Accueil > Soins animaux > La parvovirose chez le chien

La parvovirose chez le chien

Quels sont les différents types de parvovirose ?

Il y a deux formes de parvovirose. D’une part, la parvovirose de type causé par le virus minute des chiens ou MVC (Minute Virus of Canines). Les femelles gestantes et les chiots de moins de deux mois sont essentiellement les plus touchés. Ce virus provoque une mortalité embryonnaire ou encore le décès de chiots au cours de leurs premiers mois de vie.

D’autre part, la parvovirose de type 2, qui se transmet entre les chiens par le contact direct ou par leurs selles. C’est la Canine ParvoVirus ou CPV 2 qui est responsable de cette maladie. Celle-ci est la plus courante, car elle peut toucher tous les chiens.  

 

Quels sont les symptômes de la parvovirose ?

Les chiots de moins de six mois sont bien plus susceptibles à cette maladie. La parvovirose se manifeste entre trois et sept jours après infection, le plus souvent par le biais des symptômes suivants : 

  • une léthargie,
  • des diarrhées d’odeur nauséabonde caractéristique,
  • des vomissements,
  • une fièvre, une grande fatigue et une perte d’appétit.

Les diarrhées ainsi que les vomissements provoquent ensuite une déshydratation et des surinfections.

Une anémie peut se produire à cause du passage du sang et des protéines dans les intestins, plus précisément touchant les parois intestinales, tandis que des endotoxines peuvent atteindre la circulation sanguine, ce qui cause une endotoxémie.

Les globules blancs sont par la même occasion attaqués par le parvovirus, donnant lieu à une baisse des défenses de l’organisme et une sensibilité accrue aux autres infections, entre autres bactériennes.

 

Comment soigner la parvovirose ?

Une visite chez le vétérinaire est impérative en cas d’observation des symptômes caractéristiques. Celui-ci fera un diagnostic sur l’évolution de la maladie, grâce un test de dépistage sérologique possible par le biais d’une prise de sang sur les animaux non vaccinés, ou par un test effectué directement sur les selles.

Une hospitalisation, ainsi que des soins intensifs, s’imposent afin de traiter cette maladie. Une réhydratation du chien et un rééquilibrage de certains nutriments essentiels tels que le glucose et le potassium sont nécessaires. L’animal restera à la clinique vétérinaire pendant plusieurs jours sous perfusion. Des anti-vomitifs seront administrés dans le but de réalimenter l’animal, et d’accélérer la réparation des muqueuses intestinales.
Le chien recevra également un traitement antibiotique afin d'empêcher la contamination par des bactéries supplémentaires et d’éviter la septicémie qui pourrait s’ajouter aux ravages du virus.

Il est aussi indispensable d’effectuer une décontamination complète de l’habitat du chien, car le parvovirus peut résister dans l’environnement jusqu’à plusieurs mois voire même des années après. Il est impératif de mettre en quarantaine tout chien atteint de la parvovirose.

Une fois que l’animal est rétabli, surtout pour les très jeunes chiots, une haute surveillance est nécessaire pendant quelques semaines, afin de s’assurer qu’il a retrouvé un poids normal. Il est essentiel de lui donner une alimentation spécifique. De plus, il faut veiller à ce qu’une vermifugation soit mise en place ainsi qu’une vaccination si ce n’est pas encore fait.

 

Comment prévenir la parvovirose ?

Il existe un vaccin efficace contre cette maladie. Néanmoins, celui-ci ne sera pertinent qu’à partir de l’âge de 12 semaines. Avant cet âge, les anticorps transmis par la mère par le biais du lait maternel protègeront le chiot.

En attendant de pouvoir vacciner votre chien, il faut prendre quelques précautions : 

  • Évitez tout contact de votre animal avec des chiens potentiellement atteints de cette maladie, surtout entre sa huitième et douzième semaine ;
  • Désinfectez à l’eau de javel tous les objets souillés par des selles ou vomissements contaminés, par exemple le sol, les chaussures, les vêtements, etc. ;

Il est à souligner que ce vaccin s’effectue par le biais d’une première injection suivie de deux rappels, qui doivent être effectués après un an pour le premier et tous les deux ans par la suite. Toutefois, un vaccin est efficace durant trois ans.

Toutefois, la rapidité de l’intervention et le traitement proprement dit ne garantissent pas la survie de votre chien. Ainsi, il vaut mieux tout faire pour éviter la parvovirose. Le parvovirus peut atteindre n’importe quel chien. Toutefois, les chiens les plus sensibles à cette maladie ont tendance à être : 

  • jeunes,
  • en statut vaccinal incertain,
  • parasité,
  • en contact avec de nombreux congénères, notamment dans les refuges,
  • des chiens de chasse,
  • des chiens malades ou malnutris,
  • des chiens de race tels que les Rottweiler, Labrador, American Staffordshire terrier, Berger allemand, Pinscher, et Doberman.

 

Qu’en est-il de la législation sur la parvovirose ?

La parvovirose fait partie des vices rédhibitoires chez le chien. Dans le but de protéger le client, le vendeur est soumis à des obligations légales. C’est-à-dire que si une personne vend un chiot malade ou porteur de virus, ce dernier peut être rendu ou intégralement remboursé.
Pour chaque maladie, un délai de garantie spécifique correspondant au temps de développement de la maladie a été imposé. Si ce délai est écoulé, l’acheteur ne peut plus prouver que le chien est atteint d’une maladie provenant du vendeur. Du coup, aucun remboursement ne peut se faire. En ce qui concerne la parvovirose, ce délai est de cinq jours.

L’acheteur dispose d’un délai d’action en rédhibition de 30 jours pour porter plainte auprès du vendeur. Il faut disposer d’un certificat de suspicion délivré par un vétérinaire dans le délai de garantie, voire d’un diagnostic.  

 

Pourquoi est-il important de disposer d’une mutuelle ?

La parvovirose est une maladie infectieuse mortelle qui nécessite une hospitalisation ainsi que des soins intensifs. Ces traitements sont coûteux, mais peuvent être remboursés si vous disposez d’une couverture santé pour votre chien. De ce fait, la souscription d’une mutuelle est nécessaire afin de minimiser vos dépenses et fournir tous les soins indispensables pour le bien-être de votre chien.

Santors, courtier en assurance, vous accompagne dans le choix d’une excellente mutuelle grâce à ses conseils et ses offres. Santors est spécialisé dans le domaine de l’assurance animale.

Par le biais de ses partenaires, Santors vous offre deux types d’assurance pour chien. D’un côté, l’assurance obligatoire. Les chiens appartenant à la catégorie 1 et 2 doivent être souscrits à une assurance responsabilité civile qui le couvre en cas de dommages causés à autrui. D’un autre côté, l’assurance qui assure le remboursement partiel ou intégral des frais dépensés en soins liés à la santé de votre animal de compagnie.

Afin de vous satisfaire au maximum, Santors met à votre disposition un service facile, gratuit et rapide avec des offres compétitives et uniques, par le biais d’une expertise cruciale pour votre sécurité, un suivi et un accompagnement individualisé de votre contrat. Quatre formules vous sont présentées, dont les formules VITALE, FONDAMENTALE, INTÉGRALE, INTÉGRALE +. Pour savoir laquelle vous correspond le mieux, réalisez un devis dès maintenant.