grave et progressive. Le patient peut ainsi bénéficier d’une prise en charge médicale complète pour l’aider à accepter, à mieux vivre avec la maladie pour jours restants et à se préparer pour le grand départ.

Par ailleurs, la prise en charge totale ou partielle du patient permet aux proches d’alléger leur quotidien face aux conséquences de la maladie, mais de leur vie de famille également.

 

Pour optimiser le quotidien de chaque patient

Quel que soit le type de pathologie atteignant le patient, les soins palliatifs et les accompagnements spécialisés visent à :

  • Soulager les douleurs physiques et les troubles mentaux
  • Atténuer les différents symptômes
  • Atténuer les souffrances psychologiques et spirituelles
  • Prendre en charge les difficultés sociales
  • Optimiser la qualité de vie du patient autant que possible.

 

Une équipe de professionnels pour une prise en charge de qualité

Il est bon de savoir que les soins palliatifs peuvent être effectués à domicile, à l’hôpital, en institution ou en lieu de vie (maison de retraite, maison de repos, maison d’accueil spécialisée, etc.). Toutefois, les prises en charge médicales et les personnels de santé intervenants diffèrent entre chaque situation.

Les intervenants multidisciplinaires et les bénévoles se relaient pour effectuer les soins palliatifs. En fonction de l’état et de la pathologie du patient, l’équipe de prise en charge peut être formée par plusieurs intervenants :

  • Médecin traitant,
  • Infirmier,
  • Aide soignant,
  • Oncologue,
  • psychologue,
  • Auxiliaire de vie,
  • Kinésithérapeute,
  • assistante sociale,
  • Ergothérapeute,
  • Massothérapeute,
  • Orthophoniste, etc.

 

Les différents types de structure de prise en charge

Pour bénéficier d’une prise en charge des soins palliatifs, vous pouvez vous tourner vers :

  • L’USP ou Unité de Soins Palliatifs : réservée uniquement aux situations les plus complexes, notamment les patients d’un état très grave et qui ne peuvent pas être pris en charge à domicile.
  • L’EMSP ou Équipe Mobile de Soins Palliatifs : intervient à domicile, en lieu de vie, en EPHAD et dans les différents services d’un hôpital.
  • L’hospitalisation à domicile : les patients en fin de vie peuvent choisir d’être pris en charge des soins palliatifs à domicile.

Des lits de soins palliatifs sont également mis à votre disposition. Ces lits sont destinés aux patients qui ne sont pas admis à l’USP et qui suivent leur traitement au sein d’un autre service hospitalier.

 

Bon à savoir :

La prise en charge des soins palliatifs à domicile nécessite l’accord du médecin traitant ou du coordinateur de service hospitalier. Aussi, cela nécessite l’aménagement de la chambre du patient en une petite structure hospitalière. En effet, le patient doit disposer de tout le matériel médical nécessaire et d’un moyen rapide pour un transfert à l’hôpital en cas d’urgence.

Notons également que les personnels de santé et les bénévoles s’activent continuellement afin d’apporter de l’aide, de soutenir, de sensibiliser, d’écouter et de conseiller le patient et ses proches.

 

Qu’en est-il du remboursement ou de la prise en charge des frais médicaux ?

Pour les soins palliatifs à domicile, la Sécurité sociale rembourse les frais de garde-malade et le matériel médical nécessaire au patient, et ce, jusqu’à un taux de prise en charge de 90 %. Le reste des frais médicaux est pris en charge par la mutuelle ou l’assurance santé.

Certaines mutuelles disposant d’une garantie d’hospitalisation étendue peuvent rembourser les traitements de conforts et les frais liés aux différents soins paramédicaux prescrits.

Par ailleurs, les soins palliatifs à l’hôpital et la prise en charge de l’hospitalisation ne sont remboursés que partiellement par l’Assurance maladie, à raison de 80 % au maximum. Les frais journaliers, les dépassements d’honoraires médicaux, les médicaments de conforts et autres ne sont malheureusement pas pris en charge.