Accueil > Se soigner France > Traitement des migraines : les effets des anticorps monoclonaux anti-CGRP

Traitement des migraines : les effets des anticorps monoclonaux anti-CGRP

Qu’est-ce qu’est la migraine ?

La migraine désigne une forme de céphalées très intenses qui survient à n’importe quel moment de la journée. Elle se traduit le plus souvent par des douleurs émanant de la boîte crânienne qui peuvent durer une heure à plusieurs jours. Trouble bien connu, la migraine n’en demeure pas moins mystérieuse.

 

La prévalence du trouble

En se basant sur les dernières statistiques, plus de 11,2 % de la population est touché par ce trouble en 2018. La majorité des concernés sont souvent des adultes entre 20 et 45 ans. Elle est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cela s’explique par les déséquilibres hormonaux que subit la gent féminine lors de la ménopause et au cours du cycle menstruel.

 

Les impacts de la migraine

Les migraines constituent un trouble suffisamment important pour revêtir une attention particulière des chercheurs. En effet, cette maladie peut causer : 

  • Un ralentissement émotionnel et personnel : en d’autres termes, les fortes céphalées peuvent aboutir à un isolement de plus en plus prononcé. À long terme, on constate alors une dégradation importante du bien-être du patient ;
  • Une altération de la qualité de vie : à chaque crise de migraine, la personne concernée n’est plus en mesure de répondre à des actes simples (rédiger un courriel, répondre au téléphone…). Au quotidien, cela peut être la source de mésententes avec l’entourage.

 

Qu’est-ce qu’un anticorps inhibiteur CGRP ?

Durant le congrès de l’International Headache Society (Société internationale des céphalées) en 2020, qui s’est tenu en Irlande. Les professionnels ont salué l’arrivée d’un traitement innovant sur les migraines. Il s’agit de l’utilisation des anticorps inhibiteurs CGRP. Cela est le fruit de trente années de recherche de la part de scientifiques suisses.

D’après les résultats des essais cliniques menés dans toute l’Europe, l’usage de ce nouveau traitement permet de réduire l’intensité ainsi que la fréquence des crises.

 

Lien entre anticorps inhibiteurs CGRP et migraine

Les anticorps monoclonaux anti-CGRP sont des peptides qui interagissent avec des gènes se trouvant dans le cerveau. Ils s’attaquent à des protéines reliées à certaines hormones. Grâce à cette action, cette molécule permet donc de réduire l’apparition des migraines.

 

Est-ce que c’est efficace ?

D’après les études menées, ces molécules seraient efficaces (beaucoup plus que les médicaments conventionnels). Seulement 1/3 des malades n’ont noté aucun changement, le reste a assuré avoir constaté une amélioration de leur qualité de vie.

En raison de cette avancée, les laboratoires ont déjà reçu le feu vert pour la commercialisation de ces molécules (anticorps inhibiteurs CGRP) dans l’Union européenne ainsi qu’aux États-Unis. En ce qui concerne le prix, celui-ci peut être de 500 euros (par injection). Pour le moment, c’est relativement onéreux, mais cela peut diminuer d’ici quelques mois.

 

Quels sont les avantages des anticorps inhibiteurs CGRP ?

Les anticorps inhibiteurs CGRP sont relativement nouveaux sur le marché. Ce médicament a bénéficié de l’autorisation des autorités européennes en raison de ses différents atouts :

 

Bonne tolérance

Cette molécule est sans danger pour le corps. En effet, c’est un composé qui n’interagit pas avec les autres molécules se trouvant dans l’organisme. C’est pour cette raison qu’elle est acceptée par la majorité des individus. Toutefois, le risque d’allergie n’est pas à écarter.

 

Facile à absorber

Pour le moment, les anticorps inhibiteur CGRP ne sont disponibles qu’en format injectable. L’administration ne se fait donc que par injection. L’injection est espacée d’un ou de trois mois selon les cas.

Avec cette méthode, les molécules se trouvent directement dans le sang. Elles sont par la suite emmenées dans le cerveau où elles agissent rapidement. En quelques minutes donc, le médicament produit déjà des effets notables. Cependant, il convient de faire attention surtout en ce qui concerne la seringue, elle doit toujours être stérilisée pour éviter les infections et les contaminations.

 

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Chaque individu est unique, ainsi les troubles causés par une injection d’anticorps inhibiteurs CGRP varient d’une personne à une autre. Les effets secondaires restent relativement rares, mais ils existent quand même. Voici donc quelques-uns de plus communs :

 

Infection sur la zone d’injection

Il arrive que la seringue ne soit pas suffisamment stérilisée. Cela augmente évidemment le risque d’infection. Mieux vaut donc bien nettoyer la petite plaie après chaque intervention surtout si le patient a des problèmes immunitaires comme : 

  • Une faiblesse immunitaire ;
  • La présence de maladie auto-immune (sclérose en plaque, Maladie de Crohn,…) ;
  • La présence de maladie affectant le système immunitaire (SIDA, diabète…) ;
  • La prise de médicaments immunosuppresseurs.

 

Prise de poids importante

Quelques patients ont rapporté une prise de poids importante après les injections d’anticorps inhibiteurs CGRP. Ce phénomène peut s’expliquer par le déséquilibre hormonal que peut causer les inhibiteurs CGRP : la production des hormones de croissance peut être boostée d’où la prise de poids.

 

Trouble du sommeil

Certains patients rapportent également les problèmes liés au sommeil comme une difficulté d’endormissement, des somnolences ou encore des réveils nocturnes à cause des cauchemars.

 

Réaction allergique

Tout le monde peut être allergique à une substance médicamenteuse. Aussi, quelques poignées de personnes peuvent réagir de façon inappropriée aux anticorps inhibiteurs CGRP. Les conséquences peuvent être : 

  • Des troubles digestifs ;
  • Un gonflement des mucus (lèvres, yeux…) ;
  • Une perte de connaissance.

 

Remboursement des anticorps inhibiteurs CGRP

 

Par la sécurité sociale

Les anticorps inhibiteurs CGRP restent relativement nouveaux. Cependant, de nombreux laboratoires ont déjà obtenu le feu vert des autorités pour une distribution à grande échelle. Vous pouvez donc les trouver chez votre pharmacien habituel. Cependant, pour l’avoir il convient d’avoir une ordonnance dûment remplie par un médecin.

Selon la haute autorité de la santé, les anticorps inhibiteurs CGRP possèdent un intérêt moyen pour la santé publique. Ainsi, il n’est pas remboursé intégralement par la Sécurité sociale.

 

Par la complémentaire santé

Pour avoir une prise en charge complète, mieux vaut se tourner vers une bonne complémentaire santé. En effet, les assureurs peuvent vous proposer un remboursement du ticket modérateur (somme à votre charge), selon les cas.

Pour dénicher la meilleure formule, comparez les différents prix et les différentes offres se trouvant sur le marché. Et pour vous faciliter la vie, n’hésitez pas à recourir au service de Santors. À titre de rappel, c’est un comparateur d’assurance en ligne totalement indépendant et gratuit. Les services qu’ils proposent sont à la fois rapides et adaptés à vos besoins.