Accueil > Soins animaux > Quels sont les maladies communes du chien ?

Quels sont les maladies communes du chien ?

Découvrez les maladies les plus fréquentes chez les chiens et comment les prévenir :

 

L’anémie du chien

Cette pathologie est causée par un manque de globules rouges dans le sang qui entraîne une mauvaise libération d’oxygène dans l’organisme.

L’anémie du chien peut être :

  • Non régénérative, due à une baisse de production d’hémoglobine suite à une affection de la moelle osseuse, un déficit en fer, protéines, vitamine B12, affection systémique (insuffisance rénale, thyroïde, etc.).
  • Régénérative, suite à une destruction des globules rouges, et provoquée par une hémorragie, une infection parasitaire, une inflammation du système immunitaire, une tumeur sanglante, etc.

Les symptômes de l’anémie chez un chien varient selon les cas. Selon la gravité de la maladie, vous pourriez remarquer une perte de poids, un manque d’appétit, un pouls faible, une fatigue inhabituelle, une pâleur des muqueuses de la bouche, des yeux et des parties génitales ou un ralentissement du rythme cardiaque.

Il n’existe pas de traitement préventif contre l’anémie. Toutefois, assurez-vous que votre animal reçoit un traitement antiparasitaire régulier et que son alimentation soit saine, équilibrée et riche en vitamines et en protéines.

Pour ce qui est du traitement, cela dépend du type de l’anémie, de son origine et de son importance. Avant toute opération, un prélèvement sanguin est nécessaire. Ensuite, le vétérinaire prescrira un traitement antiparasitaire, un antibiotique et/ou un rééquilibrage alimentaire.  Il se peut que l’animal ait besoin d’une transfusion sanguine en urgence si l’anémie est d’origine hémorragique.

 

La maladie de Lyme ou Borréliose

Touchant aussi bien les animaux que les humains, cette maladie est infectieuse et causée par la bactérie Borrelia Burgdorferi. Elle se transmet par une morsure de tique de l’espèce Ixodes ricinus (ou tique de bois).

Cette maladie se traduit par une fièvre accompagnée d’une perte d’appétit, un abattement, des vomissements, des douleurs articulaires (arthrite), ainsi que des problèmes cardiaques, des troubles nerveux ou une insuffisance rénale entre autres.

Pour prévenir la maladie de Lyme, utilisez des produits antiparasitaires externes, notamment un traitement anti-tiques. Par la même occasion, inspectez attentivement le pelage du chien après chaque promenade, surtout si vous étiez dans des zones à risque (forêt, hautes herbes…). Enfin, une vaccination dès l’âge de trois mois avec deux injections à intervalle de trois à cinq semaines à renouveler chaque année est à prévoir.

Si votre chien est touché par cette pathologie, le vétérinaire fera un bilan sanguin complet. Il pourra ensuite lui proposer une parcours de soin adapté, notamment un traitement antibiotique d’une durée d’environ quatre semaines associé à des anti-inflammatoires pour calmer les douleurs.

À noter : le temps de propagation de la bactérie dans le système sanguin de l’animal est de 48 à 72 heures, mais le temps d’incubation est très long : les symptômes apparaissent plusieurs mois (deux à cinq en général) après la morsure de la tique.

 

La leptospirose

Maladie très grave voire mortelle, la leptospirose est provoquée par la bactérie Leptospira. L’animal peut la contracter suite au contact ou à l’ingestion d’eau stagnante (flaques, étangs, mares, etc.), ou encore à partir d’un sol contaminé par l’urine d’animaux sauvages ou de rongeurs.

Les symptômes de cette pathologie sont nombreux. Le chien peut présenter une gastro-entérite hémorragique, des vomissements avec du sang, des selles noires avec une présence de sang, une fièvre importante et/ou une déshydratation entre autres.

Lors du diagnostic de la leptospirose, le vétérinaire réalise des examens sanguins spécifiques avec des recherches sérologiques, des analyses urinaires et bactériologiques. Votre chien sera ensuite hospitalisé pendant plusieurs jours et suivra un traitement antibiotique par voie intraveineuse.

Pour diminuer les risques de contamination, ne laissez pas votre chien se baigner dans des étangs ou boire dans des flaques d’eau sale. La vaccination est par la même occasion une méthode efficace pour prévenir cette maladie. Suite à un bilan complet de l’état de santé de votre chien, le vétérinaire réalisera deux injections à quelques semaines d’intervalle.

 

La salmonellose

Cette maladie infectieuse est causée dans la plupart des cas par la consommation de viande de volaille crue ou par un contact avec les fientes de volailles.

Si votre chien est contaminé par la salmonellose, il peut éprouver des symptômes variés tels qu’une fièvre, perte de poids, perte de sang, diarrhée, maladie de la peau, anorexie, fréquence cardiaque anormale, fausse couche pour les femelles, etc.

Comme toute infection bactérienne, votre chien recevra un traitement antibiotique associé à des médicaments complémentaires, selon son état.

À noter : il n’y a pas de vaccin préventif contre la salmonellose. Mais pour réduire les risques d’infection, veillez à ce qu’il ait une bonne alimentation. En outre, surveillez-le bien pour qu’il ne soit pas en contact avec les fientes de volailles.

 

La maladie de Carré

Il s’agit d’une maladie virale très grave et extrêmement contagieuse. Elle est provoquée par un virus appelé Morbillivirus, appartenant à la famille des paramyxoviradae (proche de celui de la rougeole de l’homme, mais n’est pas transmissible à l’homme). Elle touche surtout les jeunes chiots âgés de quatre mois à un an et peut se transmettre par voie aérienne d’un chien à un autre ou par contact rapproché avec d’autres animaux (salive, écoulement nasal ou oculaire…).

La maladie de Carré se manifeste par divers signes, tels que la fièvre, le nez qui coule et les yeux rouges, la toux, l’atteinte respiratoire, l’abattement, la perte d’appétit, les vomissements, la diarrhée, ou encore des problèmes neurologiques…

Si vous pensez que votre chiot a attrapé cette maladie, demandez un rendez-vous chez le vétérinaire en toute urgence. Il effectuera des examens sanguins, urinaires et des selles, avec un prélèvement conjonctival ou écouvillon nasal si besoin. Une hospitalisation peut s’avérer nécessaire afin d’administrer des antibiotiques sous perfusion.

Dans tous les cas, seule la vaccination permet de protéger votre boule de poils de cette maladie très grave. Il est également conseillé de tenir votre chiot en laisse lors des promenades et d’éviter tout contact avec des chiens inconnus ou errants.

 

La piroplasmose

Maladie parasitaire contractée par le biais d’une morsure de tique, elle peut atteindre à la fois le foie, les reins et la rate. Elle est caractérisée par une perte d’énergie et d’appétit, des vomissements, une fièvre de 40°C ou plus et des urines orangées ou sombres.

Prenez des précautions pour réduire les risques que votre chien attrape cette maladie. En plus de l’utilisation de produits antiparasitaires, votre chien doit également être vacciné contre la piroplasmose.

Si toutefois vous remarquez des symptômes inquiétants correspondant à ceux décrits ci-dessus, contactez immédiatement votre vétérinaire. Il saura administrer à votre chien un traitement approprié dans les meilleurs délais.

 

La rage

D’origine virale (virus rabique Lyssavirus), cette maladie est très contagieuse et fatale, y compris pour l’homme. Elle se transmet par la salive, la morsure ou une griffure de la part d’un animal porteur du virus. Ce dernier se reproduit dans ce cerveau, et s’attaque aux neurones et aux muscles de façon générale. Le chien contaminé présente ainsi divers symptômes tels que changement de comportement, de l’agressivité, des peurs, une modification de la voix, une forte salivation, des paralysies, les pupilles qui se dilatent, etc.

Aucun traitement ne peut soigner la rage. Il n’y a que le vaccin anti-rabique qui puisse protéger votre animal de cette maladie.