Accueil > Soins animaux > Qu’est-ce que le coryza chez le chat et comment traiter cette maladie ?

Qu’est-ce que le coryza chez le chat et comment traiter cette maladie ?

Comment se transmet le coryza ?

Tous les chats, tout comme les chatons, sont sensibles au coryza. Cette pathologie se transmet très facilement d'un chat à l'autre. Il suffit qu'un chat malade entre en contact avec un autre pour la transmettre. Le fait d'éternuer, de lécher ou de frotter un sujet en bonne santé facilite la transmission du virus qui pénètre dans le corps par la bouche, le nez ou les yeux.

La maladie est très contagieuse, car elle est également transmise par les aliments, les objets ou les caresses. Notons que le virus ne peut pas survivre plus de 18 heures à l'extérieur.

Souvenez-vous également que le taux de mortalité chez les chatons est beaucoup plus élevé que chez les chats adultes en raison de leur grande sensibilité et de leur système immunitaire pas encore complètement développé.

 

Quels sont les symptômes du coryza chez les chats ?

Le temps d'incubation du coryza, la période pendant laquelle le virus se développe dans l'organisme avant de se manifester, est de deux à quatorze jours. Une fois que la maladie est déclarée, elle peut durer jusqu'à un mois.

Rappelons que le coryza est une infection des voies respiratoires. Les sinus et les yeux sont donc les plus touchés. Les symptômes les plus courants sont : 

  • La conjonctivite
  • Une fatigue importante
  • Une perte d'appétit
  • La toux
  • Des éternuements répétés
  • Un écoulement nasal abondant.

Dans les cas les plus graves, la maladie peut causer la cécité ou la nécrose des os nasaux. Le résultat peut aussi être fatal pour les chats plus faibles.

 

Comment traiter le coryza chez les chats ?

Les chats les plus résistants peuvent naturellement guérir d'un coryza. Les chatons ou les chats plus faibles ont besoin d'un traitement plus sérieux. Dans les deux cas, il est plus judicieux d'emmener votre chat chez le vétérinaire si vous soupçonnez la présence de virus. Habituellement, le vétérinaire prescrit des antibiotiques dans les cas moins graves et des antiviraux si la maladie est déjà très avancée.

La meilleure manière de combattre la grippe du chat reste sans nul doute la vaccination. Il est donc recommandé de vacciner votre chat même s'il n'entre jamais en contact avec d'autres chats. La vaccination ne préviendra pas nécessairement l'infection, mais réduira le risque de détérioration de la santé ou même de mort de votre chat.

Il est recommandé de consulter votre vétérinaire si votre chat présente les symptômes décrits ci-dessus. Selon les symptômes et le cas spécifique, votre vétérinaire peut vous prescrire : 

  • Des antibiotiques
  • Un nettoyant pour les yeux et des antibiotiques pour la conjonctivite
  • L'inhalation (aérosolthérapie) peut être nécessaire pour traiter la rhinite.
  • L-lysine (acide aminé).
  • Des programmes antiviraux
  • Des plantes pour soutenir l'organisme.

 

Évolution de la maladie et convalescence

L'évolution de la maladie varie d'un chat à l'autre. Un chat peut guérir dix jours après le début du traitement. Des complications peuvent néanmoins se manifester et entraîner un risque de maladie chronique comme : 

  • Une pneumonie
  • Des complications ophtalmologiques et des maladies chroniques de l'œil (herpès), voire la perte de l'usage de l'œil
  • Une inflammation chronique de la bouche
  • Une rhinite et une sinusite chroniques.

Le coryza peut même être mortel, surtout pour les chatons, les vieux chats, les chats malades ou immunodéprimés (comme les chats FIV). De plus, un chat qui a contracté la maladie peut rester porteur du virus toute sa vie et subir de nouvelles crises. Ce dernier peut à nouveau devenir contagieux !

 

Assurance pour chat

La mutuelle chat vous permettra de bénéficier de remboursements sur tous les frais de soins de votre félin, à commencer par les traitements à titre préventif.

Le moyen le plus efficace pour lutter contre la maladie corticale du chat est la prévention par la vaccination. Le vaccin est administré en deux injections à un mois d'intervalle, chaque année, avec un amplificateur. Viennent ensuite les mesures thérapeutiques et hygiéniques à prendre.

Quant à la lutte spécifique contre le coryza du chat, elle requiert des mesures thérapeutiques et hygiéniques : 

  • Traitement antiviral des yeux
  • Traitement antibiotique pour prévenir les surinfections bactériennes
  • Hygiène de l'environnement
  • Hygiène des yeux : nettoyage et protection des yeux
  • Hygiène nutritionnelle : un supplément nutritionnel à base de lysine est recommandé durant les périodes critiques. La lysine est un acide aminé qui fait naturellement partie de l'alimentation du chat. Ce dernier intervient dans l’immunité anti-virale et permet au chat de résister aux bactéries et virus.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, un chat touché par le coryza sera infecté pour le reste de sa vie. La maladie peut à nouveau se manifester lors d'attaques sévères dues au stress ou à une autre maladie rendant le chat à nouveau extrêmement contagieux.

  Les chats atteints devraient donc bénéficier d'une attention particulière tout au long de leur vie, d’où la nécessité de le souscrire à une mutuelle chat afin de réduire des dépenses financières associées aux visites médicales et aux divers traitements. Comparer les offres et réaliser un devis vous permettra de trouver la mutuelle la mieux adaptée de bénéficier d’une meilleure prise en charge.