Accueil > Soins animaux > L’insuffisance rénale du chien : tout ce qu’il faut savoir

L’insuffisance rénale du chien : tout ce qu’il faut savoir

Les différents types d’insuffisance rénale chez le chien

Il existe deux types d’insuffisance rénale : 

  • Insuffisance rénale aigüe: il y a dysfonctionnement soudain du rein de votre chien. Les signes surgissent subitement. Cependant, il est possible de le traiter en prenant les bonnes mesures. L’insuffisance rénale aigüe peut affecter les chiens de tout âge.
  • Insuffisance rénale chronique : il y a destruction progressive du tissu rénal. Cela est lié à l’âge de votre animal. Toutefois, à ce stade, la maladie est irréversible. Dans certains cas, la guérison totale des fonctions rénales est impossible. Les chiens âgés sont les plus sujets à l’insuffisance rénale.

Pour pouvoir prévenir cette maladie, découvrez-en les causes.

 

Les causes de l’insuffisance rénale chez le chien

Les causes de l’insuffisance rénale sont nombreuses. Elles varient selon qu’il s’agisse d’insuffisance rénale aigüe ou chronique. Dans le premier cas, la maladie peut se présenter sous trois formes différentes.

En premier lieu, il y a l’insuffisance aigüe pré-rénale qui est provoquée par une hypovolémie, une diminution du débit cardiaque, le rétrécissement ou la dilatation de vaisseaux sanguins. En second lieu, on retrouve l’insuffisance rénale aigüe parenchymateuse. Elle est le résultat d’un taux élevé de calcium, d’une pancréatite, d’une intoxication aux médicaments ou d’un empoisonnement de l’organisme.

En dernier lieu, il y a l’insuffisance rénale post-rénale qui est due au bouchage du col de la vessie, de l’urètre ou à la rupture des voies urinaires.

Dans le second cas, l’insuffisance rénale est provoquée par l’âge. Différentes infections, des lésions du tissu rénal et d’autres dégénérescences commencent à apparaître.

L’insuffisance rénale peut également se former suite à l’ingurgitation de votre animal de mercure, d’éthylène glycol et d’autres toxiques. Une blessure violente ayant touché les reins de votre animal peut également favoriser le développement de cette maladie. En ce qui concerne le Bouvier Bernois et le Bull Terrier, l’insuffisance rénale peut se transmettre de génération en génération.

Voici quelques symptômes de cette maladie pour vous aider à déterminer s’il s’agit d’une insuffisance rénale aigüe ou chronique.

 

Comment se manifeste l’insuffisance rénale du chien ?

On reconnaît un chien atteint d’insuffisance rénale grâce à certains signes, tels que des vomissement, une mauvaise haleine, une perte d’appétit, un abattement général et des troubles urinaires.

En revanche, un chien touché par l’insuffisance rénale chronique présente d’abord une augmentation de la prise d’eau et l’émission d’urine. Faites attention, d’autres maladies telles que le diabète peuvent causer les mêmes symptômes.

Ensuite, l’animal perd du poids, ne mange plus et devient fatigué. Enfin, il peut vomir ou présenter de la diarrhée. La plupart du temps, les symptômes se manifestent que lorsque le tissu rénal est détruit à plus de 75 %.

Dans certains cas, on remarque également des douleurs au niveau du ventre du chien et la présence de sang dans les urines.

Dès que le volume de consommation d’eau et d’urination de votre chien augmente, ne perdez pas un instant, rendez-vous tout de suite chez le vétérinaire. Ce sont potentiellement des signes d’insuffisance rénale. Après cette visite, vous connaîtrez les examens et les traitements adéquats pour votre chien.

 

Les examens et traitements de l’insuffisance rénale chez le chien

Les examens et les traitements sont différents pour un chien atteint d’une insuffisance rénale aigüe et un chien atteint d’une insuffisance rénale chronique.

 

L’insuffisance rénale aigüe

 

- Les examens

Une fois arrivé chez le vétérinaire, votre chien subira un examen clinique approfondi et une prise de sang. Une radiographie et une échographie peuvent également être nécessaires afin d’identifier la source de l’insuffisance rénale aigüe. Pour vérifier la densité de potassium dans le sang, vous pouvez aussi réaliser un électrocardiogramme.

L’analyse de sang permet de déceler une augmentation de l’urée, de la créatinine, du phosphate et du potassium. Elle informe également sur une acidose ou une baisse de calcium.

L’analyse urinaire peut révéler l’existence de germes, de protéines, de cristaux et de cellules ainsi que de glucose. Par ailleurs, elle montre une faible teneur urinaire.

 

- Les traitements

Les traitements de l’insuffisance rénale aigüe servent avant tout à améliorer le fonctionnement rénal de votre chien. Pour ce faire, votre vétérinaire va d’abord procéder à la perfusion afin d’évacuer les déchets et les toxines. Ensuite, il prescrira à votre animal des diurétiques, des antidiarrhéiques ou des antivomitifs.  Dans certains cas, il faut effectuer une opération chirurgicale.

Toutefois, votre chien doit effectuer systématiquement une analyse de l’urée et de la créatinine chez le vétérinaire. S’il y a une baisse des taux de ces substances dans le corps du chien, il est sur la voie de la guérison. Néanmoins, vous devez quand même surveiller la perte d’appétit ou l’augmentation de prise de boisson. Un régime pauvre en phosphore et en protéines peut aussi être suggéré par votre vétérinaire.  

 

L’insuffisance rénale chronique

 

- Les examens

En cas d’insuffisance rénale chronique, votre chien doit subir des examens de laboratoire qui vont mesurer le taux de créatinine et d’urée.

 

- Les traitements

Dans le cas d’une insuffisance rénale chronique, le seul traitement à suivre repose sur le choix de l’alimentation de votre chien. Vous devez éviter de lui donner des aliments riches en phosphore.

À partir de là, donnez-lui des aliments qui contiennent moins de déchets azotés. Cependant, cela ne veut pas dire que vous devez le priver de nourritures comportant des protéines. Vous devez juste bien doser son alimentation. 

Veillez également à réduire les substances riches en magnésium et en cendres brutes tout en augmentant la consommation en eau de votre animal. De cette façon, son appareil urinaire et digestif fonctionneront mieux.

De même, encouragez votre chien à manger des matières grasses et des matières sèches, sans pour autant le laisser prendre ou perdre du poids. La consommation d’oméga 3 est également recommandée afin de favoriser la dégradation de l’urée.

Pour augmenter l’appétit de votre chien, donnez-lui aussi de la levure de bière. Cette substance augmente les besoins de votre chien en vitamines B et accroît son appétit.

Pour éviter que votre chien ne souffre d'immunodépression, privilégiez les croquettes avec des apports d’aliments complets riches en eau. Vous pouvez aussi élaborer un régime spécifique pour votre chien touché de l’insuffisance rénale chronique. Limitez seulement les aliments riches en calcium et en phosphore. Remplacez-les plutôt par des sources naturelles de calcium ou des compléments avec une teneur en calcium élevée.

Un régime à base de panse verte, de légumes (prébiotiques, carottes) et d’oméga 3 (huile de sardines, de harengs et de maquereaux) est aussi à préconiser. Assurez-vous que le traitement soit rapide et efficace, surtout pour les chiens âgés.

Cependant, soyez attentifs à certains symptômes, tels que l’émission d’urine, l’amaigrissement, l’augmentation de prise d’eau, le vomissement et la baisse d’appétit. Dès que l’un de ces signes se présente, n’hésitez pas à vous rendre immédiatement chez le vétérinaire.

Dans tous les cas, pensez à faire régulièrement dépister votre chien chez votre vétérinaire. Pour les petites races, vous pouvez commencer à partir de l’âge de 8 ans. Pour les races moyennes, lorsque votre chien atteint 7 ans. Pour les grandes races, dès l’âge de 5 ans. De cette façon, votre vétérinaire peut vous prescrire un traitement pour prolonger la vie de votre compagnon.

Bref, il n’y a pas vraiment de remèdes pour prévenir l’insuffisance rénale du chien. Vous devez juste veiller à ce qu’il ait une bonne hygiène et qu’il soit vacciné correctement. Pour ce faire, n’oubliez pas la visite systématique de votre chien chez le vétérinaire et soyez toujours attentif aux différents signes de la maladie. Mettez également à jour la protection antiparasitaire de votre chien.

Pour limiter vos dépenses sur les frais de traitement de votre chien, souscrivez une assurance mutuelle santé pour chien. Découvrez les différents avantages que vous bénéficiez en vous affiliant.  

 

Les bonnes raisons de souscrire une mutuelle animale

Vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance santé animale. Cependant, cela vous est utile pour alléger vos frais de vétérinaire et prendre soin de votre chien. Voici cinq bonnes raisons de souscrire une assurance :

Tout d’abord, pour profiter d’un remboursement des frais vétérinaires. Celui-ci peut être partiel ou total, selon la formule que vous avez choisie. Ensuite, bénéficiez d’une prise en charge sur les vaccins. Dans certains cas, les frais de stérilisation sont également remboursés. Puis, il y a l’option « forfait prévention » qui permet de couvrir des frais complémentaires pour l’achat de produits d’entretien, d’accessoires et d’alimentation. Après, profitez d’un service d’assistance en cas d’hospitalisation ou de disparition de votre compagnon.

Cependant, il n’y a rien de mieux que de vous adresser à un professionnel tel que Santors. Ce courtier en assurances propose plusieurs formules selon vos besoins et votre budget. La cotisation à verser ne dépasse pas les 40 euros alors qu’il vous est possible de couvrir les frais chirurgicaux, les frais médicaux courants, la prévention et le service assistance. Vous ferez de des économies en choisissant une de ces formules.

Chez Santors, le remboursement peut représenter 60, 70, 80, 90 et 100 % des dépenses médicales de votre chien. Un forfait prévention est également proposé. Il varie en fonction de la formule d’assurance pour chien que vous avez choisie. Dans tous les cas, il s’élève à 150 et 300 euros.

Même si votre chien n’est pas atteint de l’insuffisance rénale, il vous est quand même avantageux de souscrire une assurance pour chien. Cela vous permet de faire des économies sur les visites de routines, les soins dentaires, le déparasitage, l’achat de vermifuges et de produits antiparasitaires.

En revanche, si votre chien souffre de l’insuffisance rénale, l’achat des médicaments et tous les traitements liés à l’intervention chirurgicale sont couverts par l’assurance animale.

Avant de souscrire une assurance santé pour chien chez Santors, on vous propose quatre critères à prendre en considération. Tout d’abord, il y a les différentes clauses à mettre dans le contrat. Ensuite, il y a les besoins de l’animal à prendre en compte. Par exemple, vous devez connaître les malaises qui touchent fréquemment votre animal avant de choisir la formule assurance qui correspondra à votre chien.

Si votre chien souffre d’insuffisance rénale chronique, souscrivez la garantie correspondante. Après, prenez en compte les différents tarifs proposés et assurez-vous de sélectionner le tarif qui vous fera faire des économies et bénéficier de tous les soins nécessaires à votre animal de compagnie.