Accueil > Se soigner France > Rendez-vous anesthésiste avant opération

Rendez-vous anesthésiste avant opération

Pourquoi effectuer une consultation pré-anesthésique ?

La consultation anesthésique avant une opération chirurgicale est obligatoire en France depuis décembre 1994. Elle présente plusieurs objectifs et avantages à la fois au médecin et au patient. Il s’agit de :

  • Évaluer les risques chez chaque patient pour permettre de prendre les dispositifs nécessaires ;
  • Établir la technique d’anesthésie qui peut être appliquée au patient ;
  • Rassurer le patient sur le déroulement de la chirurgie ;
  • Informer le patient sur toutes les étapes.

 

Quand effectue-t-on une consultation pré-anesthésique ?

Généralement, le rendez-vous avec l’anesthésiste peut s’effectuer entre 48 heures et trois mois maximum avant l’opération chirurgicale. L’anesthésiste effectuant la consultation n’est pas obligatoirement celui qui effectuera l’intervention. Le dossier d’anesthésie établi servira de liaison entre les médecins.

Quant à la durée de la visite, celle-ci dépend de l’état de santé du patient. La consultation peut varier entre 20 minutes et 1 heure, selon les informations à recueillir.

 

Comment se déroule un rendez-vous avec l’anesthésiste ?

Une série d’examens ou de bilans pré-anesthésiques peut être effectuée avant la consultation. Le médecin réalise une synthèse des résultats d’examen avec les informations révélées par le patient.

Le jour du rendez-vous, le patient doit se présenter chez l’anesthésiste avec les résultats des examens demandés.

La visite s’effectue en deux grandes étapes :

 

Un recueil d’informations auprès du patient

L’anesthésiste procède à une série de questions afin d’obtenir le maximum d’informations sur l’état de santé du patient. Ce questionnaire peut également être transmis au patient avant la consultation et être rempli au préalable.

 

Les antécédents médicaux

L’anesthésiste doit interroger le patient sur tous ses antécédents médicaux comme :

  • Les antécédentes interventions chirurgicales : le médecin doit s’informer si la chirurgie s’est bien déroulée, sans complication au réveil ;
  • La liste des médicaments que le patient prend ;
  • Des allergies contre certains médicaments ;
  • Des allergies alimentaires ;
  • Des problèmes cutanés, respiratoires ;
  • Des pathologies telles que l’hypertension, les problèmes cardiaques, le diabète ;
  • Les antécédents familiaux comme des problèmes de coagulation de sang.

 

Le tabagisme et l’alcool

Ce sont deux facteurs qui peuvent causer des complications lors de l’intervention. L’anesthésiste doit donc convaincre le patient d’au moins un arrêt temporaire jusqu’à l’intervention.

Une fois que toutes les informations sont complètes, l’anesthésiste pourra informer le patient sur le déroulement de l’opération.

 

Les informations au patient

L’anesthésiste décidera de la technique qui sera pratiquée et explique au patient certains points tels que :

  • Le type d’anesthésie : anesthésie générale, anesthésie locale, anesthésie locorégionale…
  • L’explication du choix de l’anesthésie pratiquée ;
  • La phase pré-anesthésique ;
  • La douleur post-opératoire et la méthode utilisée pour la soulager ;
  • La prise en charge post-opératoire : la salle de réveil, les nausées éventuelles, les soins intensifs…
  • Des informations sur la transfusion sanguine : pour anticiper les risques même si la transfusion sanguine n’est pas obligatoirement nécessaire pendant la chirurgie.

Après avoir expliqué la technique utilisée, l’anesthésiste recommande le patient sur les consignes avant l’intervention :

  • Avant une opération, une période de jeûne doit être respectée. Cette période est généralement de 6 à 12 heures.
  • Les médicaments à prendre ou à interrompre avant l’intervention ;
  • Les gestes de sécurité à respecter ;
  • La durée de l’intervention…

L’anesthésiste a pour rôle de rassurer au maximum le patient pendant la consultation. Le médecin doit répondre à toutes les questions du patient. Le but est de réduire les craintes et l’appréhension créées en vue d’une opération.

À l’issue de la consultation, l’anesthésiste peut procéder à d’autres examens cliniques ou demander d’autres contrôles :

  • Examen du dos s’il s’agit d’une péridurale ;
  • Examen de la luette si une intubation est nécessaire ;
  • Examen de l’état dentaire ;
  • Des examens complémentaires comme une radiographie des poumons, ECG, analyses sanguines…

 

Le remboursement de la consultation anesthésique

La base de remboursement d’un rendez-vous chez l’anesthésiste est de 70 % du tarif conventionné. Les anesthésistes pratiquent le dépassement d’honoraires. Une consultation peut donc varier de 23 à 74 euros, selon le tarif de chaque spécialiste. Pour bénéficier d’un remboursement du dépassement d’honoraire, il est donc important de se souscrire à une complémentaire santé. En somme, le rendez-vous chez l’anesthésiste est une étape très importante dans le processus d’une opération. Cette consultation permet d’évaluer les risques et de rassurer le patient. Pour que vous puissiez bénéficier d’un minimum de reste à charge, souscrire à une mutuelle est nécessaire. Avec Santors, le comparateur d’assurance santé, vous trouverez la mutuelle qui répond à vos besoins.