Accueil > Soins animaux > A combien s’élèvent les dépenses de santé d’un vieux chat ?

A combien s’élèvent les dépenses de santé d’un vieux chat ?

Les dépenses de santé du vieux chat

Un chat est dit “vieux” lorsque ce dernier a atteint ses 10 ans d’existence. Notons cependant que les besoins de soins diffèrent selon le sexe et la race du chat. La différence peut être marquée entre un chat d’appartement et un chat qui gambade librement dans la nature. Ce dernier est plus susceptible de contracter une maladie contagieuse en entrant en contact avec d’autres congénères malades.

Le statut vaccinal du chat est aussi un point important à prendre en considération afin de se faire une idée des dépenses de santé. En effet, un chat régulièrement vacciné est moins sensible aux maladies transmissibles comme le typhus ou la maladie de carré du chat. Notons que la prise en charge de ces maladies nécessite des frais d’hospitalisation conséquents et les honoraires du vétérinaire.

Les prix des prestations fixés par les vétérinaires influencent également les coûts des soins de votre vieux chat. Selon le vétérinaire ou la clinique d’animaux, les dépenses peuvent effectivement tripler !

 

Quels sont les ennuis de santé courants chez le chat âgé ?

Même vacciné et suivi de près, un chat âgé n’est jamais à l’abri de quelques ennuis de santé. Il y a, d’un côté, une détérioration de l’organisme et de l’autre, la déficience progressive des défenses immunitaires. L’animal est donc beaucoup plus sensible aux maladies infectieuses, bactériennes et virales.

Parmi les maladies fréquentes touchant les vieux chats, on retrouve les troubles métaboliques liés au surpoids comme le diabète. Le félin peut également être sujet à une éventuelle insuffisance rénale ou une hépatopathie.

Ce dernier peut aussi souffrir de fractures pathologiques à cause de la fragilisation de la structure osseuse. Même un traumatisme minime peut entraîner une fracture. Sans compter les différentes pathologies cancéreuses qui peuvent se localiser sur n’importe quel organe de votre compagnon avec l’avancée de l’âge. Des troubles neurologiques peuvent également se manifester.À combien peuvent s’élever les dépenses ? Il est difficile d’établir une liste exhaustive des maladies dont peut souffrir le vieux matou préféré de la famille. Il en est de même pour les dépenses ! On peut néanmoins établir une estimation globale des dépenses liées aux analyses, traitements, suivis et soins d’un vieux chat.

 

Les différents types de dépenses

Leurs coûts

Consultations de routine annuelle ou biannuelle50 €
Analyses de laboratoire en tout genre70-100 €
Soins vétérinaires au cours d’une maladie quelconque50-200 €
Radiothérapies en cas de cancer1000 €/séance
Interventions chirurgicales500-1000 €
Frais d’hospitalisation (coût journalier)30-60 €
Antibiothérapie (amoxicilline)15 €
Anti-inflammatoires, anti-allergènes, anti-diarrhéiques25-50 €
Stérilisation par castration ou ovariectomie, si indication150-300 €
Les vaccinations périodiques50-80 €

 

Pourquoi souscrire une mutuelle pour chat ?

Le tableau ci-dessus nous montre que prendre soin de votre chat âgé peut impacter lourdement votre budget. Souscrire une assurance pour chat devient donc presque une urgence lorsque le chat prend de l’âge. Rares sont néanmoins les prestataires qui acceptent de prendre en charge un chat ayant dépassé les huit ans.

Afin de trouver une formule d’assurance adaptée, le mieux reste encore d’assurer l’animal avant sa dixième année. Vous pouvez aussi vous tourner vers les mutuelles prenant un chat en charge sans limite d’âge. Pensez toutefois à comparer les formules afin de trouver la mieux adaptée à votre matou. Certaines races sont effectivement plus fragiles et développent plus rapidement certaines maladies spécifiques (calculs rénaux, diabète, etc.).

Quel que soit son âge, le chat doit être suivi de près par un vétérinaire. Souscrivez votre chat dès son plus jeune âge afin de bénéficier des meilleurs remboursements lorsque les premiers signes de vieillesse se manifestent.