Accueil > Soins animaux > L’insuffisance rénale, une maladie qui peut atteindre votre chat

L’insuffisance rénale, une maladie qui peut atteindre votre chat

Quels sont les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chat ?

En général, l’insuffisance rénale ne présente pas de signes visibles. En effet, nombreux sont les cas où on ne la découvre qu’en phase très avancée.

Un chat souffrant d’une insuffisance rénale exprime une grande fatigue sans faire d’effort. On remarque quelques symptômes qui ressemblent beaucoup à ceux d’autres maladies, notamment :

  • des vomissements,
  • un abattement,
  • des diarrhées.

Ces symptômes deviennent de plus en plus fréquents au fur et à mesure que la maladie progresse.

Dans le cas d’une insuffisance rénale aigüe, ces signes sont accompagnés d’une absence d’urines chez votre chat. En revanche, dans le cas d’une insuffisance rénale chronique, vous remarquez une augmentation brusque de sa consommation d’eau. De plus, l’haleine de votre chat dégage une odeur d’urine. Par ailleurs, les poils de votre animal s’emmêlent et deviennent ternes.

Une insuffisance rénale est souvent accompagnée d’une grande baisse d’appétit et des douleurs lors de la miction. Si le traitement n’est pas commencé le plus tôt possible, la maladie va s’aggraver entraînant la destruction totale des reins de votre boule de poils.

 

Quelles sont les causes de l’insuffisance rénale chez le chat ?

Le vieillissement des organes est une des causes de l’insuffisance rénale chez votre chat. Cette maladie peut être aussi être provoquée par la consommation d’antigel, de mercure ou d’autres produits toxiques. Une infection parasitaire, une inflammation des reins, un facteur génétique et des effets secondaires de médicaments anti-inflammatoires peuvent aussi entraîner l’insuffisance rénale chez le chat. De ce fait, il est indispensable de réaliser régulièrement un traitement antiparasitaire.

D’autres facteurs peuvent être également considérés comme causes d’une insuffisance rénale. En effet, un antécédent de calculs rénaux ou de néphrite (inflammation des reins) entraîne souvent le mauvais fonctionnement de l’organe.

Dans la liste des causes d’une insuffisance rénale, il y a aussi les médicaments chimiothérapiques ou les anti-inflammatoires et leurs effets secondaires. Sachez que cette incapacité des reins à assurer efficacement leurs fonctions peut être génétique.

Des inflammations ou des lésions des glomérules peuvent également provoquer une insuffisance rénale chez le chat. Elle se rencontre souvent chez le mâle dès son plus jeune âge.

L’amyloïdose, la maladie polykystique et d’autres maladies génétiques peuvent aussi à l’origine d’une insuffisance rénale chez votre chat.

 

Comment diagnostiquer une insuffisance rénale du chat ?

Pour diagnostiquer une insuffisance rénale chez un chat, il n’y a rien de plus fiable et plus précis qu’une prise de sang. Après avoir examiné les taux de créatinine et d’urée dans le sang, le vétérinaire peut confirmer le cas d’une insuffisance rénale. Ces taux sont élevés quand les reins ne fonctionnent pas normalement.

Des examens plus approfondis tels que des radiographies ou des analyses médicales seront par la suite réalisés afin de connaître le stade d’avancement de la maladie. Les résultats permettront au vétérinaire de prescrire le traitement le mieux adapté.

 

Quels sont les traitements de l’insuffisance rénale du chat ?

Les médicaments anti-vomitifs et diurétiques permettent de soulager votre chat en cas d’insuffisance aiguë. Pendant le traitement, l’état de santé de l’animal doit être surveillé minutieusement par un vétérinaire afin de suivre l’élimination des toxines. En même temps, une alimentation à faible apport en protéines et en phosphore est à privilégier pour le rétablissement de ses reins.

Dans le cas d’une insuffisance rénale chronique, des soins délicats et plus lourds sont nécessaires. Le vétérinaire met en place un suivi régulier pour surveiller l’état des reins du chat. Il est à noter que les dommages sont irréversibles. Avec un traitement adapté et des suivis rigoureux, votre chat peut retrouver un train de vie normal.

Dès que la nature de l’insuffisance rénale est identifiée, il est possible de mettre en place un traitement spécifique. Qu’il s’agisse d’insuffisance rénale aigüe ou chronique, la perfusion est de mise avant d’opter pour n’importe quel type de traitement.

 

Comment éviter l’insuffisance rénale ?

Pour éviter à votre chat d’être affecté par l’insuffisance rénale, il suffit de mettre à jour ses vaccins et de respecter une bonne hygiène. Ensuite viennent les visites systématiques chez le vétérinaire. Des analyses de sang et d’urines sont nécessaires, surtout pour un chat âgé.

Des traitements antiparasitaires et des vermifuges permettent à votre animal de compagnie de garder ses reins en bonne santé. Mettez à sa disposition de l’eau, car cela aidera son organisme à éliminer les toxines.

Adopter un mode d’alimentation saine fait également partie des moyens pour éviter une insuffisance rénale. L’apport en protéines et en minéraux est à contrôler pour ne pas endommager ses reins. Il faut encourager le chat à s’alimenter en lui donnant par exemple des nourritures humides.

Les croquettes pour chat sont efficaces pour lui redonner son appétit. En cas de doute, le mieux serait de demander à un vétérinaire le régime alimentaire qui convient à votre animal de compagnie.

 

Quels sont les avantages d’une mutuelle santé pour chat ?

Faire des économies est l’un des grands avantages de souscrire une mutuelle santé pour chat. En effet, avec une assurance animale, vous réduisez vos coûts vétérinaires, peu importe l’âge et la race de votre boule de poils. Par ailleurs, une mutuelle santé pour chat couvre d’autres dépenses telles que la vaccination, la stérilisation et d’autres frais médicaux.

Des conditions de souscription faciles figurent également parmi les avantages d’une assurance santé pour chat. Effectivement, certains critères ne sont pas exigés chez quelques organismes de sorte à simplifier l’adhésion de votre boule de poils.  Par exemple, vous n’êtes pas toujours obligé de fournir un certificat médical avant de souscrire une mutuelle santé pour chat.

Avec une assurance santé pour chat, il vous est également possible de conserver vos droits même si votre chat change de propriétaire. Pour ce faire, il existe quelques formalités à accomplir, dont :

  • le changement de propriétaire auprès du registre national des carnivores,
  • l’envoi des coordonnées du nouveau propriétaire à l’assureur,
  • La mise à jour du carnet de santé de l’animal.

Un taux de remboursement variable est un des avantages des mutuelles santé proposées par les partenaires de Santors. Selon la formule choisie, celui-ci peut être à hauteur de 60, 70, 80 ou 90 %. Dans certaines circonstances, il vous est possible de bénéficier d’un remboursement de 100 %.

Une mutuelle santé vous permet également de faire des économies au niveau de l’achat des médicaments et des aliments de votre chat. En outre, elle vous permet d’acheter à votre chat des friandises, qu’elles soient à usage thérapeutique ou nutritionnel.

 

Comment choisir une mutuelle santé pour chat ?

Pour choisir une mutuelle santé pour chat, certains critères sont à prendre en compte :

  • l’âge
  • la race
  • l’état de santé général.

Par conséquent, une assurance santé pour chat peut comprendre uniquement le remboursement des frais d’une opération, d’un accident, d’une infection purulente, d’une chute, d’une intoxication alimentaire, etc.

Dans tous les cas, une assurance santé pour chat doit comprendre les remboursements des honoraires du vétérinaire, des frais d’analyse, des frais d’examens radiologiques, des frais de séjour en clinique, des transports d’ambulance, des vaccins et des frais d’euthanasie. Il vous est possible de bénéficier de la garde de votre boule de poils en cas de problème médical.

Le prix est un autre critère à prendre en compte avant de choisir une assurance santé pour chat. Pour ne pas se tromper, utilisez un comparateur d’assurances en ligne. Vous découvrirez les différents prix ainsi que les garanties proposées sur le marché. Par exemple, pour une hospitalisation, cela peut coûter entre 700 et 3000 euros. En ce qui concerne une simple consultation, le prix varie entre 33 et 66 euros. Par contre, une consultation avec des soins complexes s’élève entre 60 et 200 euros.

Avant de choisir une mutuelle santé pour chat, regardez si l’assureur propose un forfait prévention annuel. Il s’agit d’un montant destiné à l’achat d’accessoires, de produits de nettoyage et de médicaments pour votre chat. Vous devez généralement le percevoir tous les ans.

Les garanties constituent un autre critère à considérer avant de sélectionner une assurance santé pour chat. Elles concernent le recouvrement des frais chirurgicaux et de décès. Cependant, votre animal ne peut pas bénéficier immédiatement de ces garanties. Il existe un délai de carence qui varie d’un assureur à un autre. Toutefois, cela ne doit pas dépasser quelques semaines.

Pour bénéficier d’une bonne assurance santé pour chat, choisissez la formule qui répond le mieux aux attentes de votre boule de poils et de votre budget. Veillez à ce que votre cotisation mensuelle ne soit pas un obstacle au bien-être de votre chat.

L’insuffisance rénale est une pathologie à traiter le plus tôt possible après l’apparition de premiers symptômes afin de limiter des séquelles importantes. Avec une mutuelle santé pour chat, vous serez en mesure de lui fournir tous les soins dont il a besoin.