Accueil > Soins animaux > La maladie de Carré chez le chien

La maladie de Carré chez le chien

La maladie de Carré : de quoi s’agit-il ?

La maladie de Carré est une pathologie due à un paramyxovirus. Ce germe pathogène fait partie des virus de grande taille de la famille du virus de la rougeole chez l’homme. La maladie se transmet par les sécrétions corporelles (salive, urines, selles, écoulements des yeux et du nez, etc.) de l’animal infecté. Cependant, elle peut aussi être contractée de manière indirecte au moment du contact avec un objet infecté ou quand le chien se trouve dans un lieu contaminé. 
Le virus est assez fragile dans l’environnement. Il est peu résistant à la chaleur. Par ailleurs, on peut aisément l’éliminer grâce à un simple désinfectant. Il convient toutefois de préciser qu’il peut facilement muter. C’est pour cette raison que certaines souches du virus peuvent être plus pathogènes que d’autres. 
La maladie de Carré ne touche que les chiens qui n’ont pas été vaccinés contre la pathologie. Les chiots âgés de trois à six mois sont encore protégés par les anticorps de leur mère. Mais leur système immunitaire se retrouve très rapidement fragilisé au-delà de cet âge. Une vaccination réalisée au bon moment permettra d’éviter tout risque de contamination. Il faut savoir qu’il s’agit d’une maladie qui peut entraîner de graves séquelles chez les chiens, voire leur décès. 
 

Les signes de la maladie de Carré chez le chien

Un chien qui vient de contracter le virus de la maladie de Carré ne présentera pas directement les signes d’une infection. La période d’incubation du  germe pathogène peut durer jusqu’à trois semaines. La pathologie va ensuite se manifester par des symptômes assez révélateurs. Le chien présentera, dans un premier temps, une poussée de fièvre qui peut durer de 24 à 48 heures. 
À partir de ce moment, il souffrira de difficultés respiratoires (éternuements et toux). Ces derniers peuvent être accompagnés d’écoulements oculaires et nasaux. Durant les jours qui suivent, le canidé va montrer des signes d’abattement et de grande fatigue. La perte d’appétit, les vomissements et les diarrhées signifient que la maladie vient de passer à un autre niveau. 
Dans les derniers stades de la pathologie, l’animal peut présenter des troubles cutanés. On peut alors observer un épaississement et un durcissement cutané au niveau de sa truffe et de ses coussinets. Il est aussi possible que des boutons et des plaques rouges apparaissent sur son corps. 
Pour finir, le chien souffrira de problèmes oculaires tels que la conjonctivite et le syndrome de l’œil sec. Il sera également sujet à d’intenses troubles neurologiques (parésie, paralysie, tremblements, méningite et autres). À ce niveau, la maladie est pratiquement intraitable et entraînera probablement le décès.

 

Le diagnostic de la maladie de Carré

La maladie de Carré est assez difficile à diagnostiquer. Le vétérinaire se basera dans un premier temps sur l’état de santé général du chien lorsqu’il lui est présenté. S’il suspecte une pathologie due au paramyxovirus, il peut procéder à une évaluation plus approfondie. 
Selon l’historique vaccinal et l’examen clinique appliqué, il peut décider ou non de recourir à des analyses spécifiques. Une analyse sanguine peut servir à confirmer le diagnostic grâce à la recherche d’anticorps ou d’inclusions (corps de Lentz) particulières. 
Il convient de noter dans la cadre d’un achat de chien que la maladie de Carré est un vice rédhibitoire. S’il s’avère que l’animal (chiot ou chien adulte) est atteint de ce trouble, la vente peut être annulée, à condition que le problème se soit déclaré dans les 8 jours qui suivent l’achat.

 

Comment traiter et prévenir la maladie de Carré chez le Chien ?

Il n’existe, pour le moment, aucun traitement antiviral capable de venir à bout de la maladie de Carré. Le soin curatif consiste généralement à administrer à l’animal des antibiotiques à large spectre. Des antivomitifs et antidiarrhéiques peuvent également être utilisés afin de soulager les symptômes. 
Le vétérinaire peut par ailleurs prescrire des pansements gastriques et intestinaux à base d'argile ainsi que des compléments alimentaires. En outre, puisque la pathologie va rapidement s’aggraver, le chien aura certainement besoin d’être hospitalisé. Le canidé peut guérir dans le meilleur des cas, mais il gardera des séquelles assez importantes. 
La prévention demeure la solution la plus efficace pour lutter contre la maladie de Carré. La vaccination permet de prévenir ce problème de santé, et ce, pour toutes les souches du virus.

 

L’assurance santé chien : une mutuelle pour mieux protéger son chien de la maladie de Carré

Le vaccin contre la maladie de Carré est pris en charge par le forfait prévention de la mutuelle santé chien. Si votre chien est atteint de la maladie, l’assurance couvrira également les soins et traitements prodigués en cas de contraction de cette pathologie. Chez Santors, les formules intégrales vous donnent droit à une garantie prévention jusqu’à 60 €. Réalisez un devis dès maintenant !